Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom booste le dossier électronique du patient

Santé suisse: Evita de Swisscom.

Santé suisse: Evita de Swisscom.

Les patients du service ORL de l’Hôpital cantonal de Lucerne peuvent consulter sur internet leurs documents personnels élaborés par ce service. Dès octobre 2012, Spital Netz Bern avait déjà réussi à proposer cette solution à ses patients dans toutes ses cliniques.

Les patients peuvent saisir l’ensemble de leurs données de santé, par exemple les vaccins, les médicaments ou la tension artérielle, et les rendre accessibles à des tiers en utilisant la solution Evita de Swisscom. L’opérateur estime que sa solution est des plus sûres.

Haute sécurité

Evita propose le transfert et l’enregistrement cryptés des données ainsi que des contrôles d’accès basés sur une double authentification hautement sécurisée de l’utilisateur (nom d’utilisateur, mot de passe et code SMS). Les données sont stockées dans un centre de calcul hautement sécurisé en Suisse, est-il précisé dans le communiqué.

Une tablette tactile est mise à disposition des patients pour qu’ils puissent accéder à leurs données. Les patients peuvent consulter les rapports des médecins et les vérifier. Au cours de la phase pilote à l’Hôpital cantonal de Lucerne, qui se déroulera jusqu’en avril 2014, la participation se limitera tout d’abord aux patients de la clinique ORL.

XS

6 commentaires pour “Swisscom booste le dossier électronique du patient

  1. PasCon
    07/05/2013 à 7:36

    Déjà que Berne veut fliquer nos PC et lire tous nos e-mails, confier à Swisscom ses données alors que cette entreprise est en mains de l’Etat, ça fait un peu beaucoup!

  2. Eric
    07/05/2013 à 7:54

    Elle est très sûre, cette solution, jusqu’au jour ou les failles apparaitront, mais cela sera trop tard….

  3. Oreille
    07/05/2013 à 9:04

    Haha, les lobbyistes ont bien travaillé et vous verrez que Swisscom est à 2 pas de nous proposer le vote numérique… Hautement sécurisé ne signifie en aucun cas inviolable effectivement !
    Ça devient craignos que l’état au travers de tiers puisse avoir un jour accès à ces données en plus de celles annoncées comme étant détruites…

  4. 07/05/2013 à 10:55

    « Hautement sécurisé » comme cloud d’Amazon. Ça fonctionne bien « presque » tous le temps.

    Tous les hôpitaux ne sont pas capable de gérer eux mêmes ces données excrément sensibles?

    Désolé, mais que ca soie une boite de télécoms qui pourra se faire racheté par un gros concurrent n’importe quand dès que la confédération aura vendu qq actions. Je n’adhère pas du tout.

    Pour un peu, Swisscom sera capable de nous faire payer une redevance obligatoire sur le stockage de notre dossier médical, comme ils font déjà avec Billag qui leur appartient aussi.

  5. jean-Luc
    08/05/2013 à 8:02

    Certainement que les dossiers médicaux dans les PC des Hôpitaux ne seraient pas plus protégé, le but est bien sûr de pouvoir consulter son dossier depuis n’importe où dans le monde, il suffit de peser vos intérêts dans la balance. Dans le cas d’une fuite, est-ce si grave que l’on sache que j’ai reçu mon dernier Di-Te-Pol il y a 2 ans? ou est-ce plus important qu’en voyage, un médecin au bout du monde puisse accéder à mon dossier en cas d’urgence, chacun son choix finalement.

  6. Luciano
    13/05/2013 à 7:46

    Le canton de Genève lance le dossier médical informatisé.
    Le premier outil d’informatique médical validé en Suisse est genevois. Il a été baptisé « MonDossierMedical.ch » et a été lancé aujourd’hui.
    Source: RTS.ch

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :