Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Nouvelles technologies: la Suisse 10e, la France 18e…

avec 3 commentaires

Développement des technologies de l'information (TIC): le tableaud de l'UIT.

Développement des technologies de l’information (TIC): le tableaud de l’UIT.

Les classements technologiques se suivent et ne se ressemblent pas. C’est le moins qu’on puisse dire! Selon l’Union internationale des télécommunications (UIT), la Suisse se classe à la 10e position en matière de développement des technologies de l’information (TIC). La France est 18e et c’est, sans surprise, la Corée du Sud qui se place à la première position.

Ce classement semble à première vue contredire en partie celui du World Economic Forum (WEF) qui place la Suisse en troisième position et la Corée à la 10e place.  Les données du WEF m’ont toujours semblé assez étonnantes… Faut-il encore savoir comment sont calculés ces indices qui sont souvent le résultat d’une moyenne d’une salade de classements…

Très bon accès aux TIC

En effet, si l’on parcourt l’étude de l’UIT, on réalise plus loin que la Suisse se positionne à la deuxième place du classement de l’accès à ces nouvelles technologies, derrière Hong Kong, ce qui confirme par exemple ce classement de l’OCDE ou encore cette étude d’Akamai. La Corée ne figure pas parmi les dix premiers.

En revanche, les Suisses ne semblent pas profiter  au maximum de leurs infrastructures (qui va encore s’améliorer avec la pose généralisée de fibre optique par Swisscom) puisque dans le classement de l’utilisation de ces nouvelles technologies, la Suisse n’est que 13e. La Corée, la Suède et le Danemark occupent les trois premières positions. Là aussi, ces conclusions confirment ce pointage.

La Suisse pas si chère

Enfin, il n’est pas inintéressant de s’arrêter sur le classement du prix d’un nébuleux panier moyen de nouvelles technologies. Il est piquant de constater que la Suisse se positionne au 11e rang et la France au 27e… Encore une fois, tout dépend ce qui compose précisément ce panier…

Mon verdict est sans appel. Si la Suisse se positionne plutôt bien dans ces différentes études, on constate qu’on peut faire dire à peu près n’importe quoi aux chiffres, ce qui n’est pas nouveau. En fait, c’est un peu comme les comparatifs internet des offres télécoms, comme je le disais déjà il y a plusieurs années…

Travail de fond

Enfin, je ne peux qu’encourager les autorités à favoriser l’utilisation des nouvelles technologies en Suisse. Mais c’est un travail de longue haleine et de fond. En plus l’administration semble mal équipée pour mener un tel combat: il n’y a qu’à se rendre sur les sites officiels pour s’en convaincre…. Il faut pourtant faire quelque chose.

Différents classements publiés depuis le début de l’année montrent que les Suisses peinent encore à passer par internet pour acheter des biens ou des services. Ils soulignent aussi que les entreprises sont mal positionnées sur ce média ou sur les réseaux sociaux. Reste à savoir si notre classe politique en est capable de faire avancer ces dossiers stratégiques. Et là c’est une autre histoire…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

14/10/2012 à 10:37

3 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Intéressant les comparaisons avec la france. on a toujours l’impression qu’on surfe plus vite et moins cher…. Visiblement c’est plus compliqué que cela

    Eloi

    14/10/2012 à 11:15

  2. Disons que nous espérons ce dont les français bénéficient en téléphonie et qu’eux espèrent ne jamais payer ce que nous payons …

    Oreille

    14/10/2012 à 14:23

  3. article très interessant.

    Chat Suisse

    18/10/2012 à 14:44


Laisser un commentaire