Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Google + met une première claque à Facebook, selon Switch

Les enfants de 6 à 12 ans d'abord sur Google+, selon Switch.

Les enfants de 6 à 12 ans d’abord sur Google+, selon Switch.

Selon le Junior Web baromètre 2012 publié mardi par Switch, les jeunes Suisses de 6 à 12 ans surfent désormais davantage sur Google+ que sur Facebook qui vient péniblement de revoir son moteur de recherche. En une année, Facebook aurait reculé de 35% à 24%.

Parallèlement, le réseau social de Google serait passé de 2% à 36% à égalité avec YouTube. MSN, iMessage et Skype arrivent tous trois derrière avec environ 27%. MSN ne perd qu’un point sur une année. Ce sondage réalisé par Demsocope fourmille d’autres informations intéressantes, qui permettent de relativiser ces chiffres.

Plus loin, on apprend par exemple que Facebook reste le réseau social dont une majorité de jeunes de 13 à 20 ans sont membres, c’est-à-dire entre 79% et 86% des sondés. Google+ atteint tout de même entre 49% et 53% de cette population contre seulement environ 1% il y a une année…

Surf mobile

L’utilisation d’internet par les jeunes se fait de plus en plus au travers d’une tablette ou d’un smartphone. Selon le communiqué de Switch, dès 6 à 13 ans, 60% des enfants possèdent un smartphone ou une ardoise tactile. Environ la moitié de ces enfants peuvent ainsi voir tous les sites internet sans être surveillés par leurs parents. Dans cette tranche d’âge, les jeux online sont très à la mode (65% contre 53% 2011).

Presque tous les jeunes de 13 à 20 ans ont un smartphone ou une tablette tactile, selon les auteurs du rapport. Par rapport à l’année dernière, ou le chat figurait tout en haut de la liste des préférences (76%c contre 84% en 2011), les adolescents  téléchargent et consomment actuellement plus souvent de la musique (82% contre 78% en 2011). »

Un peu plus prudents…

Toujours selon Switch, «il semble qu’il y ait une sensibilisation croissante au niveau des plateformes sociales. C’est ce qu’indique la manière restrictive de faire connaître des informations personnelles, en particulier parmi les plus jeunes: tandis qu’en 2011 80% des enfants de 6 à 13 ans publiaient leur nom correct sur Internet, ce ne sont désormais plus que 43%.»

« Trente huit pour cent publient encore des photos, ce qui correspond à une diminution de 18% par rapport à l’année précédente. Et 43% indiquent encore leur adresse e-mail au lieu de 56%. Cette tendance pourrait être due à un intérêt légèrement accru des parents pour les activités de leurs enfants dans les réseaux sociaux. »

Xavier Studer

11 commentaires pour “Google + met une première claque à Facebook, selon Switch

  1. Norman
    23/01/2013 à 7:31

    Facebook perd beaucoup de terrains aux Etats-Unis: http://www.pcinpact.com/news/76802-facebook-aurait-perdu-14-million-visiteurs-uniques-aux-usa.htm

  2. 23/01/2013 à 8:27

    Je ne sais pas si je dois m’en réjouir ou en pleurer. Google+ est clairement la plateforme sociale telle que Facebook aurait dû être. La distribution de l’information par cercles est tellement confortable ! Rien à voir avec les « catégories d’amis » que propose Facebook et qui sont non cumulables pour un même post. Par contre, que cette étude démontre que ce sont des enfants de 6 à 12 ans qui utilisent le plus Google+ est très inquiétant. Que font tous ces marmots sur ces réseaux sociaux alors qu’ils n’ont ni la maturité ni la capacité de comprendre l’impact de leurs propos / photos sur Internet ? (Déjà que pour les adultes, c’est difficile…) Tant qu’Internet ne permettra pas la diffusion d’informations périssables et difficilement transmissibles, je ne me pense pas que des enfants devraient se trouver sur ces réseaux…

    Au passage, cet intéressant commentaire de François Charlet : http://francoischarlet.ch/2013/parents-reflechissez-avant-de-publier-sur-internet-des-informations-sur-vos-enfants

  3. 23/01/2013 à 9:34

    La seule chose que je peux dire est que pour la première fois, depuis quelques semaines, j’ai découvert des campagnes de promotions sur Google+ et non sur Facebook. Je n’ai aucune préférence pour aucun des deux, mais il est vrai que ça m’a étonné, et que ça va dans le sens de ces chiffres… Puis il est vrai aussi qu’à force d’intégrer tout leurs produits avec G+, il était certain que Google allait obligatoirement progresser. A savoir si c’est un effet de bord ou si c’est vraiment le début d’un changement de marché.

  4. Roland Guisy
    23/01/2013 à 9:40

    Effet de mode. Une fois avoir assez jouer avec un joujou, on passe à un autre. Une consommation perpétuelle de nouveautés.

    • Oreille
      23/01/2013 à 2:34

      Ce n’est quand même pas tous les jours qu’un nouveau réseau social de ces envergures (FB, G+) apparaît, faut pas exagérer…

  5. 23/01/2013 à 2:20

    Pour passionnants qu’ils sont, ces chiffres laissent songeurs quant à leur capacité à décrire la réalité: il s’agit d’un sondage dans lequel les choix multiples peuvent être compris de manière différenciées. En effet, comment être sûr que les 36% des utilisateurs qui ont répondu « être membres » de YouTube y ont réellement un compte et n’ont pas interprété cette réponses comme « être allé sur YouTube ». Idem avec Google+, est-ce qu’ils sont « membres » ou est-ce qu’ils sont « allés sur Google » ??
    On remarquera en passant que le nombre d’utilisateurs « membres » de Google+ et YouTube se doivent d’être identiques puisqu’il ne s’agit plus de 2 réseaux, mais d’un seul !

  6. Nicolas Friedli
    23/01/2013 à 3:46

    Ce qui est certain, c’est que les 6-12 ans ne devraient pas être sur G+ ou Facebook, parce que les conditions générales le leur interdisent! Ça fera les choux gras des médias qui diront que X ou Y a été harcelé/violé/trucidé-e à cause de Facebook ou G+, sans préciser qu’ils étaient hors la loi…

    Lorsqu’un enfant de 12 ans commet un accident de voiture, il est limpide pour tout le monde qu’il n’avait pas le droit de la conduire. Ce n’est pas le cas pour les réseaux sociaux, car la règle de l’âge n’est jamais rappelée.

    Je n’ai pas vu non plus de mention de Démoscope sur les moins de 13 ans…

  7. jt
    23/01/2013 à 7:27

    60% des 6 à 13 ans sur le net c’est quand même hallucinant. Je peux éventuellement le comprendre pour les jeux ou vidéos si c’est encadré mais les réseaux sociaux, c’est quoi ce bordel ?

  8. zx232
    24/01/2013 à 9:22

    Peut-on réellement se fier à une étude faite auprès de 43 personnes en 2011 et 143 personnes en 2012?
    Cela me semble quant même trop peu pour avoir des résultats fiables.

    • 24/01/2013 à 11:29

      Je suis d’accord, surtout en plus des jeunes de 6 à 13 ans qui légalement (en tout cas selon les conditions générales de ces réseaux) ne devraient pas être présents. Cependant, il est certain que c’est une tendance, comme le disais Roland Guisy, même si ses propos étaient un peu extrême, nous sommes dans une société où aucun leader ne reste leader ad eternam. Ce qui est absurde puisqu’au fond, la majorité des gens ont peur du changement, mais pourtant, quand c’est un leader, les gens aiment bien changer… La psychologie humaine a encore du bon temps devant elle! 😉

  9. Kickas
    29/01/2013 à 2:36

    Ce n’east pas qu’en Suisse que Google+ met une claque à Facebook voire Twitter…
    source : http://blogs.independent.co.uk/2013/01/28/watch-out-facebook-google-is-now-the-world%E2%80%99s-second-largest-social-network-and-it%E2%80%99s-growing-fast/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :