Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Lenteurs de YouTube sur Free Mobile: l’exemple Swisscom

avec 8 commentaires

Free Mobile très agressif. Un peu trop?

Free Mobile très agressif. Un peu trop?

De multiples articles de presse, comme celui-ci de l’Expansion,  font état de difficultés à visionner des vidéos sur le réseau de l’opérateur français Free Mobile utilisant pourtant nombre d’antennes d’Orange, qui donne sur ce point satisfaction à ses clients. Le trublion des télécoms briderait sciemment son service…

Il faut dire que le problème est le même sur tous les réseaux mobiles. Les vidéos de YouTube consomment beaucoup de bande passante, limitée (et partagée entre les utilisateurs) sur les antennes mobiles. Certaines sociétés sont donc tentées de brider certains services pour ne pas pénaliser d’autres abonnés et maintenir une certaine qualité générale. D’ailleurs…

Cette affaire n’est pas entièrement nouvelle. Par exemple, alors qu’un Swisscom a toujours donné accès au logiciel de téléphonie par internet  Skype depuis son réseau mobile, d’autres opérateurs hexagonaux ou européens ont parfois bridé ce service concurrençant directement leurs offres de téléphonie. Une histoire de gros sous…

Faire payer la vitesse

C’est là qu’intervient Swisscom et ses nouvelles formules de type Infinity dont l’idée même me déplaisait beaucoup par le passé. Reste qu’aujourd’hui je suis convaincu qu’il s’agit de la meilleure solution. En faisant payer la vitesse du surf, l’opérateur parvient à réguler l’accès à son réseau et surtout inciter les mobinautes à payer plus pour certains services.

Les limitations imposées actuellement par Free Mobile sont loin d’être anecdotiques. Pour commencer, leur retentissement dans la presse montrent qu’il n’est pas possible aujourd’hui de brider un service aussi populaire que YouTube, même s’il consomme beaucoup de bande passante et peut potentiellement menacer la disponibilité d’un réseau.

Question de prix et de transparence

Ensuite, cela montre qu’il est nécessaire de trouver une solution pour régler ce problème, surtout lorsqu’on utilise en roaming les antennes d’un autre opérateur pour compenser les faiblesses de son propre réseau encore en construction. En Suisse, par exemple, Orange avait utilisé les antennes de Swisscom au début de son existence. La fin de ce vaste roaming avait été un soulagement financier pour la société alors en mains des Français…

Bref, même si la solution de Swisscom est controversée, elle a le mérite de préserver une certaine neutralité du réseau tout en étant plutôt limpide pour l’utilisateur. L’opérateur publie ainsi des comparatifs pour montrer quels seront les services disponibles en fonction de l’abonnement choisi. Un modèle qui pourrait être suivi…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

15/08/2012 à 07:09

8 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Oouaip… Quand on voit la différence de prix… Swisscom peut tout de même garantir certaines choses

    Marwin

    15/08/2012 à 07:27

    • Et les salaires, les loyers…

      Le Juste

      15/08/2012 à 08:33

      • Et les 900 mios de bénéfices…

        Rien

        15/08/2012 à 15:01

      • Et les 900 mios de bénéfices…

        De Rien

        15/08/2012 à 15:02

  2. L’important est que les choses soient claires pour le consommateur et les limites de débit clairement indiquées.
    Maintenant, pour moi, la meilleure solution est de bridé la vitesse après une certaine limite de téléchargement (1,2,5 go).

    Noisequik

    15/08/2012 à 09:16

    • Le problème,c’est pas la consommation moyenne mensuel,mais la consommation de pointe que les fournisseur d’accès n’arrivent pas a fournir par manque de ressource,par exemple durant de grande manifestations où il n’est plus possible de téléphoner ou d’envoyer les sms par saturation du réseau,les limitation mensuel ne servent à rien dans ce cas.

      jean-luc

      15/08/2012 à 10:27

  3. Je reviens de vacances en Ecosse et je dois dire que j’ai été étonné de la couverture wifi de British Telecom, bref pratiquement partout il y a du réseau wifi… Je me demande donc si ça ne serait pas aussi une bonne idée d’avoir plus de points d’accès style EAP-SIM et donc par conséquent décharger l’utilisation de la 3G / 4G ou d’avoir un mode eap-sim sur chaque Centro-Grande/routeur swisscom des particuliers avec bien sur QOS ect…. Bref je rêve un peu mais quand je vois les gens se plaindre déjà maintenant qu’ils n’obtiennent pas les vitesses avec infinity, je ne pense pas que le futur sera plus jouissif… à moins de changer quelque chose…

    Bref il n’en reste pas moins que je trouve pas normal de faire des abos à la vitesse si ces dernières ne sont pas respectées… Que l’on se comprenne bien je comprends le best effort (j’ai une connexion avec cablecom donc je connais :D ) mais il ne faut pas « vendre » du 7.2 Mbits tout en sachant pertinemment que même dans les meilleures conditions on obtient un 6Mbits… Ça me fait penser au début de l’adsl avec les abos 256 et 512… avec mon abo 256kbit je n’obtenais que du 22-25 kbit alors que 256/8 = 32kbits… Bref Swisscom avait fait son petit commentaire en disant que les débits sont théoriques blablabla et que l’ADSL utilisait de l’encapsulation ppoa ou ppoe ce qui réduisait les données utiles… Moralité après un petit scandale à la télé par l’émission de Kassensturtz hop magiquement on est passé à 300 / 600…

    Au final avec le temps on voit que Swisscom essaie d’abord d’entuber le monde histoire de voir si ça passe et sinon on fait les bon généreux en donnant ce qu’on avait promis dès le départ… (Je suis client swisscom au cas ou, mais je n’aime pas leur politique) Je suis curieux de voir la suite et de continuer à lire les commentaires de personnes déçues sur le forum allemand de swisscom-community…

    Yannick

    20/08/2012 à 00:08

  4. Limitation de youtube par Free. Pour moi swisscom fait pareil.

    Sitation de moi-même sur le forum de swissom : http://supportcommunity.swisscom.ch/t5/Discussions-sur-l-internet-de/Youtube-est-il-brid%C3%A9/td-p/78811

    <>
    Limitation ? Je dirais que oui.

    NicolasR

    21/11/2012 à 00:02


Laisser un commentaire