Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

La fin de la TV de rattrapage?

avec 13 commentaires

Publicité


Les vautours de l’audio-visuel sortent les griffes. Ils pourraient porter devant les tribunaux un différend qui porte sur la possibilité de revoir en différé qu’à 30 heures de programmes TV (fonction Replay ou Comeback), selon un article de la Berner Zeitung. Menés par l’industrie du film américaine, les magnats de la pellicule veulent encore plus d’argent au nom du droit d’auteur…

Dans l’impossibilité de trouver un accord avec des diffuseurs comme Swisscom TV, les barons de l’image et les requins du feuilleton TV sont prêts à en découdre devant le justice. Heureusement, Swisscom semble prêt à défendre les consommateurs et ses intérêts puisqu’il ne songe pas à retirer cette fonctionnalité très appréciée. Un résumé de l’affaire signé ats sur Romandie.com

Rédigé par Xavier Studer

06/10/2012 à 09:37

13 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. je crois que la ssr essaie aussi de brider tout ça, pourtant on paie tous la redevance.

    Lucas

    06/10/2012 à 10:55

  2. Retour à la VHS ! Il faudrait que ces rigolos de l’audio-visuel comprennent une fois pour toute qu’on arrête pas le progrès.

    obiwan

    06/10/2012 à 11:59

  3. La fin de la TV de rattrapage? = le début du piratage.

    Roland Guisy

    06/10/2012 à 12:14

  4. Leurs histoires de gros sous y en a marre ! Ils ne pensent qu’a nous faire payer et payer encore x fois pour le même produit ! C’est totalement immoral. La liberté individuelle doit passer avant toute autre chose !

    Philippe

    06/10/2012 à 14:47

  5. Nous payons même plusieurs fois les droits d auteurs il me semble….Entre les abonnements Tv + téléphones ainsi qu à l achat du matériel qui permet le visionnage des médias. En cumulent une moyenne par ménages, on est pas loin de 12.- par mois et suis gentil…Combien de ménages en Suisse ? au pif 3 millions ? alors 12 x 3 millions on a 36 millions pour la petite Suisse….C est Abusé !!!!!!

    Nycko

    06/10/2012 à 15:54

    • Et ce sont toujours les mêmes qui encaissent…

      Xavier Studer

      06/10/2012 à 15:59

  6. Plus d’une fois j’aurai aimé avoir un système de dons… c’est a dire que je vois le film par des voies « non-officiel » et le film m’a vraiment plu, j’aimerai aider l’auteur/réalisateur directement, sans verser de commissions à un distributeur/fnac/apple/whatever.
    Je rêve de trouver le bouton « paypal » pour les films que j’apprécie.

    Ibrahim

    06/10/2012 à 18:39

  7. Peux-être faut il rappeler que la Suisse est un des seuls pays ou la fonction replay tv existe…

    Saïmon

    06/10/2012 à 19:00

  8. Ca me fait penser à Apple, ils veulent toujours plus d’argent, ils plument les consommateurs sans offrir grand chose en retour.
    Et après, pour espérer toujours plus, ils ce lancent dans des procès à tour de bras.
    Alors qu’en fait ils devraient réfléchir à comment devenir meilleur, à ce qu’ils doivent changer dans leurs produits pour relancer l’achat des consommateurs.
    Car le problème existe toujours, même après plusieurs procès, cela ne fait que repousser l’échéance.
    Peut-être sont ils aussi atteins du syndrome du Titanic ?

    Jean-Paul Laville

    07/10/2012 à 10:04

  9. Je n’arrive pas à comprendre quelle différence cela fait de voir un programme en replay ou de voir un enregistrement standard (je parle de la fonction enregistrement sur Swisscom TV par exemple).

    Quelqu’un peut-il m’expliquer en quoi cela diffère ?
    Est-ce que les fonctions d’enregistrement sont également menacées ?

    Carole

    07/10/2012 à 12:41

  10. En fait, j’en suis pas sûre, mais je dirais que chaque appareils Swisscom qui est équipée de la fonction enregistrement est soumis à la taxe sur les droits d’auteur, car c’est équipé d’un disque dur.
    La fonction replay, c’est des serveurs chez Swissom qui enregistrent.
    Ensuite, l’appareil le lit en streaming (à la demande).
    Mais chez Swisscom, les disques ont une taxe pour usage privé comme pour les disques du lecteur de Swisscom, sauf que la diffusion n’est pas privé.
    Car dans la pratique, Swisscom ne paye je pense pas de droits, vus qu’ils ne sont pas des chaînes qui diffusent des films, c’est TF1, Canal+… qui sont des chaînes qui le font, eux sont juste des « proviers » (fournisseurs) au même titre que Cablecom par exemple.
    Il existe chez Swisscom (entre autre) de la vidéo à la demande, c’est donc du streaming, mais là, Swisscom paye des droits, du coups, le client paye le film.
    L’idéal serait que l’appareil lui même enregistre plusieurs émissions de plusieurs chaines pour faire le replay, mais il faudrait un plus gros disque dur et avoir un plus haut débit pour cela.

    Jean-Paul Laville

    07/10/2012 à 14:09

  11. @Carole
    Pour être considérée comme copie privée, le client doit lui même faire la démarche pour enregistrer tel ou tel programme. Selon la SSR et les ayant-droits, lorsqu’un programme est disponible pour tous sans qu’aucune action soit nécessaire de la part du client (comme c’est le cas avec la TV de rattrapage), il ne s’agit plus d’une copie privée.

    Pascal

    08/10/2012 à 10:12

  12. Merci pour vos réponses.
    J’y vois plus clair.

    Mais avouez tout de même que la distinction entre une action de la part du client et la possibilité de revoir une émission qu’on a oublié d’enregistrer est très mince, surtout du point de vue utilisateur.

    Pour être plus claire, j’utilise la fonction « replay » uniquement si je n’ai pas pensé à programmer. Pour l’utilisateur, c’est utiliser la touche A au lieu de la touche B et je trouve vraiment dommage que les « vautours de l’audio-visuel » souhaitent limiter les fonctionnalités pour une affaire de « gros sous ». (c’est pas comme si la TV numérique nous était offerte gratuitement ;-)

    Carole

    08/10/2012 à 18:41


Laisser un commentaire