Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Les JO de Londres font chuter la pub online?

avec 3 commentaires

Revenus publicitaires quotidiens sur les mois de juillet 2012 et décembre 2011.

Revenus publicitaires quotidiens sur les mois de juillet 2012 et décembre 2011.

Depuis son lancement, ce site est accompagné de publicités dont je ne ne choisis que les emplacements. Cela me permet de me faire une meilleure idée du marché suisse et de générer quelques revenus pour payer les petits frais liés à l’animation bénévole de ce blog.

Et je dois dire que j’ai constaté différentes variations très importantes depuis une année environ. Dernière en date, l’écroulement de la valeur du clic le jour du lancement des Jeux olympiques de Londres, de manière assez surprenante…

Par rapport au maximum de la même semaine, la valeur du clic a presque été divisée par quatre ce jour là! Ca s’est aussi traduit par des revenus divisé à peu près par quatre alors que le trafic et le nombre de clics sur le site étaient comparables aux autres jours de la semaine…

Publicité


Dates particulières?
Ce n’est pas la première fois que je constate de telles variations à l’occasion de jours un peu particuliers. Lors des fêtes de fin d’année, on observe aussi de très grandes variations. Sur 2011, j’ai ainsi constaté des baisses de valeur le jour de Noël, le 30, le 31, mais pas la 1er janvier 2012…

A y regarder de plus près, il est toutefois très difficile d’essayer de trouver une logique à ces chiffres. Le marché est très volatile. La valeur du clic varie en fait dans une fourchette allant de 1 à 10 sur toute l’année! Sans raison, d’un jour à l’autre, la valeur varie très fortement.

Un marché pas encore mûr
Il me semble toutefois qu’à certaines occasions, comme pour les Jeux olympiques, on parvient à faire le lien entre un événement et le marché de la publicité qui est régi par la loi de l’offre et de la demande. Difficile tout de même d’avoir une certitude.

Publicité


Ces différentes constatatations me font dire que ce marché n’est pas encore mûr. Il est trop fébrile, trop volatile. Par ailleurs, par rapport au marché traditionnel, la valeur du clic me semble encore beaucoup trop faible, compte tenu du caractère ciblé de cette forme de propagande.

Publicités ciblées
En effet, certains internautes ne s’en sont peut-être pas rendu compte, mais ils ne voient pas forcément les mêmes publicités que d’autres puisque ces réclames s’affichent aussi en fonction de son comportement sur la toile. Ce qui peut aussi expliquer le caractère récurent de certains messages.

J’en profite par ailleurs pour préciser encore une fois que ce n’est pas moi qui choisis ces publicités. Elles s’affichent automatiquement en fonction des algorithmes d’AdSense. C’est pour cette raison qu’on peut parfois trouver une publicité sur un produit concurrent à celui débattu dans un article…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

30/07/2012 à 07:01

3 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Il doit y avoir des mécanismes du style à Noël ou pour les Jo on ne sera pas derrière son ordinateur, et on ne fait pas de pub, ce qui ait baisser sa valeur.

    Eloi

    30/07/2012 à 07:39

  2. Toutes les régies ne fonctionnent pas de la même manière. Cela dépend aussi de la formule de rémunération choisie par le client. Tous les clients non pas la même liste de choix. Certaines permettent d’avoir un prix « fixe » au clic sur toute l’année, ce qui permet d’organiser son budget mensuel.

    Mais pour faire « très » simple dans l’énorme majorité du temps. La régie a son budget et le divise par le nombre de clics.

    Le prix du clic faible peu tout aussi bien venir du fait que le budget est petit que du fait qu’il y a un énorme nombre de clic.

    Anne Nonim

    30/07/2012 à 20:06

    • Merci pour votre réponse. Dommage que vous ne me laissez pas vos coordonnées pour que je puisse poser d’autres questions…

      Xavier Studer

      30/07/2012 à 20:08


Laisser un commentaire