Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Huawei Ascend P1: le test vidéo maison

avec 13 commentaires

Comme je l’ai déjà dit lors de ces premières impressions, le Huawei Ascend P1 est un smartphone plutôt réussi. Rapide et équipé de spécifications matérielles confortables, il tire son épingle du jeu pour un prix de 440 francs sans abonnement sur la toile. Visionnez ces quelques impressions dans cette présentation vidéo maison ou lisez-ci-dessous mon complément de test, plus critique.

Bon départ, petits détails

Cet appareil ultra-mince séduit globalement. La finition est tout à fait correcte et l’écran Super Amoled de 4,3 pouces produit une magnifique impression. L’utilisation de matériaux modernes permet en outre de proposer un concentré de technologie ultraléger même équipé d’un tuner FM, contrairement aux smartphones ordinaires.

Publicité


Cela dit, quelques petits points sont venus ternir mon impression globale très positive. Pour commencer, il n’est pas possible de changer sa batterie puisqu’elle est incorporée dans l’appareil. De petits logements permettent d’introduire une carte Sim et une carte micro-SD pour épauler le 4Go de mémoire interne seulement.

Mode photo correct

Ensuite, côté photo il faut préciser que ce modèle n’est pas capable de prendre des photos en rafale, comme les appareils les plus avancés du moment, à savoir les Samsung Galaxy SIII et le HTC One X. Par ailleurs, la balance des blancs automatique est parfois un peu trop bleue.

Il s’agit peut-être d’un détail car contrairement aux smartphones ordinaires de multiples possibilités de réglages ou d’effets visuels sont proposés d’usine. On peut prendre des photos en basse lumière, en mode panoramique ou réaliser des clichés en mode croquis. Très ludique.

La puissance d’Android 4.0

Publicité


Globalement, l’intégration d’Android 4.0 est bien réussie et la sur-couche proposée par Huawei de bon niveau, même s’il n’est pas possible de trouver le clavier romand. Etonnant d’ailleurs car des développeurs m’avaient confirmé autrefois que ces paramètres régionaux sont bien inclus dans Android…

Le Chinois propose par ailleurs quelques bonus intéressants comme la possibilité de sauvegarder facilement différentes données de son cellulaire (des SMS aux applications en passant par son calendrier) sur une carte SD. Un centre de sécurité permet aussi de chiffrer certains fichiers. Certains me diront qu’à l’ère du nuage…

Au final, ce smartphone m’a plutôt convaincu, d’autant plus que l’autonomie est appréciable, c’est-à-dire de plusieurs jours d’une utilisation modérée. Avec cet Ascend P1 et bientôt son Ascend D Quad Core, le Chinois sort ses griffes et risque de se tailler une part importante du marché mondial, comme il l’a déjà fait avec les modems 3G USB…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

20/08/2012 à 06:52

13 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Romuald

    20/08/2012 à 07:28

    • D’après ce que je sais, il arriverait plutôt au 4e trimestre 2012…

      Xavier Studer

      20/08/2012 à 07:34

  2. Au sujet des claviers romands, c’est une véritable plaie !!!
    Je ne comprends pas qu’aujourd’hui on ait encore ce genre de problème.
    Je me suis acheté la tablet S de Sony et je n’ai pas de clavier suisse romand.

    Le problème va bien au delà du clavier puisque les serveurs Suisse me considère comme un Français et me refuse leurs contenu, par exemple je ne peux pas visionner des vidéo de la RTS.ch !!!

    Je sens que certains vont encore se gausser ;-)

    aal

    20/08/2012 à 08:34

    • Bonjour, essayez le clavier magique SwiftKey 3, configurable à souhait et qui devine tout ce que vous voulez écrire.

      Dominique

      20/08/2012 à 15:24

  3. putain, c’est laid ! enfin, chacun son truc :-)

    MonBug

    20/08/2012 à 18:07

  4. Franchement pas très beau et une finition qui a l’air au niveau des Motorola de 10 ans en arrière.
    Sur la vidéo avec le zoom des pixels très visibles.Bof pour 400 balles il faut encore apparemment fouiller sur le net pour avoir un clavier romand,vraiment à mon gout pas top.
    Et comme souvent avec le système le plus évolué du monde soit disant nouveau modèle et déja pas à jour.Un peu comme les meubles Ikéa faut monter même et de temps en temps il manque des vis.
    Pour les fans d’Android autant mettre un peu plus et prendre un truc style HTC,SIII,Sony,etc.

    Joel Zufferey

    20/08/2012 à 20:08

  5. Merci pour ce test.je viens de découvrir ton blog j’apprécie son contenu ;)

    Maicka

    21/08/2012 à 00:38

  6. Pour 350.- je suis contant d’avoir pris un Galaxy Nexus (on a android 4.1), il est plus joli que ce truc.

    Cédric

    21/08/2012 à 23:14

  7. Par smartphone ordinaire, faut-il entendre iPhone? Car toutes les fonctions qui « font défaut aux smartphones ordinaires » sont disponibles de base sur Android 4.x

  8. bienvenue chez Xavier ;-)

    MonBug

    22/08/2012 à 11:54

  9. […] son côté, le Chinois Huawei va décliner dans un premier temps son Ascend P1, que nous avons déjà testé ici. Il y adjoindra une puce LTE pour pouvoir surfer jusqu’à 100 Mbits/sec théoriquement, selon un […]

  10. […] Tout a commencé il y  une dizaine d’années maintenant avec la montée en puissance des Chinois dans les différents salons télécoms, comme à Genève en 2003. A l’époque, les produits et les solutions de l’Empire du Milieu n’avaient pas forcément bonne réputation, notamment pour des questions de finition ou de fiabilité. Aujourd’hui Swisscom propose des appareils estampillés ZTE. Et Huawei propose des smartphones remarquables. […]

  11. […] coloré en marge du Mobile World Congress de Barcelone, Huawei a lancé dimanche le successeur du P1, logiquement nommé Ascend P2 et présenté comme le plus rapide du monde car capable de […]


Laisser un commentaire