Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Publicité: les dérapages de Facebook

Promouvoir des publications sur Facebook? Pour quel résultat?

Promouvoir sur Facebook? Pour quel résultat?

La pérennité de Facebook n’est toujours pas évidente aujourd’hui. Pour assurer sa rentabilité, la firme mise à juste titre sur la publicité qui peut être ciblée selon de nombreux critères comme l’âge, le sexe, le niveau d’étude et surtout la zone géographique. On peut choisir une région ou une ville assez finement…

On peut ainsi cibler les 3’040’060 personnes ayant un compte sur Facebook en Suisse ou les 173’000 internautes vivant dans la région de Lausanne. On peut même promouvoir des publications auprès de personnes qui ne sont pas fans de notre page. Mais le ver est dans le fruit!

Les publications ciblées en cause

En effet, si tout cela fonctionnait à merveille, il n’y aurait pas de problème, si ce n’est peut-être des pour l’utilisateur qui reçoit des annonces qu’il ne souhaite pas. Mais dans la mesure où il bénéficie d’un service gratuit peut-il s’en plaindre? Sauf peut-être certaines associations consuméristes déconnectées des réalités économiques, comme dans le Nord de l’Europe.

Non, le problème provient des publications sponsorisées, de leur diffusion et de leur qualité. Il n’est ainsi parfois pas possible de choisir précisément la zone géographique de publication, selon les remarques collectées chez différents webmasters. Le problème est d’ailleurs connu de Facebook qui a ouvert une section spéciale à cet effet. Le bug, très dérangeant, n’a pas été corrigé alors qu’il est connu depuis des mois… En plus Facebook ne répond pas aux intéressés.

Des « likes » des antipodes…

Le problème? On se retrouve avec des consultations de moindre qualité puisque l’annonce est diffusée dans le monde entier. Il n’y a qu’à analyser les « likes » qui arrivent par ce biais. Si donc pour quelques francs on touche des milliers d’internautes en plus, il ne faut pas être surpris de voir des Asiatiques s’intéresser à des produits ou des infos typiquement suisses…

Ce constat amène d’autres questions. Pourquoi ces personnes vont-elles « liker » des choses qui ne les touchent pas alors qu’elles ne vivent même pas sur le même continent? Sont-elles payées dans ce but? Et par qui? Ou alors ne font-elles que de découvrir Facebook sans savoir ce qu’elles font? Visiblement, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond avec le système de promotion de Facebook…

Xavier Studer

9 commentaires pour “Publicité: les dérapages de Facebook

  1. Lucien
    23/11/2012 à 7:36

    Je suis passée sur Google+ 😉

  2. Le Juste
    23/11/2012 à 8:04

    problème de confidentialité ou bug, je n’ai eu que des problèmes avec facebook

  3. Tricoline
    23/11/2012 à 8:17

    Face de bouc … Une farce qui monte de plus en plus !

    Le plus simple est encre de s’en passer et de vivre sans !

  4. Lancelot
    23/11/2012 à 8:52

    Le ver est aussi sur votre blog XS ! avec ces énormes pub au milieu de vos articles et la colonne de droite blindée de publicité franchement ça devient pénible. Le pire c’est qu’elles sont pas du tout ciblée alors de la pub pour du trading ou la Cornercard je m’en passerait bien volontiers.

    A quand un retour au sites/blogs sans publicité ?

    • Xavier Studer
      23/11/2012 à 6:48

      Cher Lancelot,

      Ce blog est rédigé à 100% sur mon temps libre. L’hébergement du domaine, les voyages à l’étranger (pendant mes vacances), le renvoi ou l’achat du matériel relatifs aux différents tests ne sont pas gratuits. J’attends avec impatience votre premier versement pour pouvoir offrir quelques jours sans publicité…. Merci d’avance cher mécène!

      Avec mes salutations les plus consternées.

      • Laurent31
        26/11/2012 à 1:33

        +1

  5. Julio
    23/11/2012 à 10:09

    Finalement, je ne serai ptet pas le dernier internaute sur terre à ne pas vendre gratuitement mes données à Facebook…

  6. Nico
    23/11/2012 à 1:58

    Bon, avec AdBlock je n’ai jamais de pubs sur FB. Bien entendu, j’ai autorisé la pub sur certains sites comme xavierstuder.com afin de rémunérer naturellement ce travail et car la pub n’est pas aussi intrusive.
    Lorsque je vais sur FB avec Internet Explorer (sans AdBlock), je me rends compte qu’il y a un peu too much, mais que le ciblage est globalement bien fait.
    Comme tout service gratuit, il faut bien que l’argent rentre, surtout qu’il y a une infrastructure de malade pour FB. Il n’y a que Youtube dont je me demande comment ils (google) financent le stockage, bande passante,… qui doivent être énormes.

  7. Mystik
    24/11/2012 à 3:04

    @ Nico : Youtube aussi promouvoit ses produits payants, mais par un moyen plus discret, comme celui de mettre en avant (contre rémunération) les vidéos. Voir ici : http://www.youtube.com/t/advertising_promote

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :