Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Explosion du trafic mobile: cap sur le wi-fi?

L'explosion des données sur le mobile se poursuivra en ordre dispersé.

L’explosion des données sur le mobile se poursuivra en ordre dispersé.

Selon un des derniers rapports de Juniper Resarch, l’explosion du trafic mobile va se poursuivre. L’entreprise prévoit que la quantité de trafic de données mobiles généré par les smartphones, cellulaires et autres tablettes dépassera 90’000 pétaoctets d’ici 2017, équivalent à presque 42 billiards tweets ou environ 7 milliards de films Blu-ray…

A l’heure du déploiement à grande échelle de la téléphonie de quatrième génération 4G/LTE, elle précise dans son communiqué de presse, que seules environ 40% des données générées par ces dispositifs passeront par le réseau cellulaire en 2017. La majorité du trafic de données se fera via le réseau Wi-Fi, qui intéressera de plus en plus les opérateurs, selon Juniper.

6 commentaires pour “Explosion du trafic mobile: cap sur le wi-fi?

  1. Lucien
    11/04/2013 à 7:36

    Ca devient compliqué: chez moi le wi-fi de Swisscom est plus lent que son réseau LTE… Il faut qu’ils ouvrent le robinet!

  2. martial
    11/04/2013 à 9:15

    et dire qu’on paie des sociétés pour faire des études aussi évidentes…

  3. JP
    11/04/2013 à 2:13

    Ah ben voilà. Si on regarde ce qui avait été fait à Barcelone, où les habitants de certains quartiers laissaient ouvert leur wifi (ou du moins une partie de la bande passante) pour pouvoir faire de la VoiP gratuite il y a déjà quelques années, en faisant au passage réagir les opérateurs, on se dite que… C’est plutôt une solution qui peut se mettre en place à faible coût dans des zones habitées par des opérateurs pour imposer une « taxe » (on imagine pas que cela soit gratuit, non?) avec un nouveau service, qui en réalité déchargerait leur réseau. Alors que si Monsieur toulemonde était ok pour ouvrir une partie de sa bande passante sur le Wifi, ce serait déjà fait sans frais supplémentaires depuis belle lurette. Mais non, surtout pas…

    • Elzo
      11/04/2013 à 7:34

      Cela existe: http://www.fon.com/fr

      Cela a été tenté (2007…): http://www.geneveactive.com/blog/blog/la-ville-de-geneve-va-distribuer-gratuitement-des-routeurs-pour-multiplier-les-acces-a-internet/

      Et on peut pas dire que ça soit un grand succès dans nos contrées…

      J’ai testé à l’étranger et c’était plutôt pas mal, mais la portée du signal était un peu limite. Là où la couverture est faible ça sera vite irritant.
      La seule solution pour que ces systèmes se développent c’est de l’intégrer directement aux box des opérateurs comme en Belgique, en France, en Angleterre et au Portugal.

      • JP
        12/04/2013 à 4:16

        L’intégrer aux box, c’est une idée « très pratique », en effet. Mais ce serait tellement plus sympa de passer le mot dans son quartier, et juste d’avoir un gars par-ci par là au jus de comment configurer son wifi pour que tout roule (ou de conseiller les gens vers des routeurs qui le permettent facilement…).
        Enfin bon, si on la majeure partie de gens bidouillaient un peu, les projets du genre http://www.servalproject.org/ seraient déjà largement adoptés… Ou fusillés par certains lobbies…

  4. berurier1
    14/04/2013 à 9:52

    Une entreprise commercialise un produit qui s’appelle FON dont le principe est le suivant, j’achète un de leur routeur WIFI que je connecte sur mon Modem/routeur (39€)…ensuite je peux disposer de l’accès sur environ 8 mio de points d’accès dans le monde entier ceci automatiquement et ad aeternam.
    Ceci dit, si c’est très bien sur le principe, j’y constate quand même quelques lacunes et avantages, et ceci vaut pour bien des système WIFI communautaires.
    1)Les cartes indiquant les point d’accès sont ok, et bien mises à jour, mais typiquement si un routeur WIFI est situé au 4-5 ème étage d’un immeuble, bonne chance pour s’y connecter depuis la rue.
    2)En Suisse ce type de partage est pour ainsi dire inexistant (je pense que la mentalité y est pour quelque chose), une dizaine de point d’accès à Lausanne contre 6-5X plus sur Annecy par exemple.
    3)En Europe Fon a des accords avec plusieurs FAI pour que leurs bornes servent de point d’accès à leurs « clients » en échange de la réciprocité, la GB est couverte de point d’accès par exemple.
    4)De plus ce système permet de limiter la bande passante utilisée par les « invités ».
    5)En cas de soucis style « Hadopi » ou autre la maison mère fournira les ip et identifiants des invités ayant fauté à l’autorité, et déchargeant ansi l’hébergeur de sa responsabilité.

    Pour résumer c’est un système pratique, fonctionnel, qui me permet de surfer assez facillement à l’étranger en oubliant ma 3G et consort, mais quand à penser que Swisscom, Orange au autres l’intégreront sur leurs Box on peux rêver….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :