Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les opérateurs sont-ils menacés par le tout IP?

Le passage aux communications par internet, comme la voix sur IP ou les applications de messageries, est irréversible, estime avec un peu de retard l’Union internationale des télécommunications (UIT). Le monde traditionnel des opérateurs télécoms semble courir un risque, selon une analyse approfondie des débats d’ITU Telecom World 2012.

Le rapport de ces discussions est publié en ligne et doit servir de tremplin aux débats futurs dans le cadre d’ITU Telecom World 2013, qui se tiendra à Bangkok en novembre prochain. Hamadoun Touré, Secrétaire général de l’UIT, se demande notamment comment adapter les modèles économiques à l’avènement des réseaux tout IP, selon un communiqué de presse

5 commentaires pour “Les opérateurs sont-ils menacés par le tout IP?

  1. Rapido
    12/02/2013 à 7:29

    Ils n’avaient peut-être pas à prendre les gens pour des pigeons pendant toutes ces années.

  2. Julio
    12/02/2013 à 8:44

    Dans la mesure où ce sont ces mêmes opérateurs qui gèrent les réseaux internet, je ne me fais pas trop de soucis pour eux. Ils trouveront bien quelque chose à facturer ou des limitations bien contraignantes pour le utilisateurs.

  3. aaa
    12/02/2013 à 3:01

    Faut dire qu’entre payer 40ct la minute et 5ct la minute, le choix est vite fait

  4. Paul
    12/02/2013 à 8:27

    Vérifier les coûts sur ce site:
    http://www.calleasy.com/calling_rates

    (Thaïland CHF0.006 mobile)
    (Suisse CHF 0.006 / mobile CHF 0.148)

    ou au lieu d’acheter un DECT pourquoi depuis 2005
    pourquoi pas SMC WiFi Phone – Skype – WSKP100

  5. Elzo
    12/02/2013 à 11:21

    S’il y a bien quelqu’un qui s’y connait en voix sur ip, c’est bien les opérateurs. Après tout, les call center sont branchés comment?

    Mais étant donné le peu de popularité de ce type de services, ils ne vont pas se gêner pour facturer les abonnements au prix fort tant que c’est possible. On le voit aussi avec la télévision numérique, en fidélisant les clients, ils continuent à justifier une taxe sur la ligne.

    Ceux qui n’ont plus rien à faire d’un téléphone fixe (de plus en plus doublon avec des meilleurs abonnements mobiles), peuvent déjà se tourner vers la téléphonie ip. C’est même possible d’avoir un numéro fixe qui reçoit les appels comme n’importe quel téléphone fixe, gratuit ou 2chf/mois pour choisir son indicatif en Suisse. C’est fou que ça se démocratise pas plus que ça.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :