Le blog high-tech et telecom de Xavier Studer

Société de l'information et multimédia en Suisse.

Mise à jour matérielle: Samsung marque un point

avec 10 commentaires

TV: l'«Evolution Kit» de Samsung.

TV: l’«Evolution Kit» de Samsung.

Juste avant l’ouverture de la foire multimédia CES de Las Vegas, Samsung a dévoilé mercredi sur son blog son «Evolution Kit» destiné à mettre à jour matériellement ses TV intelligentes produites en 2012. Ce boitier permet de donner un nouveau processeur et de nouvelles composantes graphiques au téléviseur. Le Coréen montre une voie d’avenir…

En effet, l’univers technologique évolue de plus en plus vite, ce qui se traduit par d’incessantes mises à jour logicielles dans de multiples domaines (informatique, oblats connectés, automobile…). Si les TV connectées ne font pas exception, leurs performances matérielles sont loin d’être idéales, ce qui explique ce concept…

La TV devient une sorte de PC

En proposant de changer «le cœur» de ses TV (à quel prix?), Samsung montre que le téléviseur se comporte de plus en plus comme un PC sur lequel on rajouterait de la mémoire et on changerait la carte graphique pour pouvoir jouer avec les derniers titres à la mode. Les consommateurs ayant acheté certains téléviseurs de Samsung en 2012 pourront les piloter avec des gestes, même s’ils n’étaient pas prévus à cet effet…

Publicité


Cette piste est d’autant plus intéressante qu’elle permettrait, si utilisée judicieusement, de donner une plus longue espérance de vie à nombre de téléviseurs. Cela pourrait aussi contribuer à réduire la montagne de déchets électroniques que notre société génère.

Mise à jour matérielle

On pourrait même aller plus loin et songer à généraliser ce concept à nombre de produits synonymes de notre société de l’information actuelle. On pourrait imaginer des tablettes, des smartphones et des boitiers que l’on pourrait mettre matériellement plus facilement à jour.

Certaines marques utilisant des systèmes d’exploitation évolués permettent d’ailleurs déjà aujourd’hui de rajouter de la mémoire à leurs appareils. Les plus téméraires laissent même l’utilisateur changer tout seul sa batterie. Evidemment, de telles idées ne plaisent pas à tout le monde et à tous les fans…

Un système de mises à jour garantit

Publicité


Pour que les constructeurs s’y retrouvent financièrement, on pourrait même se risquer plus avant. On pourrait imaginer un système où le consommateur achèterait son produit, mais pourrait aussi souscrire à un service de mise à niveau technologique sur plusieurs années. Le constructeur s’engagerait alors à changer x fois le processeur, à rajouter de la mémoire et à optimiser tel ou tel composant…

Musique d’avenir évidemment. Mais pour que notre société de l’information évolue pour tous harmonieusement, peut-être faudra-t-il revenir à certains concepts ou en inventer de nouveau. Histoire de ne pas étouffer sous nos déchets…

Xavier Studer

Rédigé par Xavier Studer

05/01/2013 à 09:19

10 réponses

Souscrire aux commentaires via RSS.

  1. Une pompe à fric de plus…

    Luiginette

    05/01/2013 à 09:33

  2. Une bonne idée qui permettrait de ne pas se ruiner à changer de mobile ou de télé. Ceci dit j’ai encore ma télé cathodique, mais bon, c’est l’idée qui me plaît.

    Varzy

    05/01/2013 à 09:43

  3. encore faut-il que l’appareil fonctionne sur quelques années, et disons que Samsung avec ses TV n’avait pas montré l’exemple avec ses pannes programmées

    polo

    05/01/2013 à 11:48

  4. en espérant que ces maj règlent les problème de grillages des cartes CI+ avec les TV Samsung
    (prob plus que connu chez le constructeurs à creuser ;) ça doit même être la raison de ces maj,…

    Lemec Pas Content

    05/01/2013 à 14:20

  5. Le vrai fléau pour notre étouffement sous nos déchets c’est obsolescence programmée et les appareils plus facile à changer qu’à réparer … je doute que la solution vienne des constructeurs, ce n’est pas leurs intérêts.

    Christophe

    06/01/2013 à 08:58

    • Possible. Il ne faut toutefois pas oublier qu’ils sont tous en concurrence. Il y aura un jour où le consommateur en aura assez de changer son téléviseur pour un rien…

      Xavier Studer

      06/01/2013 à 09:21

      • Faut qu’on s’injecte une sacrée dose de responsabilité et je ne vois pas qui, dans les constructeurs, serait celui qui le 1er prendrait le risque du produit réparable-évolutif, j’ai lu quelque part que ce serait une « location » qui pourrait être la solution, on aurai les deux ( nous et le constructeur) avantage à avoir des produits qui durent dans le temps. Mais tout reste à inventer.

        Christophe

        06/01/2013 à 13:30

      • Quand les téléviseurs de qualité valaient plus de 2000.– peut-être que leur durée de vie était plus longue. Actuellement avec des tv qui valent 500.– qui a intérêt à réparer ? le prix a été divisé par 4 au moins … vraiment, des pompes à fric ? De plus, est-ce que la nouvelle loi qui oblige a une garantie de 2 ans n’est pas entréw en vigeur ? si c’est vrai, les constructeurs vont devoir améliorer la qualité

        alex67

        06/01/2013 à 16:05

      • @alex67, mais les TV de qualité existent toujours, simplement qu’elle ne valent pas 500.-. C’est aussi au consommateur de se responsabiliser et de ne pas espérer d’un modèle bas de gamme les prestations d’un haut de gamme. Par exemple, les TV Philips les plus haut de gamme ont d’office une garantie de 5 ans, mais évidemment, elle ne coutent pas 500 balles…

        Julio

        09/01/2013 à 09:11

  6. Ces concepts n’ont rien de nouveau, nous avons juste la mémoire courte. Je suis électronicien multimédia, et au début de ma formation, dans les années 90, il était courant de remplacer des éléments dans les appareils afin des les modifier ou de leur apporter de nouvelles fonctionnalités, et figurez.vous qu’on était même capables de les réparer, ;-) . Il faudra effectivement revenir en arrière sur certains principes de consommation si on veut continuer à aller de l’avant.

    Julio

    09/01/2013 à 09:08


Laisser un commentaire