Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

LTE: vers un long et délicat déploiement en Suisse…

avec 19 commentaires

Le Nokia Lumia 900 compatible LTE.

Le Nokia Lumia 900 compatible LTE sur certains marchés.

Plusieurs opérateurs européens, comme Belgacom, se sont plaint de différentes difficultés pour déployer la technologie 4G (LTE). En cause, les réglementations limitant la puissance des antennes, parfois drastiquement.

La couverture de Bruxelles semble ainsi particulièrement délicate avec des normes encore plus restrictives qu’en Suisse, comme le montre ce comparatif puisé sur Wikipedia. Qu’en est-il donc en Suisse ? Voici les réponses des opérateurs…


Tous les opérateurs estiment que la Suisse a des réglementations environnementales et des procédures d’autorisation qui sont parmi les plus strictes du monde. Cela comprend non seulement les valeurs limites, mais aussi la définition d’une installation, les méthodes de mesure, les exigences de déclaration et les procédures d’autorisation.

Publicité



Lent déploiement
Selon Roger Schaller, porte-parole de Sunrise,  « ces conditions conduisent en tout à une extension des réseaux mobiles beaucoup plus lente que dans d’autres pays européens. En outre, ces conditions entraînent des coûts supplémentaires. L’utilisation croissante des services mobiles ne peut être surmontée si les réseaux mobiles sont constamment mis à niveau. »

«Le plus efficace serait l’extension des installations existantes avec un service (LTE) ou une capacité (HSPA+) supplémentaire. Une telle extension n’est souvent pas possible suite aux valeurs limites très strictes. Par conséquent, de nouveaux sites doivent être planifiés et construits. Les retards qui en résultent freinent l’extension conforme aux souhaits du client», estime Roger Schaller.

Baisse de puissance
Du côté de Swisscom, Christian Neuhaus précise qu’« il n’est souvent pas possible, en termes de temps et d’espace, d’étendre l’infrastructure de téléphonie mobile de manière à ce qu’elle puisse faire face à son utilisation croissante.  L’utilisation de nouvelles technologies encore plus efficientes est rendue difficile et retardée. »

Publicité



Le porte-parole précise encore que « Swisscom est contraint, pour de nombreuses installations existantes, de réduire la puissance d’anciens systèmes (GSM et UMTS) – ce qui peut entraîner des baisses de qualité sur ces réseaux – afin d’en libérer au profit de la technologie 4G, qui exige en outre, bien entendu, la mise en service de nouveaux sites. »

Un coût pour le consommateur
Enfin, Thérèse Wenger, porte-parole d’Orange souligne que les difficultés rencontrées en Belgique et en Italie sont bien réelles. Elle explique aussi que le respect des normes mises en place en Suisse ont un coût que le consommateur paiera indirectement d’une manière ou d’une autre.

Même si évidemment les opérateurs ne vont pas dire qu’ils  parviennent à respecter les normes en vigueur, leurs déclarations sont à mettre en parallèle avec certains consuméristes. Tantôt ces derniers estiment que la couverture est scandaleusement affligeante en Suisse et tantôt ils estiment que les consommateurs sont mal protégés des antennes… La course à l’audience a toujours des effets pervers…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

19/07/2012 à 10:04

Publié dans LTE - 4G, Mobile

Taggé(s) , , , ,

19 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Les opérateurs font assez de pognon pour trouver des solutions

    Root

    19/07/2012 à 11:08

    • exact !
      Mais en Suisse, tu sais comment cela se passe: il est urgent de ne rien faire.

      grogeek

      19/07/2012 à 11:37

    • L’argent ne fait pas tout, on ne peut pas exiger d’avoir des télécommunications parfaites et en même temps refuser les rayonnements qui en découlent et refuser l’emplacement d’antennes supplémentaires.

      jean-Luc

      19/07/2012 à 12:21

  2. Et s’ils faisaient d’abord la 3G (avec un débit correct et stable) partout (pas seulement centre-ville Lausanne devant une antenne … pas surchargée) et pour tous ( abordable, pas à 100Frs/mois). Est-ce qu’on a vraiment besoin de ces débits de folie ??? Ce serait pas plus simple de faire des bornes wifi pour les besoins de débit extraordinaires et subit ? Est-ce qu’on veut vraiment « streamer » un film en HD en marchant dans la rue ?

    Christophe

    19/07/2012 à 11:20

    • Mais bon sang, j’hallucine toujours sur les gens qui réfléchissent que de leur point de vue. Moi! Moi, je suis l’exemple typique de l’utilisateur super mobile, très souvent en déplacement, qui regarde énormément de choses sur son PC / tablette / Smartphone (depuis un bar, dans la rue de la musique en streaming, dans le train, …) et qui aimerait que les vidéos ne saccadent pas, pouvoir faire un téléchargement de lourds fichiers, utiliser Internet en multitâche et pas devoir arrêter le chargement des Windows Update car j’ai décidé, par malheur, de regarder une émission en streaming sans avoir un effet stroboscopique. Et je pense être un utilisateur de plus en plus commun! Le Wifi, c’est cool, mais malgré les apparences ce n’est pas dispo autant partout que cela, et souvent, c’est payant (avec les fameux Hotspots Swisscom qui ont remplacés nombre de spots gratuits). Sans compter les spots Wifi où il vaut mieux s’en déconnecter et être en 3G afin d’avoir un débit correct… ;)

      Alexandre

      19/07/2012 à 13:46

      • Marrant, vous faites immédiatement ce que vous reprochez à Christophe, c’est à dire parler de votre petite personne.
        Par contre, je vous remercie pour le fou rire que j’ai eu avec votre histoire de Windows Update, toutefois, je ne suis malheureusement pas certain que c’était du second degré de votre part !?

        Noisequik

        19/07/2012 à 16:23

      • @Noisequik: Non, je déclare juste qu’il y a différents profils et qu’il faut arrêter de toujours dire « si moi je ne le fais pas, c’est inutile ». Certains, comme moi (pour montrer un exemple concret) utilisent intensément les solutions mobiles. Mais je n’ai pas dit que tout le monde était comme ça, ni ai critiqué ceux qui n’utiliseraient pas leur mobile. Il faut bien lire Noisequik…
        Pour Windows Update, non, c’est du vécu où je ne comprenais pas ce qui me mangeait de la bande passante jusqu’à ce que je découvre que mon PC se mettait à jour! Inutile de dire que les patches de 75Mb à télécharger en 3G, ça fait lourd ;)

        Alexandre

        19/07/2012 à 20:54

    • Très drôle en effet ! Alors pour Alexandre et qu’il puisse streamer en faisant des updates windows … je suis d’accord de payer 160 Frs/mois mon prochain abo swisscom ! Voyez que je suis pas égoïste (d’façon je suis en pré-payé)

      Mon point était, qu’on commence déjà à nous rabattre les oreilles avec la 4G alors que la 3G n’est même pas correctement déployée (et ne le sera probablement pas). On va avoir la 4G dans les grands centre urbain et on va commencer à nous parler de 5G, pour qu’Alexandre puisse streamer la finale de coupe du monde de foot du coin de son bar, simultanément avec 2 milliards d’autres amis sans que ça saccade …

      Christophe

      20/07/2012 à 14:35

      • Mais quel rapport avec votre abo et le miens? Quel jugement sur mes besoins? A nouveau, parce que VOUS pensez que de streamer un film est nul, VOUS le critiquez? Je n’ai pas critiqué ceux qui n’ont pas envie d’un abo à 160.-, ni critiqué ceux qui n’utilisaient pas leur mobile…

        Et sur votre point, je n’ai strictement rien à redire (je n’ai d’ailleurs rien redis) et suis totalement d’accord, et je ferais remarquer que c’est ce que je disais dans plusieurs commentaires précédents à ce même propos. Il est inadmissible que le réseau 3G soit aussi lacunaire en Suisse.

        Enfin, sans la jouer « bobo » prétentieux, au bout d’un moment Christophe, heureusement qu’il y a des gens comme moi pour payer des abo à 160.- (ou plus) pour payer l’infrastructure des opérateurs à ceux qui veulent le beurre, un réseau 3G efficace, et l’argent du beurre, en se payant un abo pré-payé au plus près de ses sous mais en râlant de ne pas avoir un service de luxe. Et attention, il n’y a pas de dénigrement dans mes propos ou d’attaque (ni contre ceux qui ne veulent ou peuvent pas mettre plus dans leur abo) mais je crois au bout d’un moment, il faut voir les choses de façon un peu réaliste et arrêter de se la jouer à la prude vierge effarouchée…

        Alexandre

        21/07/2012 à 10:45

      • Je ne vous juge pas (il en faut des gens qui paye 160 frs / mois, pensez aux pauvres actionnaires Swisscom et aux gros salaires des big boss) !

        Mais avant de se prendre la tête pour mettre en place la 4G pour le peu de personnes qui en ont absolument besoin comme vous, finissons le réseau 3G, bien suffisant pour la majorité des gens utilisant l’internet mobile.

        Christophe

        21/07/2012 à 12:29

    • Très drôle en effet ! Alors pour Alexandre et qu’il puisse streamer en faisant des updates windows … je suis d’accord de payer 160 Frs/mois mon prochain abo swisscom ! Voyez que je suis pas égoïste (d’façon je suis en pré-payé)

      Mon point était, qu’on commence déjà à nous rabattre les oreilles avec la 4G alors que la 3G n’est même pas correctement déployée (et ne le sera probablement pas). On va avoir la 4G dans les grands centre urbain et on va commencer à nous parler de 5G, pour qu’Alexandre puisse streamer la finale de coupe du monde de foot du coin de son bar, simultanément avec 2 milliards d’autres amis sans que ça saccade …

      Christophe

      20/07/2012 à 14:38

  3. On a vu la différence avec la HD aussi…. La Suisse, le pays qui a le moins de déficit et le plus de pognon en Europe a son téléjournal en 2012 en SD !!!

    grogeek

    19/07/2012 à 11:40

  4. Bon, XS met aussi le doigt sur un problème clair: le beurre et l’argent du beurre. Alors que je lis des commentaires qui fustigent les opérateurs d’être lents, nuls, abusifs, à des tarifs excessifs, il suffit à l’opposé qu’on fasse un article sur les antennes et le fait qu’elles émettent des ondes pour qu’il y ait des commentaires qui arguent qu’il faut diminuer les antennes, leur puissance, leur capacité, leur nombre. Bref, en gros, je pense qu’il y a sûrement de l’abus des opérateurs, mais la Suisse ne leur facilite pas la tâche et il y a sûrement une part de vrai dans leurs propos. En gros, le suisse a parfois envie du beurre et de l’argent du beurre (et tant qu’on y est, la crémière).

    Alexandre

    19/07/2012 à 13:42

  5. problèmes de riches

    marco

    19/07/2012 à 17:02

  6. La nouvelle norme LTE prochainement en fonction avec Sunrise & Swisscom sera t’elle compatible avec le prochain IPhone 5 ou simplement avec le Galaxy S3 ?

    Nicolas

    20/07/2012 à 10:05

    • Il existe des S3 LTE. Pour ce qui est d’Apple… attendons…

      Xavier Studer

      20/07/2012 à 10:14

  7. Il y a aussi un autre problème que personne ne semble mettre en avant. Avec des puissances aussi basses à l’antenne de l’opérateur et une si mauvaise couverture 3G (ou 4G), le smartphone doit compenser par une puissance d’émission plus forte donc finalement le but recherché par la loi (c’est à dire protéger les citoyens d’un trop forte exposition) n’est pas atteint puisque le Smartphone lui émet souvent à pleine puissance…Et n’oubliez pas, la puissance décroit au carré de la distance !

    berurier1

    21/07/2012 à 18:03

  8. C’est interessant de voir comment les choses se passent en Suisse. En France, je sens que ça va être un sacrée galère…

    Jeremi

    13/08/2012 à 12:30

  9. [...] européenne de l’iPhone 5 ne permettra pas de surfer sur les réseaux de quatrième génération 4G/LTE, de même que dans d’autres pays. Problèmes de roaming en vue … Question de [...]


Laisser un commentaire