Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Samsung Galaxy SIII: l’altimètre en test sur le terrain

avec 25 commentaires

Publicité


Il existe une multitude d’applications altimétriques ou barométriques sous Android qui utilisent vraiment ce capteur de plus en plus fréquent sur les systèmes qui n’ont pas été devancés… A l’occasion d’une course en montagne dimanche, j’en ai profité pour évaluer plus finement l’instrument du Samsung Galaxy SIII qui m’avait déjà fait bonne impression lors de précédents essais.

J’ai donc étalonné l’altimètre du Galaxy SIII comme celui de mon couteau Victorinox vers 1000 mètres d’altitude. Sur le terrain, pendant  la montée, j’ai pu constater que les deux instruments étaient assez proches l’un de l’autre, affichant des différences d’altitude de un ou deux mètres, c’est-à-dire dans une fourchette d’erreur très convenable compte tenu des fluctuations de pression.

Valeurs correctes

Publicité


Arrivé à destination, au Col de Verne entre la Suisse et la France situé à 1814 mètres, j’ai constaté que le Galaxy SIII affichait 1805 mètres contre 1800 mètres pour le Victorinox, par ailleurs plutôt précis que j’utilise depuis plusieurs années en complément de celui de ma montre Tissot (les deux donnent des valeurs également très proches).

Instrument certifié donc. Tout à fait utilisable dans le terrain. J’ai aussi profité de cette occasion pour remarquer (ce n’était pas une surprise) que les applications barométriques allant chercher des données sur internet sont nettement moins précises. Evidemment, lorsque le signal GPS est excellent, cette indication peut se révéler encore plus précise.

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

24/09/2012 à 06:09

25 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Est-ce que l’iPhone 5 a un altimètre?

    genius

    24/09/2012 à 07:28

  2. Quand est il de la consommation de batterie?

    slovas

    24/09/2012 à 08:56

    • Négligeable. D’autant plus que je ne l’ai pas utilisé en continu.

      Xavier Studer

      24/09/2012 à 20:19

  3. Avez-vous testé (par exemple) ceci sur iOS pour comparer les résultats : http://itunes.apple.com/fr/app/runtastic-altimetre-pro-avec/id518999473?mt=8

    lancelot

    24/09/2012 à 09:01

    • Le problème c’est que ça utilise le gps pour l’altitude.
      Donc c’est moins fin que l’altimètre barométrique (par contre pas besoins de le calibrer à chaque fois).
      Le problème du gps il faut qu’il utilise le même référentiel que en Suisse, il peut y avoir 40m d’écart.
      Une application qui utilise le gps pour l’altitude devra avoir accès au carte pour affiner l’altitude donc un accès data.

      Concernant la consommation batterie, moi j’utilise une application qui toute les heures enregistres la pression atmosphérique, j’ai pas vu de différence par rapport à avant (j’ai un galaxy nexus).

      Cedric

      24/09/2012 à 10:23

  4. Ou celui-ci qui parais plus précis d’après certains tests : http://itunes.apple.com/fr/app/exact-altimeter-for-europe/id318841116?mt=8

    lancelot

    24/09/2012 à 09:13

    • Sans un baromètre/altimètre la seule possibilité est d’utiliser le gps et une carte de niveaux ce qui peut être suffisant mais présente des limites importantes : il faut des cartes de niveaux très précises (donc volumineuses) et dès que le terrain est « accidenté » la précision chute. Pendant une marche sur une crête ou au bord d’une falaise (en haut ou en bas), une erreur de précision latérale de quelques mètres peut fausser considérablement l’altitude.
      Également, en terrain accidenté la réception GPS est souvent mauvaise et la localisation devient imprécise (ce qui amplifie le défaut décrit précédemment). De plus, si la carte de niveaux n’est pas disponible dans le téléphone, l’accroche 3G peut poser des problèmes …

      Et même s’il n’est pas utile de regarder son altimètre en permanence, je doute que sur une randonnée d’une journée pleine (voir plus), l’autonomie de nos smartphone soit suffisante : en altitude et par temps clair les écrans brillants sont difficilement lisibles et il faut pousser la luminosité à fond (ce qui fait fondre la batterie), l’accroche gsm/3g est difficile (ce qui fait fondre la batterie). Et pour peu qu’il fasse froid l’utilisation de gants rend l’usage de ces appareils compliquée.

      yoyo

      24/09/2012 à 11:21

    • Le test serait intéressant, dommage qu’il n’ait pas été fait. Mais n’importe quelle application gérant l’altitude par GPS, qu’elle soit Android, Windows Phone ou iOS suffira. Sans oubler qu’on parle quand même de deux technologies qui s’affrontent: l’altimètre sur la pression fonctionnera partout, même sans réception GPS, alors que celui basé que sur GPS (comme ceux que tu proposes) sera faussé dès qu’il n’y aura pas assez de satellites (couverture nuageuse, canyon urbain, et surtout, tous les couverts!).

      Alexandre

      24/09/2012 à 12:32

    • Personnellement j’utilise les cartes de Swiss Map Mobile avec un iphone 4s. La précision est redoutable (1 à 2 mètres) et l’acquisition du gps n’a jamais été un problème en montagne. Côté batterie, elle tient plusieurs heures avec le suivit gps dans des températures bien au-dessous de zéro. Il est bien entendu possible de prendre des batteries supplémentaires ou d’éteindre son smartphone lorsque l’on n’a pas besoin de se repérer. Les cartes (payantes) sont téléchargées avant le départ….. Une solution comparable pour Android existe sûrement. Une carte papier, une boussole et un altimètre mécanique devrait aussi compléter le sac de tout bon marcheur un brin parano

      alex67

      24/09/2012 à 14:04

      • Locus Free sur Android (par exemple). Faisant du geocaching et pourtant pas parano tout bon randonneur sait que carte et boussole font partis du paquetage ;)

        Groovy

        26/09/2012 à 10:08

  5. Au delà de la précision, quelle utilité véritable à avoir son altitude ? Est-ce que quelqu’un utilise uniquement son SIII pour ça ? Parce-que bon, un simple quidam qui se promène en montagne à part pour s’ammuser à voir ou il se trouve je vois pas trop, d’autant que quand on arrive à certains points genre crête ou autre les panneauxx indiquent l’altitude. Autrement me semble qu’à première vue, un parapentiste doit certainement utiliser des appareils pro et précis non ?
    Donc j’aurais tendance à dire que ce baromètre est encore un de ces gadgets inutiles du SIII qui n’existe que pour mettre de la poudre aux yeux au public dont le 99,99% n’ont n’ont strictement rien à faire.

    lancelot

    24/09/2012 à 13:40

    • Votre cas n’est pas une généralité….

      popy

      24/09/2012 à 16:00

    • c’est exactement ca, très bien résumé.

      manu

      24/09/2012 à 17:38

    • Des générations de montagnards ont attendu la sortie de l’iPhone 5 pour réaliser qu’un altimètre était totalement inutile… Encore merci!

      Xavier Studer

      24/09/2012 à 20:22

    • …tout comme la révolution Siri qui permet de faire des choses INCROYABLE et jamais vue…surtout jamais entendues puisque quasi personne ne l utilise. Au final on pourrait sortir cet argument pour chaque « gadget » comme vous dites et revenir à l essentiel…le téléphone ?!

      Groovy

      26/09/2012 à 10:23

  6. Bravo !

    MonBug

    24/09/2012 à 14:59

  7. @Alexandre, dans quel cas tu aurais un besoin réel de mesurer ton altitude sous un couvert ? Dans une grotte ou un bâtiment ?, tu as toujours la possibilité de sortir il me semble. Ce qui m’étonne c’est qu’il faut en fait « trouver » des cas particulier pour « prouver » l’utilité de ce gadget sur un SIII.
    Soyons sérieux, si vraiment on a un besoin réel de mesurer son altitude on le fera avec un appareil un peu plus sérieux et précis qu’un SIII. Et si c’est pour s’amuser et bien peu importe que ce soit avec un GPS ou une puce intégrée qui donneront tous deux les mêmes résultats dont la précisions aura finalement pas énormément d’importance… Je me trompe ?

    lancelot

    24/09/2012 à 15:17

    • J aime beaucoup votre façon de tourner Alexandre en bourrique avec « soyons sérieux.. » quand on voit l utilisation faite même du GPS sur IOS5…vous avez raison de remettre le « sérieux » de la chose en cause…

      Bref, si j’ai bien compris…

      Groovy

      26/09/2012 à 10:28

  8. @lancelot : Il ne faut pas oublier que dans 99% des cas le téléphone en lui même est inutile et surtout dans le cas de longue ballade (Ok en cas d’urgence pour autant d’avoir du réseau…). Alors avec n’importe quel smartphone, c’est certain qu’il sera plus gadget qu’autre chose, donc que le sIII te propose un maximum de ces gadgets « embarqués » ça me semble plutôt intéressant et au moins tu en as pour ton argent. ASAP

    Flead

    24/09/2012 à 17:46

  9. Perso avant l’article de Xavier je ne savais pas qu’il y avait cette fonction dans le S3. Ca ne change rien pour moi, mais c’est sympa de l’avoir peut-être un jour.
    Autre question ne pourrait-on pas utiliser les données baromètrique (donc altitude) pour cross-checker les données du GPS, et donc assurer encore plus la précision.
    Je pense au cas cité plus haut, où leGPS pourrait nous indiquer dans la falaise alors qu’en vérifiant avec l’altitiude, il se rendrait compte que on est encore au bord, et pas encore tombé :)

    Ibrahim

    24/09/2012 à 18:59

    • Tout à fait possible de coupler les données. Certains logiciels de labo le faisaient il y a dix ans à l’EPLF…

      Xavier Studer

      24/09/2012 à 19:28

  10. Pour info; le baromètre (présent sur de plus en plus de nouveaux Androphones) sert à améliorer le temps d’acquisition GPS, en ajoutant rapidement une référence altimétrique, et donc une localisation plus rapide…
    Donc ce « gadget », n’est pas, n’en déplaise à certains Iphoneux, inutile…

    berurier1

    24/09/2012 à 23:47

    • Non mais je peux comprendre qu on ne puisse pas adhérer au besoin de l altimètre, d’ailleurs même un capteur GPS reste un « gadget »…comme toujours tout dépend de l’utilisation mais qu on voit Apple Maps, on peut comprendre que ce genre d outil restent des « gadget » pour certains…vu le résultat.

      Groovy

      26/09/2012 à 10:26

  11. Ce qui me fait le plus rire dans votre philosophie, c’est que si SJ avait été du même avis sur les choses utiles ou gadget…y aurait il eu plus qu un simple PDA ?! ;)

    Groovy

    26/09/2012 à 10:35


Laisser un commentaire