Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Des normes vertes pour les technologies de l’information

avec 4 commentaires

L'UIT organise une nouvelle semaine verte.

L’UIT organise une nouvelle semaine verte.

Les technologies de l’information et de la communication nécessitent souvent beaucoup d’énergie pour la fabrication des ordinateurs, des tablettes ou des smartphones, sans parler de leur fonctionnement.  Des opérateurs comme Swisscom ou différents constructeurs de mobiles essaient dans leur coin d’aller plus loin pour éviter le pire.

Cette semaine, c’est l’Union internationale des télécommunications (UIT), basée à Genève, qui reprend le taureau par les cornes en annonçant la deuxième semaine « Normes vertes » qui aura lieu à Paris du 17 au 21 septembre, selon un communiqué. Son but est de stimuler la création de telles normes internationales.

Il faut souligner que ce n’est effectivement par la première fois que l’agence onusienne  fait la promotion du développement de normes plus vertes pour les technologies de l’information et de la communication (TIC). A l’occasion du dernier salon Telecom World 2011 à Genève, par exemple,  outre les stands, quelques manifestations avaient été organisées sur ce thème.

Problème des déchets

Publicité


Selon le communiqué de presse, «cette année, le forum sera principalement axé sur les incidences des TIC sur l’environnement. Les participants aux sessions consacrées au problème des déchets d’équipements électriques et électroniques et à l’amélioration du bilan écologique de la chaîne d’approvisionnement des TIC se demanderont comment réduire au minimum l’incidence des produits TIC sur l’environnement tout au long du cycle de vie. »

« Une séance d’information et de formation aura pour objet de décrire en détail les méthodes normalisées utilisées par l’UIT pour l’évaluation de l’incidence environnementale des TIC. Enfin, un forum sur le secteur des TIC et la durabilité de l’environnement permettra d’élargir les débats pour envisager la prospérité à long terme du secteur des TIC et donnera un aperçu de la réaction des industriels du secteur aux résultats de la Conférence Rio+20 tenue au mois de juin », est-il précisé.

Large soutien

Publicité


Le monde politique et économique n’est pas insensible à cette cause, comme on le comprend à la lecture des organismes, outre Microsoft, qui ont facilité la tenue de la manifestation. Je pense d’ailleurs qu’il faut souligner que ce n’est pas que du marketing (même si parfois ça peut l’être). Je ne citerait pas ici certains grands chefs d’entreprises suisses qui semblent aussi faire de gros efforts dans le privé…

Ce forum est organisée avec le soutien d’Orange, de Telefónica, de Huawei et Fujitsu, en partenariat avec la Commission européenne, l’Organisation météorologique mondiale (OMM), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), la Commission océanographique intergouvernementale (COI), l’Université des Nations Unies (UNU), le Centre for Environment and Development for the Arab Region and Europe (CEDARE), l’Association européenne des exploitants de réseaux de télécommunication (ETNO) et la Global e-Sustainability Initiative (GeSI).

XS

Rédigé par Xavier Studer

05/08/2012 à 09:10

4 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Déjé que l’UIT peine à imposer des normes universelles standard, alors en matière d’environnement…

    Eloi

    05/08/2012 à 10:05

  2. Il faut voir tout cela comme du politiquement correcte et de la positive attitude, ensuite la réalité sera autre et les décideurs raconteront les balivernes habituelles pour expliquer les choses, ont connait la musique, rien de nouveau sous le soleil !

    Les grandes multinationales elle ont pour but 1er de gagner de l’argent, la protection de l’environnement elles s’y plient via des obligations d’état, sinon elles ne font rien, regardez en Afrique, en Inde, … pour voir comment cela se passe dans la réalité.

    Tricoline

    05/08/2012 à 14:33

    • Oui, mais pas seulement…

      Xavier Studer

      05/08/2012 à 15:12

    • Quand elles n’en font pas elles-mêmes les règles en infiltrant des lobbys dans les pays occidentaux.
      Pour le reste, quelques pays africains comme le Ghana servent de « poubelle du monde »
      Le contenu ronflant du communiqué m’a pas l’air très très convaincant pour être honnête. Les fabricants de smartphones devraient déjà lutter contre des choses simples telles que la surconsommation : prendre des mesures contre le vol, arrêter de sortir des modèles inutiles, et SURTOUT lutter contre l’obsolescence programmée

      Alexandro

      08/08/2012 à 11:16


Laisser un commentaire