Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Le travail nomade passe-t-il vraiment par une tablette?

Une tablette pour le nomadisme? Oui, mais en mode passif.

Une tablette pour le nomadisme? Oui, mais en mode passif.

J’ai été intrigué et titillé en début de semaine par une vidéo de Swisscom, visible ci-dessous, qui fait l’apologie du travail nomade, notamment en utilisant une tablette Samsung. Cette démonstration met en scène Eva Bucher qui peut  ainsi répondre à ses premiers e-mails de la journée…

Je dois dire que je suis un peu sceptique. Pour moi, une tablette, à moins d’être équipée d’un clavier annexe, est plutôt un objet de consultation passif tant pour internet que pour ses e-mails.  Et je ne peux m’empêcher de penser qu’Eva Bucher ferait mieux de s’acheter un MacBook Air, un ultrabook ou un netbook…

Pionner du nomadisme
Pendant de longues années, j’ai d’abord utilisé dans le train une tablette Samsung, l’UMPC Q1 qui m’a rendu de nombreux services. Mais c’est sur mon MacBook de 13 pouces (propulsé par Windows 7) que j’ai écrit des centaines de notes pour mon ancien blog, avant d’arriver au travail. Tous les matins entre Lausanne et Genève.

J’ai d’ailleurs tenté de rédiger des notes de blog avec différents modèles d’ardoises sous iOS ou Android. Mais aucune tablette n’est suffisamment performante pour pouvoir rédiger, éditer et publier une note dans son intégralité avec le traitement d’une image… En revanche mon ancien UMPC sous Windows XP en était capable et je l’ai d’ailleurs longtemps utilisé à cette fin… Ce qui montre la nullité de toutes ces ardoises pour cet usage.

Un vrai clavier est irremplaçable
Rien ne remplace par ailleurs le confort et l’efficacité d’un réel clavier, notamment pour répondre de façon circonstanciée à un e-mail. Idem pour le reste. Je ne suis pas certain qu’il soit vraiment très pratique de rédiger des notes ou de créer des présentations sur une tablette tactile dans la position de la dame… Sans parler de la pression des passagers dans les trains bondés des CFF.

Quant à la partie sur les applications, pour avoir été pendulaires pendant de très longues années, j’ai aussi un petit doute. Lorsqu’un train est un retard, on n’organise rien du tout: on subit et on attrape la correspondance qu’on peut. Au pire, on utilisera un tel programme sur son smartphone en sautant du train pour tenter d’en attraper un autre.

Se concentrer sur l’essentiel
La partie sur le symposium, où Eva Bucher tourne des vidéos et prend des photos, m’a aussi fait éclater de rire. Heureusement qu’elle est assise au premier rang, sinon son travail aurait été rendu vraiment plus difficile. Bon, une photo ci et là peut-être, mais faut-il encore qu’il y ait suffisamment de lumière pour pouvoir arriver à un résultat publiable.

Et à la place de publier des vidéos sur sa page Facebook, ce qui nécessite tout de même une sacrée bande passante pour envoyer ces fichiers sur la toile, je me dis qu’elle ferait mieux d’écouter et de suivre plus attentivement la présentation…

Au salon les tablettes
Bref, je ne suis pas du tout convaincu par cette démonstration qui montre toutefois effectivement un certain potentiel de l’informatique nomade. Me concernant, mes tablettes tactiles sont sagement installées dans mon salon!

Tous les soirs mon excellente Sony S  me permet de consulter les dernières infos, mes e-mails, de surfer sur la toile et surtout de piloter mon installation audio-vidéo grâce à son port infrarouge. Quant à mon iPad, qui vient de passer sous iOS 5.1.1, souvent inutile, il fait parfois le bonheur des enfants, quant il ne prend pas la poussière…

Xavier Studer

18 commentaires pour “Le travail nomade passe-t-il vraiment par une tablette?

  1. Gérard C
    10/05/2012 à 7:21

    mouhai effectivement rien ne vaut un net book , et quand on on voit la dernière série Z ultra … fine, la tablette n’a plus aucun avantage, même la 3G est comprise et même androïd… d0nc vive le clavier.
    …..et puis …. que fait-on du temps béni oû on pouvait dormir dans le train….?
    (vient de m’acheter le HTC One S , une bombe de rapidité … mais je l’éteint la nuit!)

