Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Nokia 808: 41 millions de pixels et premières impressions

avec 9 commentaires

Le Nokia 808 Pureview et ses 41 millions de pixels...

Le Nokia 808 Pureview sous Symbian et ses 41 millions de pixels…

Quoi qu’on en dise, Nokia reste un constructeur innovant qui conserve de gros avantages sur de nombreux points par rapport à certains assembleurs de smartphones concurrents. Par exemple, bien qu’animé par le vieux Symbian*, ce Nokia 808 Pureview, déjà aperçu à Barcelone, se distingue par ses 41 millions de pixels! Premières impressions.

Dès la prise en mains, la couleur est clairement annoncée. Un épais renflement permet au Finlandais d’intégrer un capteur et une optique digne d’un compact musclé. Sinon, la finition est bonne et il est possible d’ouvrir l’arrière de l’appareil pour changer l’accu ou rajouter de la mémoire…

Publicité


Symbian tactile

Un rapide aperçu du système permet de constater que Symbian a encore évolué et que grâce à de grandes icônes il est désormais facile de naviguer dans les fonctions essentielles de ce photophone tactile à écran capacitif. Nous reviendrons ultérieurement sur les performances du système, qui n’a plus rien à voir avec les premiers appareils résistifs du constructeur.

Commençons par l’appareil photo dont la résolution maximale effective en 4/3 est de 38 millions de pixels, contre 34 millions de pixels en 16/9.  Sans autre instruction, il prend des photos de cinq ou huit millions de pixels, ce qui permet de zoomer très confortablement sans perdre de qualité ou de profiter d’un traitement d’image optimisé pour gagner en netteté et faire diminuer le bruit du capteur.

Mode bracketing…

Publicité


Après quelques essais, le constat est net. L’appareil photo est hyper-réactif et les résultats sont parfois simplement stupéfiants.  Cette avalanche de pixels permet de saisir des détails qui ne nous frappent pas à l’œil nu, mais qui deviennent saisissants lorsqu’on zoome dans la photo. L’optique est véritablement de qualité et se rapproche de bons compacts.

Un test plus complet sur les différents réglages, de même que sur le mode vidéo suivra ces prochains jours. Une chose est certaine, l’amateur de photographie  souhaitant avoir le meilleur photophone du moment devrait s’intéresser à ce Nokia 808 Pureview qui possède même un mode bracketing en plus de modes de type « infini », « hyperfocal » ou « macro »…

Xavier Studer

* Certains remarqueront que cette colonne s’intéresse à tous les systèmes et toutes les marques. Pas comme certaines publications populistes…

Rédigé par Xavier Studer

30/09/2012 à 11:10

Publié dans Cellulaires, Mobile, Test

Taggé(s) , ,

9 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Le meilleur, c’est la technologie pureview intégrée à windows Phone!

    BlueDream

    30/09/2012 à 11:44

  2. C’est bien joli tout ça, mais est-ce que cette « avalanche de pixels » apporte-t-elle vraiment un plus ou ne serait-ce pas simplement un argument marketing ?
    Doubler les couches du capteur pour en augmenter les millions de pixels n’apportera rien de significatif à la photo. Pour rappel, même chez Canon, qui est une référence dans le domaine de la photographie, la résolution des reflex numériques de la gamme professionnelle se situe entre 18 et 22 millions de pixels.

    Swiss ID

    30/09/2012 à 23:49

    • En fait, le principe est celui de la photo satellite. Pour des questions de poids et d’encombrement, un satellite ne peut pas disposer d’un zoom optique. Résultat, il est doté d’un capteur très important et d’une optique fixe. Les contraintes pour un smartphone sont comparables (toutes proportions gardées): conserver une compacité et un poids raisonnable, limiter les pièces mobiles dont la géométrie extrêmement précise pourrait être altérée par un choc.
      Le 808 ajoute quelque chose d’original: le suréchantillonnage: la plupart des photos que nous utilisons ont une taille limitée par les réseaux (internet mobile), les supports (réseaux sociaux) et les appareils de visualisation (des écrans d’au plus 2Mpx).
      Il est inutile de produire des photos de 10Mo alors qu’une photo de 0,3Mo permettra un rendu parfait (pixel pour pixel) sur un écran full hd. Le but est d’obtenir une photo pour laquelle chaque pixel sera contiendra une information parfaite. C’est le but du suréchantillonnage qui vient pallier la petitesse des sites (1,4 micromètre) et qui groupe en quelque sorte plusieurs pixels (cela dépend de la résolution de l’image, mais en gros, c’est le ratio résolution finale/résolution du capteur, soit, pour une image de 8Mp en 16/9, 8/34, un peu plus de 4 pixels, mais ce rapport, pour une photo de 5Mp en 4/3 monte à 5/38, c’est-à-dire un peu plus de 7, et, pour une photo de 2Mp en 4/3, à 2/38, c’est-à-dire 19). En d’autres termes, la petitesse des sites est compensée par ce regroupement logiciel et, pour les photos de 5Mp qui correspondent le mieux à l’usage moderne des photos, et la taille du site ainsi recomposé est environ celle d’un capteur de bon DSLR.
      Outre le suréchantillonnage, on dispose d’un zoom sans perte de qualité (comme un zoom optique), mais aussi sans perte de lumière (ce qu’un zoom optique n’est pas capable de réaliser) pour la photo et pour la vidéo.
      Il ne faut pas se polariser sur les 41Mpx, mais voir cette surabondance de pixels comme un moyen
      1) de capter plus de lumière (images sans bruits)
      2) ou de zoomer sans s’encombrer d’une optique mobile lourde et volumineuse.
      L’ensemble matériel-logiciel développé par Nokia est vraiment convaincant, comme le souligne d’ailleurs avec enthousiasme Xavier Studer.

      PS un bonus fort sympathique qui sera sans doute souligné dans la suite: le filtre à densité neutre intégré dans l’optique. Il permet de réaliser des photos avec très fort ensoleillement d’excellente qualité. En plus, il paraît que la dernière mise à jour (belle fp2) améliore sensiblement la dynamique de l’appareil.

      I4U

      02/10/2012 à 18:02

  3. Le technologie Pureview semble effectivement impressionnante comme le montre un test chez engadget: http://www.engadget.com/2012/09/26/lumia-920-low-light-shootout/ . On voit qu’un prototype du Lumia 920 est meilleur que l’iPhone 5 en basse luminosité. On peut aussi voir que le Galaxy SIII est extrêmement
    médiocre.

    Damien

    01/10/2012 à 00:42

  4. Et coté mensurations? c’est comme avoir son petit larousse dans la poche non?

    thierry

    01/10/2012 à 07:47

    • Correct. Il est plus étroit qu’ un S3…

      Xavier Studer

      01/10/2012 à 07:52

    • Il a la taille d’un iPhone 5, avec un épaisseur de 14mm pour l’ensemble et de 18 pour le bloc capteur/flash/haut-parleur. Avec ses formes assez arrondies, il se glisse très bien dans une poche (peut-être pas dans un slim!).

      I4U

      02/10/2012 à 18:04

  5. […] teste actuellement les capteurs photo de différents cellulaires dont le Samsung Galaxy SIII et le Nokia808 Pureview capable de prendre des clichés de 38 millions de pixels. La petite vignette ci-contre montre que […]


Laisser un commentaire