Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

NFC: en attendant les paiements, Sony cartonne déjà!

La technologie NFC, qui permet notamment de payer sans fil et par effleurement, est poussée depuis des années par Nokia et d’autres acteurs des télécoms. En Suisse, après les très longs tests de Swisscom, Sunrise s’y est mis récemment, et vise une commercialisation en principe rapide… En attendant que Visa et Mastercard se mettent d’accord sur les commissions, Sony innove!

Lors du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, le très diversifié Japonais a présenté trois terminaux déjà prêts pour le NFC avec une déclinaison maison. Ses appareils peuvent utiliser cette technologie pour activer ou désactiver des fonctionnalités lors de certaines situations grâce à un petit accessoire programmable, le SmartTag. Propagande en vidéo:

Par exemple, avant d’aller courir, il est possible d’activer le GPS et la transmission Bluetooth (pour envoyer des infos à sa montre SmartWatch, par exemple) en passant simplement son cellulaire devant une petite plaquette vendue en option. Un processus similaire permet d’activer des fonctionnalités dans sa voiture.

Publicité


Un long déploiement

Cette utilisation est très intelligente, car le déploiement du NFC, que j’ai toujours suivi de près, prendra encore au moins quelques mois. Rappelons d’ailleurs que l’année dernière Samsung avait présenté à Barcelone son fameux Galaxy SII équipé d’une puce NFC. Mais constatant l’apathie des marchés, l’avait ensuite supprimée. Révélateur!

Cette année, en plus de Nokia, qui est toujours sur le coup, Sony, LG, HTC, Huawei et ZTE ont tous présenté des modèles compatibles. Samsung, de toute manière, est prêt. Le plus délicat est de trouver un modèle économique pour les instituts financiers et de peaufiner la sécurité. Google, qui pousse son porte-monnaie électronique Wallet, en sait quelque chose…

Des petits et de gros sous..

Publicité


C’est là qu’interviennent les Mastercard, Visa et autres opérateurs télécoms. En France, par exemple, Orange fournit une carte SIM spéciale pour sécuriser les transactions et peut-être aussi pour garder un œil dessus. Position délicate…

Lors du MWC, MasterCard a annoncé de multiples partenariats. Reste la délicate question du financement. Pour certains les paiements NFC n’ont pas d’avenir. En effet, comment facturer une commission satisfaisante sur un achat de quelques francs? Qui acceptera de payer? En attendant, Sony ou d’autres constructeurs avec des systèmes similaires pourraient marquer des points…

Xavier Studer, de retour de Barcelone

15 commentaires pour “NFC: en attendant les paiements, Sony cartonne déjà!

  1. Romuald
    04/03/2012 à 10:01

    Tout dépendra de la simplicité à programmer ces plaquettes

  2. MoiMeme
    04/03/2012 à 11:52

    Quand j’ai vu ce produit, je me suis dit, enfin un NFC qui sert vraiment à quelque chose 😉 Vivement que je reçoive mon Xperia S pour tester tout ça 😉

  3. popy
    04/03/2012 à 13:34

    Je n’ai pas bien compris le fonctionnement des plaquettes, chaque plaquette a une option différente? Ou peut-on choisir la fonction de la plaquette?

  4. Nycko
    04/03/2012 à 19:01

    Suis pas anti-nouveautés, mais je trouve cette technologie inutile à mon niveau en tout cas. Ce qui est montré ici ce sont des « profils » qu on peut très bien se paramétrer sois-même 🙂 et mettre des raccourcis sur son écran……dispo sur Market.
    Je suis pas prêt de miser là dessus pour le moment,
    À moins d une trouvaille qui permette suivant le lieux où on se trouve (public) d avoir accès à x ou y service spécifique sans avoir à se trimbaler ces jetons.

  5. Patrick
    04/03/2012 à 21:52

    J’espère que cela fonctionne aussi avec les autres smartphones compatible NFC. S’est surement pas Sony qui va le permettre, mais peut-être les développeurs Android et MeeGo. Est-ce possible ou un simple rêve de ma part ?

    • Xavier Studer
      04/03/2012 à 22:03

      La compatibilté: immense problème…

    • Yves
      20/03/2012 à 13:09

      Les SmartTags de Sony sont des étiquettes NFC programmées au format standard NDEF.

      Il est possible de les (ré)utiliser avec d’autres applications Android, PC, Mac OS, Linux…

      NFC Retag sous Android (ré)utilise des étiquettes « usagées » en lecture seule (carte/ticket de transport, forfait de ski…) en déclenchant des actions à partir de leur n° d’identification (« ID »). Elle fonctionne hors ligne, c.-à-d. que les actions associées à une étiquette (un « tag ») sont enregistrées dans votre téléphone.

      Une idée similaire au SmartTags est proposée par TouchaTag. Cette fois-ci il fonctionne en ligne, c.-à-d. que leur logiciel (Android, Mac OS, Windows) se connecte à leur serveur qui associe les actions à l’ID de l’étiquette.

      TagEventor est un client non officiel TouchaTag. Il fonctionne sous Mac OS et Linux.

      NFC Quick Actions permet de lire ou de programmer des étiquettes, ou même de d’échanger des informations (au format NDEF) directement entre 2 téléphones.

      NFC Task Launcher enregistre directement les actions à effectuer directement dans l’étiquette NFC.

      Enfin, taglet NFC fourni un service en ligne similaire à TouchaTag, mais semble réutiliser des cartes existantes

  6. 19/04/2012 à 15:33

    Bitcoin est la seule technologie financière qui semble prendre avantage du técnologie NFC. Je paie déjà dans un café à Genève en utilisant bitcoins et codes QR. Mon appareil est compatible NFC, mais celui du cafetier n’est pas. Pour moi les codes QR sont presque si faciles à utiliser que NFC.

Laisser un commentaire