Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Roaming: nouvelle menace ou nouvelle opportunité?

avec 11 commentaires

Téléchargez les cartes de Google avant de partir...

Téléchargez les cartes de Google Maps avant de partir en voyage pour éviter de mauvaises surprises…

On le sait, vouloir utiliser son cellulaire à l’étranger était jusqu’à peu synonyme de crise cardiaque assurée. Mais force est de constater qu’aujourd’hui les tarifs de roaming sont devenus plus supportables, même s’ils restent souvent encore élevés.

La nouvelle menace provient de l’utilisation généralisée des smartphones, si utiles notamment à l’étranger pour connaitre son chemin grâce à Google Maps, sans parler des Pages jaunes, ou de Wikipedia qui peut être un véritable guide touristique. Quelques conseils pour bien vivre son roaming…

Avant toute chose, il peut être intéressant de vérifier s’il existe des applications qui seraient utiles à votre voyage. Larousse propose ainsi différents dictionnaires bilingues. On trouve aussi des assistants de conversations qui lisent les expressions les plus utiles. Certains de ces programmes sont par ailleurs gratuits.

Publicité


Des guides complets à télécharger avant…

Le Petit futé et Le Routard proposent aussi des centaines de guides interactifs de différentes villes, régions entières ou évidemment des pays. Côté prix, certains sont déjà disponibles dès un franc tandis qu’il faut parfois débourser entre cinq et six francs généralement pour la plupart de ces livres électroniques.

Jusqu’ici, ces différentes applications à installer avant de partir en voyage ne consomment pas de données. Alors, avant de passer aux outils en ligne, il faut souligner qu’il faut s’organiser avant son départ pour surfer nomade.

Liens et services utiles

Certains opérateurs permettent  désormais d’utiliser plus largement son smartphone à l’étranger. Sunrise et Swisscom ont notamment revus récemment leurs prix. Avec ses tarifs Infinity, Swisscom propose même des minutes et du volume de surf inclus pour l’itinérance. Orange fait su sur-place.

Voici donc quelques liens utiles :

Publicité


Des cartes et l’interprète

Sur Android, il est désormais possible de télécharger des cartes avant de partir. Rien de plus simple, il suffit de passer par le menu, de choisir la bonne option et de télécharger sur son mobile les zones utilisables en cache, sans devoir accéder aux réseaux mobiles des opérateurs. Leur utilisation reste cependant parfois un peu confuse.

Utilisant cette fois le réseau internet, Google Traduction est un véritable interprète, qui fait oublier certains services vocaux surfaits. Il suffit d’énoncer à voix haute la phrase que l’on veut traduire. L’application la convertit en texte et en propose une traduction que le système peut lire à voix haute …

Gare aux transferts automatiques!

Avant de mettre les voiles, il faut aussi veiller à ce que tous les services qui se connectent à la toile sont bien désactivés, notamment les différents synchronisations. Il est aussi recommandé de bloquer les mises à jour automatiques des applications par le réseau mobile pour éviter de télécharger des dizaines de Mo…

Enfin, il faut utiliser autant que possible des wi-fi gratuits de confiance pour contourner, dès que possible, le réseau des opérateurs. De manière générale aussi, éviter d’utiliser la téléphonie habituelle, essayez Skype et désactivez votre boîte vocale avant de partir pour éviter de payer plusieurs fois les appels… Notons aussi que l’on peut aussi bien choisir des cartes Sim locales ou celles de XXSIM

Bon voyage!

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

11/07/2012 à 06:34

11 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. « il faut utiliser autant que possible des wi-fi gratuits de confiance pour contourner »

    a mettre en relation avec ce qui s’est passé aux USA, ou des black-hat mettaient en place des réseaux Wifi singeant celui d’hotels pour récupérer les infos transmises……..

    De nos jours, avec un Android Rooté on peut le faire simplement grâce a l’application: Network Spoofer.
    C’est devenu à la portée de tout le monde presque.

    A vos risques et périls !

    grogeek

    11/07/2012 à 07:30

  2. Et sinon, pourquoi ne pas envisager des vacances déconnectées, sans GSM,sans wifi, sans prise de tête, juste la tranquillité, des bouquins avec de l’encre et des pages en bois? Blague à part, c’est quand même rigolo comme nos joujoux, qui sont quand même faits pour la mobilité, sont vite limités lorsque l’on change de pays, alors que c’est justement dans ce cas qu’ils deviennent super utiles.

    Julio

    11/07/2012 à 08:48

    • Bon, et pourquoi pas se trimballer des pierres de taille! Restons sérieux, vivons avec notre temps.

      Le Juste

      11/07/2012 à 10:56

      • Vivre avec son temps ne veut pas dire: consommer tout le temps…… Loin de là !

        grogeek

        11/07/2012 à 14:00

    • C’est exactement ce que je fais ! Pas de connexion / ou alors très très très rarement et phone éteint durant toutes les vacances.

      Cela fait du bien de se déconnecter et de revenir au naturel, sans gadget ni connexion futile [FB, twitter, sites de news, etc…]

      grogeek

      11/07/2012 à 11:13

  3. « Avant de mettre les voiles, il faut aussi veiller à ce que tous les services qui se connectent à la toile sont bien désactivés » Me semble impossible ou du moins trop compliqué – suffit d’oublier une app et voilà la facture monstre. Puis au retour tout réactiver pièce par pièce? Seul conseil valable à mon avis: désactiver le roaming data, c’est un réglage unique et vous ête à l’abris.

    Gottardo

    11/07/2012 à 19:28

  4. Les natels nous simplifient tellement la vie s’en passer, c’est revenir dix ans dans le passe

    Le Juste

    11/07/2012 à 20:22

    • Désolé de te décevoir le Juste, mais ça fait presque 20 ans (moi ça fait 17 ans) que les natels D sont une mode… avant ça, il y avait les natel C… et oui toi aussi tu vieillis !

      Fred

      12/07/2012 à 07:57

    • Pour ma part j’adore vraiment mon smartphone, si si, surtout lorsqu’il est en mode avion…

      Julio

      12/07/2012 à 08:39

  5. Après c’est surtout une question de bon sens, il ne faut pas faire d’opérations sensibles sur son natel sur des reseau publics, mais après est-ce si grave que quelqu’un voie quel numéro de tel on a rechercher, ou quel site de news on a consulté ?
    C’est pareil pour les ordinateurs, on ne va pas utiliser son numéro de carte de crédit sur un ordi de cybercafé… La sécurité c’est relatif, et tout le monde n’a pas des secrets d’état dans son natel ;)

    DavidL

    12/07/2012 à 10:00

  6. J’ai justement fait une apply pour éviter les mauvaises surprises sur la facture… Incluant la détection des opérateurs de France, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse, Italie et Espagne et affichant l’icone respectif dans la « status bar » et des infos techniques sur l’APN, la SIM, etc.
    c’est très utile pour les trans-frontaliers et autres utilisateurs de l’itinérance des données comme sur Free Mobile…

    voir ici: http://www.slihub.com/zdoc/?p=35

    zappadoc

    09/09/2012 à 16:58


Laisser un commentaire