  2. 10/05/2012 à 7:50

    Effectivement, à moins d’avoir son clavier Bluetooth, il est très difficile de rédiger un article correctement sur une tablette.
    Par contre, la consultation de mes mails ou l’organisation de ma journée n’est pas une utopie. Je liquide les mails qui ont besoin d’une réponse courte et me prépare à ma journée en consultant mon calendrier.
    Je pense que l’utilité de la tablette dépend du travail que l’on doit en faire, il est clair que pour les longs mails ou une rédaction poussée, rien ne vaux un bon netbook.

  3. rene
    10/05/2012 à 7:53

    comme je le dit depuis le début, tablette et ultrabooks sont terriblement complémentaires et ne se remplacent pas. L’ultrabook pour produire et la tablette pour la consultation, le multimedia et les jeux. Mon iPad est sans doute l’appareil électronique le plus utilisé dans mon ménage, j’en suis bientôt réduit à devoir en faire un planning d’utilisation.

  4. Julio
    10/05/2012 à 8:56

    Je suis tout à fait d’accord avec cet article, expérience faite, rien ne remplace un véritable ordinateur lorsqu’il s’agit de rédiger de longs textes ou de créer du contenu un peu évolué. J’utilise mon iPad (qui ne prend pas la poussière chez moi 😉 ) surtout pour de la consultation, internet, mail, journaux, magasines, ainsi que pour le multimédia, musique, photos, vidéos, jeux etc… Je l’utilise quand même un peu au boulot si je dois faire une présentation à un client à domicile, ou si j’ai besoin d’internet pour une question technique au domicile d’un client, car une tablette reste plus légère et moins gourmande que bien des ordinateurs.

  5. Kimooz92
    10/05/2012 à 9:18

    Pour ma part, tout en étant d’accord sur le coté complémentaire… En gros, l’idéal serait d’avoir son téléphone portable, sa tablette, son ultrabook, son ipod et bien sûr son e-book qui permet un confort de lecture incoparable… et bien mes amis… ayant tous ses appareils, je me suis simplifié la vie de tous les jours (!) en ne me déplacant qu’avec 2 appareils : 1- un portable légère avec un vrai OS complet 2- un hybride (Samsung galaxy note) qui remplace très bien (en mobilité) une tablette, un e-book, un mobile, un lecture mp3 et mon bloc note. Concernant mon ipad, il prend également (et malheureusement vu la qualité du produit) une grosse couche de poussière à la maison.

  6. Nycko
    10/05/2012 à 10:09

    quelqu un qui désire vraiment utiliser sa tablette pour remplacer un portable se débrouille. En premier lieue c est une tablette 3g, avec ce genre de matériel. C est tout ! moins cher qu un MB Air mais tout à fait efficace.
    Dock Android pour 12$: http://www.tomtop.com/media/catalog/product/cache/1/image/ced77cb19565515451b3578a3bc0ea5e/c/1/c1376-8-f67f.jpg

  7. 10/05/2012 à 11:21

    Bea Bucher commence donc a travailler dans le train qui l’amène au travail… Heures sup ou bénévola ?

  8. Brice
    10/05/2012 à 11:32

    Marrant, c’est tout le contraire pour moi : mon iPad est un élément clé de mes journées. Pages et Numbers sont des programmes bourrés de fonctions, comme toujours trop discrètement mentionnées par Apple. Il me sert aussi de télé, de centre musical avec Spotify, pour consulter mes courriels, surfer, éditer des photos, jouer, lire des revues, consulter FB avec Flipboard. Je peux aussi via Citrix me connecter à mon PC W7 et tou faire avec les doigts. Mais, c’est vrai : je ne l’utilise pas en déplacement, je préfère « débrancher », ça fait du bien.

  9. 10/05/2012 à 1:19

    Entièrement d’accord, je possède un iPad (et même un 3 depuis hier, si si!) un ASUS Transformer (ainsi qu’une vieille galaxy tab 7″) et un ordi portable de type ultrabook (mais suffisamment puissant pour pas me taper des crises). Et il est certain qu’à l’utilisation quotidienne pour le travail, aucune des tablettes ne suffit. Le clavier, la souris (bien qu’on trouve ces deux points sur l’ASUS), le multitâche rapide et utilisable (le plus gros défaut des tablettes à mon goût, encore plus marqué sur iOS que sous Android) qui implique le multifenêtre (et donc travailler sur Excel, Word, Internet, Mail, tout ouvert en même temps), bref, tout ça est trop pratique. Donc la tablette, c’est pour lire, regarder la TV, mes films téléchargés, surfer, GPS, etc. et l’ASUS me convient parfaitement (copie tout sur une carte SD ou clé USB et hop, aucune conversion et je listout). D’ailleurs, si ce n’est pour pouvoir l’apprécier, la comprendre et si besoin, la critiquer en connaissance de cause, je me demande encore pourquoi j’ai acheté l’iPad 3, il n’a résolu aucun de mes problèmes! 😉 En revanche je vais me reprendre un notebook, d’ailleurs, un samsung ou un sony. Comme quoi à l’est, on sait fabriquer des bonnes machines, il n’y a pas à dire!

    • medClass
      10/05/2012 à 11:37

      Parlons affaires : Si ton iPad te sert à rien, qu’il est blanc et 64G wifi, si tu me fait un prix, te le reprend (si tu l’as pas éclaté sur la piste avant), sérieux!

      • 11/05/2012 à 2:56

        Nope, je ne vends pas. Il est noir de toute façon. 😉

  10. Kruger
    10/05/2012 à 9:36

    J’ai écrit la moitié de mon travail de Master (150 pages) avec mon iPad équipé d’un étui-clavier… Le tout sauvegardé sur le cloud et imprimé via airprint. De plus, je l’utilise tous les jours en scéance (GoodReader, Daily Notes, iAnnotate, Dropbox,…) Quant à Internet, je ne navigue plus que sur ma tablette (mail, réseaux sociaux, etc.). Les gros atouts des tablettes: ergonomie, réactivité, autonomie et mobilité. Avec l’offre de qoqa du jour, une tablette devient un outil très complet. Avec ça mon PC fixe prend la poussière…

    • 11/05/2012 à 11:42

      Moi je ne sais pas comment tu fais, je fais toujours 12’000 trucs en même temps et aucune tablette n’a la réactivité d’un ordinateur: j’ai 15 fenêtres ouvertes avec 10 applications différentes qui tournent (webapp ou pas) et je n’ai jamais vu la moindre comparaison possible de réactivité avec une tablette (et là, je parle d’un iPad puisque seuls les défenseurs de l’iPad prétendent ceci): c’est impossible à utiliser en multitâche, c’est absolument pas réactif, c’est trop lent, les applications se ferment quand tu charges des documents trop lourd dans une autre. Bref, c’est inutilisable pour du travail professionnel (ou du moins MON travail professionnel). Je parle par des correcteurs d’orthographes (moi j’utilise Antidote entre autre) et ce genre de goodies qui n’existe pas sous une forme « correcte » sur iPad. Alors j’admire (à la limite de te trouver téméraire quand même) que tu aies réussis à faire ça pour un mémoire… Mis à part ça, moi qui entre autre enseigne dans les HES, je n’ai JAMAIS vu un élève utiliser un iPad de cette façon là, en cours j’ai bien une large majorité de Mac (à bien 80-90%) rarissimement avec un iPad, ou alors, juste pour les notes, puis après, pour leurs rapports, ils sortent leur Mac. Non vraiment, à part sur ce forum, je n’ai jamais rencontré de fanatiques comme ça. Et là, je le répète, je parle de façon empirique et non « fanatisme » ou « anti-quoi que ce soit ».

      • Kruger
        11/05/2012 à 2:38

        Je laisserai les « APPLE FAN » répondre à votre commentaire. 😉

  11. MedClass
    10/05/2012 à 10:04

    @alex
    Met BuzzPlayer sur ton iPad, c’est trop cool

  12. MedClass
    10/05/2012 à 10:15

    Bizarre, tu tapes un truc et ça met 3 h à apparaitre…

  13. Ganon
    11/05/2012 à 4:04

    Samsung Slate 7 pour l’avoir testé sous windows 7 et windows 8 répond très bien au besoin de la tablette productive.
    Après on est pas dans la même fourchette de prix, on pourrait presque dire que c’est plus un pc qu’une tablette, mais bon.

  14. 16/07/2012 à 4:47

    Je l’utilise beaucoup en entreprise et également en déplacement . De plus, de nombreuses applications sont aujourd’hui des apps business/ productivité. J’en utilise pas mal et j’aime tester les nouveautés.
    Ainsi, j’aimerai recommander mon coup de coeur du moment « Beesy ». C’est une app pro qui à partir d’une prise de notes structurées en réunion (gérée par l’application) génère des listes ToDo qu’on peut parcourir par type d’actions, personnes ou projets.
    En réunion, le gain de temps est considérable et l’envoi du compte rendu se fait très rapidement par mail à tous les participants
    http://www.beesapps.fr/note-ipad-beesy/

    Au plaisir de lire de nouveaux articles sur le phénomène iPad
    Samia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :