Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les développeurs choisiront d’abord Android, selon Eric Schmidt

Eric Schmidt, l’ancien patron de Google, prédit un changement de dynamique en matière de développement d’applications. D’ici six mois, il estime que les développeurs choisiront d’abord Android avant iOS d’Apple. La  raison? Le volume! Android est devenu le premier système mondial pour les cellulaires… Lors du sommet Le Web à Paris, l’homme fort du premier moteur de recherche mondial, a aussi fait la promotion d’Android 4.0, le système d’exploitation mobile le plus avancé du moment.

35 commentaires pour “Les développeurs choisiront d’abord Android, selon Eric Schmidt

  1. redman
    08/12/2011 à 7:28

    c’est l’argent qui compte. Avec iOS les développeurs font beaucoup plus d’argent!!!!!

    • bluegirl
      06/02/2012 à 3:18

      toi tu rêves à haute voix

  2. Plouc
    08/12/2011 à 7:45

    je suis sur que les utilisateurs d’apple sont heureux d’être considérés comme des vaches à lait

    • sid
      08/12/2011 à 9:19

      personellement c’est un plaisir pour moi de rémunérer les bons développeurs, mais effectivement chacun sa mentalité

  3. Monbug
    08/12/2011 à 7:48

    Si on peut arriver (et ca va arriver) à une situation ou Android deviendrait le Windows du mobile, avec tout ce qui va avec (!) ça me va même très bien ! Je signe de suite 🙂 question de goût et de philosophie 🙂 mais bon, c’est perso, et chaqun ses envies.

    • jean-Luc
      08/12/2011 à 9:21

      Windows est peut-être de la Daube,mais eux prennent en charge les mac, par exemple pour permettre aux utilisateurs d’accéder à des fonctions et des logiciels inexistants sous IOS…..

      • MonBug
        08/12/2011 à 9:38

        …Tout comme apple à développé iTunes pour Windows, afin que plein de personnes puissent acquérir facilement de la musique légalement.

      • paozi
        08/12/2011 à 2:05

        @jean-Luc : Pour info, c’est Apple qui écrit et/ou adapte les pilotes pour que Windows prenne en charge le matériel de chaque Mac sans que l’utilisateur ait quoi que ce soit à faire. Ce package logiciel s’appelle Bootcamp.

      • Jean Luc
        08/12/2011 à 4:55

        Comme chaque constructeur de PC paozi….

      • paozi
        08/12/2011 à 11:02

        @Jean Luc : Je n’ai pas dis le contraire. Juste que quand tu dis « eux » en disant que « eux prennent en charge les mac », « eux » c’est Apple. En fait je n’avais pas compris que tu parlais de Windows Phone, et non de Windows comme tu l’écrivais. Mais du coup, dans un cas comme dans dans l’autre (dans le premier via ma remarque, et dans le second via celle de MonBug), je ne vois plus trop le sens de ton commentaire…

  4. Plouc
    08/12/2011 à 7:54

    le destin d’apple sur toutes les plateformea = 5% du marché et avec tout ses problèmes

    • greg
      08/12/2011 à 9:21

      si vous êtes l’exemple type de l’utilisateur Android, je pense effectivement que google a un bel avenir…

  5. MonBug
    08/12/2011 à 8:02

    Question de goût encore. Car Apple continuera à exister même avec 10% de pdm. Ils vivent plus que bien avec. En ce quie concerne, plus on va dans cette direction, plus ça me conforte dans mon choix. J’ai toujours été un peu dérangé de cet engouement de masse pour l’iPhone, ou on voyait des gamins de 10 ans avec ! S’ils peut tous passer sur Android (comme la masse), suis ok… 🙂

    • Jean-Luc
      08/12/2011 à 9:12

      C’est vrai que c’est difficile de se la péter et de paraître « important » avec un appareil que même des gosses de 10 ans possède….

      • MonBug
        08/12/2011 à 9:39

        Ca va être votre lot bientôt. D’ailleurs, ca l’est de plus en plus…

      • Jean Luc
        08/12/2011 à 10:26

        ça ne me dérange pas du tout qu’un gamin ou qu’un « pauvre » ait le même mobile que moi, ça n’entre pas dans mes critères pour choisir mes amis….

      • MonBug
        08/12/2011 à 11:19

        Alors tant mieux. On arrive à s’entendre sur ça au moins … 🙂 Pas de jaloux.

  6. MonBug
    08/12/2011 à 8:15

    ….et que tout ce que compte la communauté mondiale des pirates et autres hackers, se jetterons sur 80% du marché mondial des mobiles (et c’est somme toute très logique), ca promet les amis….:-) Et ça n’est que le début 🙂 Il en faudra des resources pour les contrer. Suis sûr que les distributeurs d’anti-virus se frottent déjà les mains 🙂 On aura d’un côté une masse impressionnante de mobiles tourant sur android, avec tout le fouilli qui va avec, attaqué sans relache de toute parts. Et on contrepartie, Apple qui continuera son bonhomme de chemin (rentable), pour ceux qui recherchent quelque chose de plus qualitatif et sûr ! Et croyez moi que ca le sera. Ca ne vous effleure pas pour l’instant car Android part de zero, mais on y viendra…Enfin, c’est mon humble avis. On peut ne pas le partager. Ce que je comprends aussi.

    • MonBug
      08/12/2011 à 9:35

      …et à qui va-t’on s’en remettre aveuglément pour régler tous ces problèmes de sécurité et de virus multiples qui va inévitablément toucher 80% des mobiles mondiaux ?? Ah oui, une boîte, dont ça n’est pas le métier (ca fera la différence), et qui ne pense qu’à vendre de la pub…. Ca promet je vous le dit moi … 🙂 L’état de grâce pour Android touchera bientôt à sa fin…

      Non, définitivement, ça me conforte…

      • Jean Luc
        08/12/2011 à 10:33

        Vous faites un monologue mon ami, ne soyez donc pas complètement « paranoïde »

  7. 08/12/2011 à 9:14

    Ce que n’ont pas compris certains, c’est que sous Android, il y a plus de façon de se faire de l’argent que sous iOS (une seule: l’AppStore). C’est pourquoi en comparant une seule de ces sources de revenus: le Google Market à l’AppStore, la différence peut paraître criante. Mais s’arrêter à cette comparaison est simplement faire fis d’une totale ignorance du fonctionnement du monde mobile, simplement…

    Les développeurs n’ont pas switché sur Android aussi vite à cause du SDK qui est beaucoup moins bien fait que sur iOS. Google n’a toujours pas compris que les développeurs ne sont pas tous des Geeks, et que comme Apple, les 75% des applications sont réalisées par des amateurs qui le peuvent grâce à des outils bien faits (et un écosystème extrêmement bien élaboré avec iTunes et sa carte de crédit intégrée, etc.) comme Apple a su intelligemment les faire. Il faudrait être idiot (au bout d’un moment il faut être réaliste) pour croire que les développeurs vont refuser de développer leurs applications sur une plateforme aussi distribuée. Il n’y a que dans les rêves de personnages comme MonBug ou d’autres fanatiques qui ne croient qu’il n’y a qu’Apple qui existe. Toute source de revenu est bonne à prendre.

    Ce qui va changer c’est:
    (1) les moyens de paiements sur Google qui vont prendre un tournant plus simple que sur Apple (paiement PayPal, opérateurs et cartes cadeaux comme iTunes).
    (2) L’unification des développements sous une seule plateforme.
    (3) Mais SURTOUT, que presque tous les outils de développement existants sous iOS (excepté le SDK d’Apple il va s’en dire) sont en train d’être portés sous Android, et ça, ça va radicalement simplifier le déploiement des applications sur une plateforme ou une autre.

    • pascal
      08/12/2011 à 10:50

      tes arguments sont parfaitement judicieux mais il reste une principale inconue : les acheteurs d’Android sont ils aussi des consomatteurs de contenu ? Je n’ai aucun parti pris pour l’une ou l’autres de plateformes – et des autres -, mais il est indéniable que la marque à la pomme s’adresse à une clientèle aisée et qui consomme. Raison pour laquelle les développeurs et les opérateurs privilégient iOs qui est pour l’instant une plateforme plus rentable.

      Andoid a popularisé le smartphone avec des prix d’entrée vraiment attractifs mais une clientèle qui veut juste obtenir un smartphone (comme un nokia à l’époque) et s’arrêter là comme le montre les études. A voir si les nouveautés au niveau pmts notamment changent la donne. Alors bien sûr il y a des apps qui sont largement rentable sur Android grâce à la pub mais ca reste tout de même minime et je vois mal comment les petits éditeurs pourront rentabliser cela.

    • 08/12/2011 à 1:39

      Je disais que l’erreur qu’on fait souvent est de focaliser sur le Google Market. Cependant, sur Android, plus de 50% des applications payantes ne passaient pas par cet outil (pour éviter les 30% de commission). Une autre partie passe par Amazon ou d’autres boutiques d’applications. Et la publicité est de loin pas négligeable, les chiffres sont là et connus, sur Android la publicité rapporte, du petit éditeur au gros. Enfin, la Kindle Fire pourrait être encore un moyen de pression de plus pour se diriger vers Android.

      En revanche, il ne faut pas se méprendre: le profil des utilisateurs sur iOS n’est pas une catégorie plus aisée. Oui, en effet, il y a une partie plus aisée de clients sous iOS, mais elle n’est pas assez importante pour tout faire fonctionner à elle seule. En revanche, l’écosystème Apple était extrêmement bien conçu, avec iTunes qui possédait déjà une base de plusieurs millions de cartes de crédit, le pas d’acheter une application iOS sans rien avoir à faire était tellement simple qu’il était difficile de ne pas faire le pas (et en plus, les utilisateurs en avaient l’habitude). Contrairement à Google où les gens ont l’habitude que tout est gratuit.

  8. kRO
    08/12/2011 à 9:41

    J’adore ces billets totalement vide qui brassent de l’air, vous allez nous en faire un à chaque autopromotion d’un big boss ?

  9. Mick_co
    08/12/2011 à 12:55

    Est-ce que Google prend aussi 30 % des revenus à celui qui a fait une application ? MonBug: vous avez besoin des autres pour exister, pourquoi se comparer à un enfant ou autre personne. Moi si mon téléphone me satisfait avec ses qualités et ses défauts, alors je m’en fous complétement de l’avis des autres. J’ai bien un iPod Touch chez moi, j’aurais pu prendre un iPhone, mais comme j’ai l’habitude de laisser tomber mon téléphone, j’ai préféré pour l’instant de prendre un X10 Mini pro qui a déjà supporté 3-4 bonnes chutes
    J’ai acheté l’adaptateur iTruc micro-usb pour pouvoir recharger mon iPod avec un chargeur universel sans à avoir à trimballer différent câble avec moi.

    • MonBug
      08/12/2011 à 3:50

      Je comprends, et je ne cherche à convaincre personne. Chacun fait ce qui lui plait et achète ce qu’il veut. Je dis juste que moi, cet effet de masse me dérange, et m’a toujours dérangé un peu. Entendons-nous bien, je survis, mais ca me dérange quand même un peu… Pour moi, faire le choix du mac et d’apple, c’est (ou c’était) un peu se différencier de la grosse masse qui se rue sur des HP et Dell en plastique. Bref, c’est un peu se focaliser sur d’autres aspects que les pures performances. Comme le design des objets, le côté « léché » de OSX et ses logiciels. Cette même masse aujourd’hui, elle se rue sur les mobiles Android (je dis pas Android, je dis les mobiles android), et c’est tant mieux…..

      On peut ne pas être d’accord avec ma facon de voir et mon sentiment perso, mais c’est comme ca..

      • Jean-Luc
        08/12/2011 à 11:13

        Pour le choix de mon PC, j’ai une autre approche,je regarde ce que j’ai besoin de faire avec et les logiciels que l’on me propose,par exemple j’ai besoin de logiciels de montage video HD et blu-ray, et depuis peu de pouvoir faire du montage 3D, donc le seul choix possible est limité.

        Mais surement que pour M et Mme tout le monde,les 2 plateforme conviennent.

      • Obiwan
        09/12/2011 à 8:44

        Quand j’ai acheter mon premier Android c’était pour ne pas faire comme tout le monde qui avait à l’époque un Iphone 3x! Pour quelqu’un qui veut se démarquer, aujourd’hui nous devrions nous tourner vers un windows phone !

  10. Patrick
    08/12/2011 à 4:07

    L’article pale du future choix des développeur; donc
    en temps que tel (même si je programme principalement pour ordinateurs/serveurs mais ayant une petite expérience su mobile) ma vision personnelle est:

    iOS:
    L’environnement de développement Apple (Xcode, Interface Builder et l’accès à la documentation) est vraiment très bien fait.
    Par contre, pour faire une application un peu sérieuse, il faut se mettre au Objective-C (le langage de programmation (dérivé du Smalltalk)) qui est propre à Apple et nécessite un long apprentissage. De même pour leur système de base de données qui est ardu.
    Et ça, sans compter le côté très fermé de la pomme: être quasi obligé de développer depuis un mac.
    Impossible de porter son application sur un autre OS.
    Supporter le bon vouloir d’Apple pour que son application arrive sur leur store.
    Et le pire (selon moi), c’est que pour pouvoir tester ses propres application sur son propre iPhone, il faut être enregistrer comme développeur chez Apple, enregistrer son iPhone et leur payer une licence pour ça 🙁

    Android:
    L’environnement de développement (basé sur eclipse) est pas trop mal; mais nécessite un peu plus de travail comparé à celui d’Apple.
    Les langages de programmation Java, XML et SQL sont très rependu et sont plus faciles à apprendre.
    Tester/déboguer ses applications sur son propre mobile est un jeu d’enfant 🙂
    Un même défaut qu’Apple, c’est que c’est très dur de porter les applications sur un autre OS 🙁

    Ensuite, il ne faut pas oublier les autres:
    QT:
    L’environnement de développement (Qt Creator) n’est pas le plus facile à utiliser. Mais le langage de programmation, basé sur C++ permet toutes les folies (accès en bas niveau sur la mémoire, gestion incomparable du multithreading, etc.).
    À la base, c’est l’environnement de Nokia (successeur du symbian); mais comme il est open source et qu’il est utilisé pour développer pour d’autre plate-formes, des passionnés ont écrit des compilateurs pour Android et iOS; donc on écrit l’application une fois et on peut la faire tourner sur tous les OS :). De tous les environnements que j’ai testé, c’est le plus « geek ».

    Adobe AIR:
    Il a le gros avantage de supporter toutes les OS (Windows, Mac OS X, iOS, Android, BlackBerry Tablet OS). Rien que pour ce fait, je le voit comme un candidat sérieux pour être un des environnement que choisiront de nombreux développeurs, n’en déplaise au titre de cet article ;).
    Il est basé sur ActionScript (un dérivé du JavaScript, « LE » langage de programmation du web) et MXML (dérivé de XML) donc facile à apprendre.
    Et l’environnement de développement Adobe Flash Builder (basé sur eclipse) se défend pas mal.

    Donc, sur le court terme, c’est possible que les développeurs se tourneront plus vers Android; mais il faudra voir la tendance sur une longue période…
    (désolé pour la longueur du commentaire).

    • gary
      08/12/2011 à 5:01

      merci, ca c’est de l’info. Vous devriez monter votre blogue 🙂

      • Patrick
        09/12/2011 à 7:44

        @gary: De rien. Mais non, je ne vais pas monter un blog (j’ai déjà trop la flemme de mettre à jour mon G+).

        Et en plus, j’ai pas fini ma conclusion comme il faut; sur le long terme (10 ans), la combinaison HTML 5, CSS 3-4 et JavaScript va tous les enterrer 😉

    • 09/12/2011 à 11:42

      Très intéressant ! Que penses-tu du nouveau Windev mobile ?

      • Patrick
        09/12/2011 à 3:38

        Désolé, je ne l’ai jamais utilisé; donc je ne peut pas trop me prononcer… Par curiosité, j’ai visité le site web; ça a l’air intéressant de pouvoir faire des applications Windows Phone et Android. Par contre sur les forums et blogs, ils ont une réputation sulfureuse.

        Tu notera que je ne me suis pas non plus exprimé sur l’environnement Windows Phone avec Visual Studio (Silverlight, XNA, XAML) étant donné que je n’ai jamais développé sous cet environnement.

  11. 08/12/2011 à 4:29

    Tiens, un ancien patron de Google qui défend Android, comme c’est étonnant !!!

    Demandez aux développeurs qui ont sorti leur app sur les 2 plateformes laquelle ils préfèrent 😉

    Les développeurs de l’excellente application Flipboard (qui a révolutionné la lecture des flux et des réseaux sociaux) ont d’ailleurs dit qu’ils ne pouvaient pas développer sur Android car un tel niveau de fluidité était impossible à reproduire sur Android !

  12. sylko
    09/12/2011 à 9:02

    Ce n’est pas ce gars qui était aussi entré au Conseil d’administration d’Apple en 2006 alors qu’il était déjà PDG chez Google?
    Steve Jobs a été bien naïf. On voit le résultat… 😛

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :