Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

UPC Cablecom satisfait de son début d’année

Au premier trimestre 2012, contrairement à Swisscom, UPC Cablecom a augmenté son chiffre d’affaires de 7,8 millions de francs pour un total de 290,5 millions en hausse de 2,7%. Les affaires numériques, que ce soit en matière de TV, d’internet ou de téléphone sont en plein boom, selon un communiqué.

Le premier câblo-opérateur de Suisse a enregistré une augmentation de plus de 82’000 raccordements numériques par rapport à la même période de 2011. Cela représente 56’700 nouveaux clients rien que sur la TV numérique. Tous les chiffres semblent au vert, selon le tableau reproduit ci-dessous.

Au total, le nombre d’abonnés à la télévision a augmenté de 11’700 clients pour un total de 1’500’400 prises. Cet accroissement est d’abord le fruit du rachat d’autres réseaux câblés (Kreuzlingen, Gais AR), selon le communiqué du câblo-opérateur. Gare donc à une interprétation trop catégorique!

UPC Cablecom sur le premier trimestre 2012.

UPC Cablecom sur le premier trimestre 2012.

Même sur la téléphonie fixe
Dans le contexte difficile de la téléphonie fixe, Swisscom en sait quelque chose, UPC Cablecom tire aussi son épingle d u jeu. La société affiche désormais plus de 376’000 clients sur ce créneau en hausse de  12’700 contrats. Eric Tveter, CEO d’UPC Cablecom, est très satisfait des progrès réalisés.

Ces bons chiffres montrent qu’il existe véritablement en Suisse une certaine concurrence sur le marché de la télévision. L’arrivée de Sunrise a d’ailleurs déjà produits ses premiers effets puisque Swisscom a été forcé d’introduire son offre Replay. Après avoir enrichi son offre en Suisse alémanique, le géant bleu a tout intérêt à soigner la Suisse romande…

Xavier Studer

3 commentaires pour “UPC Cablecom satisfait de son début d’année

  1. Picoline
    12/05/2012 à 1:26

    bah, leur croissance est liés au rachats de sociéts uniquement. lorsqu’ils auront absorbé naxoo à Genève ils pourront à nouveau faire les malins

  2. Jean-Paul
    14/05/2012 à 8:26

    Et bien, comme quoi, on peut vendre sans faire un produit que qualité.
    Quand au support, même pas la peine d’en parler.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :