Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Dernier kilomètre: Sunrise poursuit son combat

Sunrise compte quelque 250'000 clients dégroupés.

Sunrise compte quelque 250'000 clients dégroupés, c'est-à-dire n'utilisant que sa propre infrastructure indépendante de Swisscom.

Dans un communiqué de presse diffusé lundi, Sunrise annone clairement son souhait de voir baisser le prix d’accès au réseau historique de Swisscom. Le numéro deux suisse des télécoms  estime que malgré plusieurs baisses survenues ces dernières années, il reste une marge de manœuvre. Il s’étonne d’une certaine mollesse de l’administration fédérale en la matière.

Si Sunrise a probablement raison de se plaindre, il me semble qu’il faut souligner qu’il est pour le moins étonnant qu’aujourd’hui aucune réflexion sérieuse sur le financement des nouvelles infrastructures comme la fibre optique n’ait lieu. Dans quelle mesure une partie des sommes dévolues à l’accès au réseau historique n’auraient-elles pas dû être utilisées pour le déploiement d’un réseau de fibres communes à tous les opérateurs?

5 commentaires pour “Dernier kilomètre: Sunrise poursuit son combat

  1. andros
    26/07/2011 à 1:00

    il ferait mieux de s’occuper de la qualité de leurs réseaux et de leurs services

  2. 26/07/2011 à 1:48

    Cette entreprise ferait mieux d’investir dans la pose de fibre plutôt que dans des avocats.
    Pendant ce temps Swisscom construit avec très souvent l’aide des entreprises électriques.
    Dans 15 ans, Sunrise les attaquera devant les tribunaux pour gagner un accès à la fibre qu’elle n’aura pas déployée.
    Ce n’est pas une entreprise, c’est juste un vautour.

    • 26/07/2011 à 3:14

      Bon, moi je pense que Sunrise comme tous les autres opérateurs qui désire un prix correct (pour eux et pour leurs clients) ont raison de leurs action.

      Sunrise prend ses responsabilités en défendant les intérêts d’une offre altérnative.

      De plus le sujet de la fibre à déjà fait couler beaucoup d’encre (sur la toile!), plusieurs réseau de fibre sont inutiles et peu écologiques du simple fait qu’un seul réseau peut largement supporter la demande de notre pays.
      Il serait de ce fait aberrant d’avoir 3 ou 4 réseau alors qu’un seul avec un prix d’accès adapté et une réelle régulation suffit.

  3. grogeek
    27/07/2011 à 12:04

    « il est pour le moins étonnant qu’aujourd’hui aucune réflexion sérieuse sur le financement des nouvelles infrastructures comme la fibre optique n’ait lieu »

    Bah, comme d’hab, il est urgent d’attendre….. et puis après on colmate…

  4. grogeek
    02/08/2011 à 1:23

    euh peut-être aussi parce que Swisscom appartient majoritairement à l’État (62,4%)..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :