Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Musique en ligne: Google s’y met aussi. Bien obligé!

Google propose depuis aujourd’hui d’acheter de la musique dans son magasin en ligne qui s’appelle désormais Music. Il commercialise quelque 13 millions de titres aux Etats-Unis et ne précise pas de date d’introduction en Europe ou en Suisse. Peu importe. En phase avec le marché, le prix des morceaux varie entre 0,69 et 1,29 dollars.

Ce lancement montre bien le caractère stratégique de cet investissement pour Android (50% des ventes mondiales de smartphones très loin devant Nokia et AppleGartner). Rappelons qu’Apple, le numéro un du secteur, totalise quelque 20 millions de titres sur iTunes: un argument massue. Mais Google semble avoir quelques atouts, même si son service doit encore progresser.

Tests prometteurs

Pour commencer, comme je continue de tester Google Music depuis de très longues semaines, je peux dire que le petit logiciel est d’une redoutable efficacité et qu’il envoie dans le nuage tous vos titres en deux coups de cuillère à pot. Le graphisme est par ailleurs très réussi sur les tablettes Android.

Concrètement, grâce au nuage, il met instantanément toute la musique à disposition de tous les appareils. Mais attention, d’abord en streaming, avec une possibilité de cache. Je n’ai malheureusement pas eu accès au shop, «indisponible dans mon pays».

Gratuité et originalité

Ensuite, il sera possible de conserver jusqu’à 20’000 titres gratuitement dans le nuage. Pour terminer, et c’est probablement une manière de promouvoir le concurrent maison de Facebook, tous les contacts d’un internaute X sur Google+ peuvent écouter ses morceaux.

Google propose aussi les titres de 1000 labels indépendants et permet à de nombreux artistes de monnayer facilement leur musique dans son échoppe. Un sacré argument. Enfin, il dispose de quelques exclusivités comme Brussels Affair (Live, 1973) des Rolling Stones, comme indiqué dans son blog.

Xavier Studer

11 commentaires pour “Musique en ligne: Google s’y met aussi. Bien obligé!

  1. Exoy
    17/11/2011 à 7:18

    « We’re sorry. Google Music is currently only available in the United States »

    Un peu triste, mais content d’avoir une solution qui ne soit pas iuntruc. On demande qu’à tester.

  2. Picoline
    17/11/2011 à 7:19

    Belle attaque contre la pomme après Spotify sur la Suisse…

  3. Hans
    17/11/2011 à 10:11

    Enfin un peu de concurrence face au quasi monopole d’iTunes

  4. obiwan
    17/11/2011 à 10:16

    Est-il possible d’augmenter le nombre de morceaux que l’on peut mettre sur leurs serveurs moyennant finance ?

  5. yoyo
    17/11/2011 à 10:27

    Avez-vous des informations complémentaires sur les morceaux proposés ?
    – Quels formats sont utilisés (mp3, flac, ogg, …)
    – Les morceaux sont-ils verrouillés (DRM) ? Ou peuvent-ils être utilisés sur d’autres supports ?

  6. ted
    17/11/2011 à 11:26

    ils ont signé un accord avec les majors ou toujours pas ?

  7. Nico
    17/11/2011 à 1:58

    Oui ils ont signé avec la plupart des Majors, sauf Warner.
    Pas de DRM (il n’y en a plus concernant la musique) et c’est du MP3 320kbps
    Le communiqué Google:
    http://googleblog.blogspot.com/2011/11/google-music-is-open-for-business.html
    Vivement que ce soit ouvert en Suisse… et que tous les labels, même petits, suivent !
    Je l’utilise aussi depuis la sortie et c’est très pratique. A voir Spotify, c’est bien aussi.

    • ted
      17/11/2011 à 4:53

      Merci bcp pour les précisions

  8. biowow
    17/11/2011 à 4:40

    La concurrence c’est une bonne chose dans ce secteur. Faire pression sur les maisons de disque. iTunes Music Store est à mon avis encore cher, par contre iTunes Match à 25USD je n’ai pas hésité, et je suis comblé. Quand je pense qu’il y a encore pas longtemps de nombreux artistes refusaient d’être visible sur iTunes…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :