Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Les technologies de l’information nécessaires à la croissance

avec 4 commentaires

La cyberéconomie suisse passée à la moulinette.

La cyberéconomie suisse passée à la moulinette.

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont aujourd’hui un moteur essentiel de la croissance et du développement économique, à en croire une étude de l’Université de Bâle et commandée par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco).

Dans ce texte, l’Institut d’études économiques de Bâle passe à la moulinette la cyberéconomie helvétique dans différents secteurs de l’économie et de l’administration. Il constate quelques manques et un gros potentiel dans le domaine de l’e-santé.

Selon le communiqué de presse du Seco, « la Suisse ne peut pas se permettre d’accuser de retard, en comparaison internationale, en ce qui concerne les applications TIC. Pour que des applications de tout premier plan voient le jour en Suisse, il faut que les utilisateurs disposent d’infrastructures TIC ultramodernes locales. »

Même si la Suisse s’en tire assez bien, le tableau n’est pas tout à fait idyllique. Bien que largement répandu dans l’économie et bénéficiant d’investissements élevés, le commerce en ligne ne représente, en comparaison internationale, qu’une part relativement faible du chiffre d’affaires global.

Gros potentiel
D’ailleurs, si les ménages sont plutôt de bons utilisateurs des TIC, les services bancaires en ligne font toutefois exception, par exemple. En Suisse, ils ne sont utilisés que par environ 50 % des ménages disposant d’un accès à l’internet alors que ce taux est de 80 % dans les pays en tête de classement…

En matière de cybersanté, les choses n’ont guère progressé ces dernières années. La mise en œuvre de la stratégie de santé électronique suisse est à la traîne en comparaison internationale. Cependant, compte tenu des nombreux acteurs et des nombreuses transactions dans ce domaine, il existe un énorme potentiel…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

24/07/2012 à 08:37

4 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Le problème de l’e-santé en Suisse tient au fait que l’OFSP peine développer un cadre sur lequel les cantons pourront s’appuyer. Vive le fédéralisme. Mais ça bouge, en tout cas dans le canton de Neuchâtel !

    domibe

    24/07/2012 à 09:17

    • La Confédération manque effectivement de dynamisme en la matière… Cela dit, compte tenu de la problématique de la protection des données, il ne me semble pas évident de déployer des solutions à large échelle..

      Xavier Studer

      24/07/2012 à 11:09

      • « La Confédération manque effectivement de dynamisme en la matière »

        puis-je me permettre une petite correction ?

        Voila: La Confédération manque effectivement de dynamisme.

        ;)

        grogeek

        24/07/2012 à 15:29

      • @Grogeek: Tellement ça…

        Alexandre

        25/07/2012 à 09:42


Laisser un commentaire