Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La tablette sociale à 35 dollars. Sur Android, évidemment

La tablette Aakash de Datawind vendue une trentaine de francs (35 dollars) en Inde.

La tablette Aakash de Datawind vendue une trentaine de francs (35 dollars) en Inde.

La société canadienne Datawind produit en Inde une tablette tactile vendue 35 dollars. L’exemple de cette ardoise est intéressant à plus d’un titre. Premièrement, il montre qu’il est possible de faire beaucoup d’argent en vendant des modèles à 500 ou 600 francs, comme le font Samsung ou Apple.

Ensuite, il est capital de souligner que dans ce cas là, cette ardoise sera vraiment utile à un pays en voie de développement. Même si sa construction se fait à un prix plancher, elle permettra à très nombreux Indiens de se connecter à la société de l’information. Elle a un rôle véritablement social.

Selon une dépêche de l’AFP, cette société est dirigée par des frères canadiens d’origine indienne, ce qui explique un peu l’origine de cette histoire. Datawind a fourni quelque  100’000 tablettes au gouvernement indien dans le cadre d’un programme d’accès aux autoroutes de l’information.

Le modèle «Aakash», c’est-à-dire ciel », en hindi, ne devrait pas trop séduire les technophiles, selon cette fiche technique. Propulsée par Android 2.2, elle n’est certainement pas très rapide. Cela dit, elle écrase le concept galvaudé pendant des années d’ordinateur à 100 dollars… Un modèle plus puissant à 50 dollars est en préparation.

Xavier Studer

18 commentaires pour “La tablette sociale à 35 dollars. Sur Android, évidemment

  1. BlueDream
    20/02/2012 à 7:34

    Si c’est pour ne pas pouvoir surfer tellement c’est lent: mais bon ça a l’avantage de montrer ce que coûte un ipad.

    • lolo
      20/02/2012 à 8:31

      pas sur que votre comparaison soit judicieuse… vous n’en avez pas marre de raconter des conneries ?

    • jean-Luc
      20/02/2012 à 11:55

      L’Inde a bien d’autre souci que de surfer « rapidement » et cette tablette à au moins l’avantage de montrer la plus-value injustifiée que les constructeurs et importateurs se mettent dans la poche, ne rêvez donc pas, « nos » tablette n’ont guerre plus que 60.- de matériel en plus que celle-ci….

      • alex67
        20/02/2012 à 2:52

        :-), donc fr. 30.– + fr. 60.– de matériel que tu peux assembler pour fr. 90.–. Tu mets Android gratuitement dessus et tu revends le tout pour fr. 135.–. 50% de bénéfice !!! tu enterre Apple et Samsung et même Amazone, t’attends quoi ??

    • kimooz92
      20/02/2012 à 6:25

      Certains personnes peuvent utiliser internet pour avoir accès à l’information et à des ouvrages qui contribue à l’instruction… Bien sûr pour vos films en streming cela risque de ne pas convenir…

  2. Plouc
    20/02/2012 à 8:06

    d’autres marques essaient de verrouiller, au prix fort, le marché suisse de l’éducation pendant ce temps.

  3. freedrop
    20/02/2012 à 11:53

    les indiens qui ont finalement accès à « un bidule technologique connecté à internet » ne sont probablement pas aussi blasés et suffisants que vous bluedream

  4. trim
    20/02/2012 à 12:54

    je vous pas ce qu’il y a de social dans ce genre de produit concu dans les conditions que l’on imagine.

  5. 20/02/2012 à 3:39

    Oui c’est bien connu, une Lada est l’équivalent d’une Audi…

    • Jean-Luc
      20/02/2012 à 8:56

      Lorsque vous êtes sur une route limité à 120km/h, une Lada fait parfaitement l’affaire, elle vous déplacera du point A au point B pareillement, et la Lada s’en tirera peut-être même mieux sur une chaussée défoncée, elle est juste moins classe, un peu moins confortable et bien moins jolie qu’une Audi, mais quand vous vivez dans un pays où il n’y parfois même pas des WC dans les logements, vos considérations paraissent un peu déplacées

      • mat
        21/02/2012 à 8:21

        et comment va votre BMW d’occasion ?

  6. biowow
    20/02/2012 à 4:26

    J’aimerais un peu ici pousser un coup de gueule contre toutes ces entreprises qui vendent des produits marketés « pays pauvres ». Je n’accuse pas cette société en particulier, mais toutes celles qui se positionnent sur ce marché en général.
    1) L’Inde possède 2 (sauf erreur) des meilleures écoles polytechniques du monde, donc elle n’a besoin de recevoir de leçon de personne, surtout pas des Canadiens, perfusés par les USA.
    2) Vouloir vendre des « PC » aux pauvres permet de recevoir des tonnes de financement d’ONG et de dons de riches, même si le « PC » ne sera jamais mis en vente = abus de bien sociaux.
    3) Un « pauvre » a besoin de soins médicaux et vaccins, d’eau potable, si posible d’une source d’électricité, d’un toit, d’un travail, d’écoles. A partir de là, c’est gentil d’avoir une tablette qui lui coute son salaire annuel, mais qui va payer la connexion WiFi ??? On peut APPRENDRE sans internet je rappelle ici.
    4) je me souviens que dans le pays des faux-culs, à savoir le Brésil, oui ce pays qui se dit socialiste mais qui protège encore mieux que les riches que Gstaad. Eh ben ils ont installé le WiFi gratuit dans une favélas !!! SUPER ! mais pas d’électricité continue, ni d’eau potable, et une population réduite à devoir participer à des essais-cliniques toxiques pour avoir le droit d’être vu par un médecin. Par contre, ça a fait la une des journaux, et je suis sûr que le responsable politique a du recevoir qq cadeaux de la part des fournisseurs d’antennes WiFi… Alors vive les tablettes bon marchés, mais honte à ceux qui abusent de la pauvreté !

    • kimooz92
      20/02/2012 à 6:17

      @biowow. Mais pour qui vous prenez-vous ? Vos propos sont totalement déplacés et vos généralités pathétiques. Vous feriez mieux de réfléchir avant d’écrire n’importe quoi… le pays des « faux-cul » (!) et celui perfusé par les USA (!) vous en seront reconnaissants…

      Le monde n’est pas divisé en deux les riches, les cultivés et profiteurs d’un côté et les pauvres, incultes et abusés de l’autre. Vos propos sur la pauvreté sont louables (au moins cela) et il n’y a aucun doute possible qu’il soit inadmissible que des personnes ne soient pas incapable de subvenir à leurs besoins vitaux (surtout les enfants). Il n’en reste pas moins que des produits très accessibles (grâce en grande partie à l’open source) sont une chance unique pour les pays dits « en voie de développement » (merci l’informatique). Cela permettra à certains personnes qui ont peu de moyens d’avoir accès à internet et à une mine incroyable d’informations (à titre d’exemple Wikipédia, tous les ouvrages libre de droit). Cela ne supprime pas les autres problèmes mais cela au mérite au moins de permettre un accès à l’information et à l’instruction en général.

      Finalement, il serait mieux de critiquer les « riches » et « grandes entités » qui ne font absolument rien pour les plus pauvres plutôt des entreprises qui essayent justement de créer des produits adaptés à certains marchés… c’est un comble !

      • Bernard
        20/02/2012 à 10:25

        Je vis en Afrique du Sud, et voici ce que j’ai à rajouter:

        1. Même une tablette à $35 est inabordable pour quelqu’un qui vit dans un « township ». Sans parler du fait qu’il n’y a pas de wi-fi! Le seul moyen de se connecter à la toile est par 3G, hors de prix pour la plupart des habitants.
        2. Je me suis renseigné aujourd’hui chez mon importateur indien favori, et il peut me réserver une tablette Datawind pour seulement $140… Il n’y a pas de petits profits…

        Bref, l’Internet pour les pays en voie de développement est une belle utopie aussi longtemps que les raccordements sont hors de prix.

        Pour information, je paye approximativement CHF 160 par mois pour un débit de 4Mb (sur contrat.. 2Mb est en moyenne plus réaliste). Vous êtes gâtés en Suisse!

      • biowow
        21/02/2012 à 4:58

        Les pays en voie de D. comme vous dites, savent très bien aller sur internet, sans tablette, en utilisant des vieux PC… voyez la base d’IE6 dans ces pays là…. C’est votre naiveté qui est pathétique ! Pour avoir accès la connaissance, nul besoin de tablette, nul besoin de tactile, une vieille souris, un écran CRT et vous êtes sur Wikipedia. l’Inde ne vous a pas attendu, vous et votre tablette de Geek, pour apprendre ! C’est exactement ce que je disais dans mon poste… et Bernard confirme mes propos. UTOPIE !

  7. kimooz92
    21/02/2012 à 12:00

    @ Bernard, merci pour ce retour d’Afrique du Sud… où il reste beaucoup à faire comme dans beaucoup de pays. Mais je pense que vous ne me contredirez pas lorsque je dis qu’il faille également se battre sur le plan « technologique » afin que cela soit accessible au plus grand nombre.

    Pour la tablette Datawind en effet c’est énorme la différence…

  8. Nycko
    21/02/2012 à 7:55

    Il y a un gros problème pour moi. Certaines tablettes lowcost chinoises à 50 dollars ont des caractéristiques bien meilleures avec un cpu 2 X plus véloce qui date du début 2010.
    Cette tablette permet aucun widget scrollbles…C est possible depuis les CPU à 600 mhz.
    L Inde fait de la copie des produits lowcost chinois sur ce produit.

  9. kimooz92
    22/02/2012 à 8:55

    @biowow ma parole vous aimez beaucoup attaquer les gens vous ! Après les Brésiliens, les Canadiens, j’en ai même droit ! C’est facile de vous cacher derrière votre ordinateur… je doute en effet que vous ayez une tablette… ou alors vous ne savez pas l’utiliser faute de quoi vous ne tiendriez peut-être pas de tels propos.

    Eh oui, je pense que les tablettes peuvent être parfaitement adaptées pour l’instruction (il y a encore de grands progrès à faire au niveau confort de lecture, mobilité, coût, etc. mais c’est bien plus adapté qu’aux ordinateurs de bureau) et il n’y a aucune raison que seuls « les riches » puissent en bénéficier. Vous savez avec votre raisonnement il n’y aurait que des téléphones portables « pour les riches » puisqu’on peut très bien n’utiliser que des fixes ! Alors qu’on sait pertinemment que les mobiles sont très largement répondus dans le monde. Finalement c’est justement en croyant aussi à « l’utopie » que l’on peut aussi changer les choses…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :