Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Un cellulaire écolo pour se donner bonne conscience?

Le guide de Greenpeace pour une électronique plus écologique.

Le guide de Greenpeace pour une électronique plus écologique. Etat: oct. 2010.

Swisscom a indiqué attribuer un score écologique aux téléphones portables en se basant sur les recherches de l’organisation myclimate.org. L’opérateur aurait aussi pu se fonder sur les thèses de Greenpeace qui parvient à peu près aux mêmes conclusions, c’est-à-dire que certains cellulaires de Nokia ou de Sony Ericsson sont les plus verts.

Les critères pris en considération sont variés. Il en va de l’énergie nécessaire à la fabrication de ces produits, des matériaux entrant dans leur composition et des processus de fabrication, sans parler de leur durabilité. Mais à quoi bon cette avalanche de critères puisque les opérateurs continuent de subventionner royalement les nouveaux modèles?

Le piège du subventionnement
Parfois même, il arrive que l’opérateur incite le client à changer de cellulaire pour un magnifique smartphone à écran tactile, dont on ne citera pas la marque ici. Et tout cela pour quelques francs seulement! A quoi bon donc choisir une cellulaire écologique s’il part à la casse au bout d’à peine deux ans à l’occasion d’un renouvellement de contrat.

S’il faut saluer l’initiative de Swisscom, on peut se demander dans quelle mesure les différents opérateurs nationaux ne devraient pas aujourd’hui freiner le subventionnement massif des téléphones portables qui se traduit par un double corollaire. Pour commencer, ça renchérit le prix des communications. Ensuite, c’est un vrai problème écologique puisque ça génère une montagne de déchets…

Xavier Studer

9 commentaires pour “Un cellulaire écolo pour se donner bonne conscience?

  1. mike
    18/08/2011 à 7:51

    effectivement, la responsabilisation de chacun est de ne pas sucomber à la mode geek et changer d’appareils chaque année pour qq pixels ou mhz de plus. Mais c’est un peu utopique dans la société de consommation actuelle, j’ai des fois l’impression de passer pour un ovni avec mon smartphone vieux de 4 ans

  2. ISO
    18/08/2011 à 10:27

    C’est marrant de lire ça du mec qui qualifie l’iPhone 4 d’escargot dépassé.

    • casut
      18/08/2011 à 5:18

      la même pensée m’a traversé l’esprit 😉

    • Xavier Studer
      18/08/2011 à 5:25

      merci pour votre intérêt. Pourriez vous préciser votre pensée?

      • casut
        18/08/2011 à 8:54

        votre surenchère à propos des nouveaux modèles qui pousse donc à la consomation

        • Xavier Studer
          18/08/2011 à 9:15

          Personne n’est obligé de changer…

  3. GiantMonster
    18/08/2011 à 1:25

    On est clairement dans de la communication assez hypocrite.

    Toute l’offre commerciale de Swisscom (et des autres opérateurs) est structurée pour inciter au remplacement d’appareils qui fonctionnent encore et ils viennent maintenant communiquer sur les portables « verts » et l’électronique écologique? Le ridicule ne les effraye pas, c’est bien.

    La solution la plus écologique serait bien sur de ne remplacer son portable que tous les 3 ou 4 ans plutôt que de tous les 2 ans. Je conçois qu’un smartphone d’il y a 4 ans n’a plus rien de sexy et il est évident que les geeks et les technophiles ne vont pas attendre aussi longtemps. Mais là on se retrouve dans des situations absurdes ou on pousse des grand-mamans et autres utilisateurs moyens très contents de leurs vieux Nokia à acheter des smartphones dont ils n’ont pas besoins et qu’ils ne savent pas utiliser.

    Je n’ai encore trouvé personne chez Swisscom pour m’expliquer pourquoi il n’existe pas d’abonnements moins chers pour les gens qui ne veulent pas de téléphones subventionnés (qui conservent par exemple leur téléphone existant ou qui achètent sur le marché libre).

    La réalité c’est que les abonnés qui n’utilisent pas le subventionnement payent pour les autres. Est-ce qu’il est normal qu’un abonné qui prend un contrat sur 2 ans et qui reçoit gratuitement un smartphone à plusieurs centaines de francs paie son abonnement au même prix que quelqu’un qui n’aura pas bénéficié du smartphone? L’abonné sans smartphone fait donc un cadeau de 500.- (ou plus) à Swisscom. Sont sympas ces abonnés quand même.

    Dans n’importe quel autre secteur commercial, le prix de l’abonnement normal serait clairement séparé du coût de remboursement du téléphone. Un iphone à 1.-, dans le vrai monde ça s’appelle un téléphone acheté à crédit.

    En réalité, Swisscom – qui tente de se racheter une conscience écologique à coup de communiqué de presse (ça coûte pas cher et ça n’engage à rien) – puni en fait ses abonnées qui agissent le plus écologiquement, c’est-à-dire les gens qui changent le moins souvent de téléphones.

    • casut
      18/08/2011 à 5:19

      merci pour votre lucidité

  4. popy
    18/08/2011 à 3:12

    Pour être écolo sur ce point, suffit de ne pas avoir de smartphone/portable ^^.
    Lorsque j’ai une offre, je profite de prendre un nouvel appareil qui (j’espère) survivra durant 2 ans, et l’ancien je le revends via internet, sa fait souvent des heureux qui cherchent juste un portable et ne veulent pas acheter un neuf. Mais s’il est trop abîmé, c’est sur que je vais le jeter.
    Swisscom fait la récupération des vieux appareils? En tout cas chez Mobilezone il me semble que oui, et il donne quelque chose d’après son état.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :