Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Internet: la COMCO ouvre une enquête contre Swisscom…

Swisscom Zurich Altstetten.

Swisscom Zurich Altstetten.

En apparence la concurrence est vive en matière d’internet à haut débit, notamment entre les opérateurs téléphoniques et câblés. La Commission de la concurrence (COMCO) vient toutefois d’ouvrir une enquête contre Swisscom. D’après la COMCO il existe des indices que Swisscom a abusé de sa position dominante dans le domaine de l’internet à haut débit.

Le Secrétariat de la COMCO dispose d’indices que Swisscom détient une position dominante dans ce domaine pour les clients commerciaux et qu’elle a abusé de cette position pour entraver la concurrence lors d’appels d’offres, est-il expliqué dans un communiqué.

Voici en italique les détails du texte de presse:

Swisscom et deux autres fournisseurs de services de télécommunication ont répondu à l’appel d’offres lancé par la Poste ayant pour objet l’interconnexion à haut débit des filiales de la Poste en Suisse.  Les autres fournisseurs de services de télécommunication devaient faire appel aux prestations intermédiaires de Swisscom pour déposer une offre auprès de la Poste.

Il existe des indices que Swisscom a demandé des prix trop élevés pour ces prestations intermédiaires. Par conséquent, les autres fournisseurs de services de télécommunication n’étaient pas en mesure de déposer des offres compétitives et Swisscom a obtenu l’adjudication. La COMCO a décidé d’ouvrir une enquête afin d’examiner les effets du comportement de Swisscom sur la concurrence.

La réaction de Swisscom:

Swisscom est surprise par l’ouverture d’une enquête. La concurrence fonctionne sur le marché des télécoms, les concurrents peuvent aussi acquérir des mandats pour des projets d’envergure. Nous rejetons le reproche fait à Swisscom d’entraver illégitimement la concurrence.

L’appel d’offre de la Poste pour la mise en réseau de ses sites et l’attribution du mandat à Swisscom a eu lieu en 2008 déjà. Nous avons maintes fois pris position dès mai 2009 et pendant plus de quatre ans par rapport aux questions posées par la COMCO. Ce n’est qu’en juillet 2012 qu’une enquête préliminaire formelle a été ouverte et une nouvelle liste de questions de la Comco envoyée à Swisscom.

Dans la plainte de 2009 relative au cas mentionné, Sunrise nous a reproché un abus de position dominante. De notre point de vue, Sunrise aurait pu, sur la base de nos travaux préliminaires, soumettre une offre concurrentielle à la Poste.

Sunrise applaudit

Sunrise accueille positivement la décision de la COMCO d’introduire après de longues enquêtes préalables un examen définitif pour suspicion de violation du droit de la concurrence. Cette décision est un signe de concurrence loyale sur le marché des télécommunications suisse. Sunrise a porté plainte en 2009 dans le cadre d’un appel d’offres de la Poste pour abus de position monopolistique sur le marché du haut débit. Swisscom avait offert à l’époque à la Poste un prix inférieur de près de cinq millions aux propres prix de gros pour seulement 80% des prestations préalables nécessaires pour l’offre, ce qui représente un abus évident du pouvoir de marché.

Mon commentaire? Tout cela est une belle farce. Après toutes ces années d’un travail admirable de lobbyisme mené par le géant bleu, la COMCO découvre aujourd’hui que la libéralisation suisse du marché des télécommunications est imparfaite et que Swisscom reste en position de force sur son réseau… Incroyable, non?

Xavier Studer

18 commentaires pour “Internet: la COMCO ouvre une enquête contre Swisscom…

  1. Plouc
    19/07/2013 à 9:00

    J’aime la rapidité de la comco. toujours aussi efficaces ces fonctionnaires.

  2. Tricoline
    19/07/2013 à 10:14

    Les suisses aiment « leur Swi$com » et adorent payer très cher des services basiques !

    Les offres Casa ont des prix surfait dès le début, mais les clients en redemande semble-t-il !

    • olivier
      19/07/2013 à 11:48

      Oui leurs services sont chers mais ils fonctionnent bien et le service après vente est des plus efficace selon mon expérience. Et pui bon ils ont quand même donné un sacré coup de fouet à l’offre TV il ne faut pas l’oublier. Après oui, ils ont les défauts de toute grosse société c’est clair.

  3. Lancelot
    19/07/2013 à 10:33

    Tout ça finira comme toujours aux oubliettes et rien ne changera ou ne sera fait concrètement contre Swisscom…

  4. Oreille
    19/07/2013 à 10:54

    De votre avis également XS; le travail ‘hypnotique’ des lobbyists à Berne est désarmant à souhait surtout pour le porte-monnaie de M et Mme Tout le monde… On atteint là certaines limites de notre fédéralisme, en fermant les yeux.

  5. YaYa
    19/07/2013 à 11:54

    Et comment ce fait-ce que Sunrise ne soit pas capable de développer son propre réseau? Pour moi la farce est là…

    • Xavier Studer
      19/07/2013 à 12:54

      Effectivement. La raison? Une libéralisation du dernier km tardive et mal ficelée…

    • Sebseb01
      19/07/2013 à 1:24

      Car Swisscom à développer son propre réseau ??? non, ils ont hérité du réseau de la confédération (que tu as payé de ta poche, et de celle de tes parents) … la confédération lui a dès-lors donner une position dominante. Swisscom en profite (et c’est normal) elle ne doit pas en abuser.

      A mon avis, l’erreur vient de début le réseau doit appartenir à l’état, il fallait privatiser que le fournisseur du service … pas le réseau. M’enfin, maintenant faut vivre avec !

      • Christophe
        19/07/2013 à 2:50

        100% d’accord ce genre d’infrastructure ne devrait pas être privé. Il faut arrêter cette redondance, internet haut débit, réseau 3G, 4G et bientôt 5G tout ça à double à triple à quadruple peut-être un jour !

      • 19/07/2013 à 5:29

        Sauf que si le réseau appartenait à l’état, il serait à l’image de la Comco, on surferait en ISDN 56k et on aurait la fibre en 2060.

        • Plouc
          19/07/2013 à 6:21

          100% d’accord. Vous avez tout compris!

        • YaYa
          22/07/2013 à 2:48

          Très juste… c’est incroyable surtout que les parasites soient toujours ceux qui se placent en victime… en principe ce sont les concurrents de Swisscom qui devraient dynamiser le marché, de fait il n’en est rien, regardons la 4G par exemple où il suivent l’initiative du géant bleu alors qu’ils auraient du se placer en précurseur sur le marché pour gagner des parts de marché…

      • YaYa
        23/07/2013 à 12:46

        Et Cablecom a récupéré les téléréseaux financés par les communes, souvent pour pas grand chose… et ils refusent de mettre ses capacités à disposition de la concurrence, alors qu’il exige ceci de Swisscom… il faut prendre l’équation par tous les bouts…

        • Xavier Studer
          23/07/2013 à 12:59

          Disons que Swisscom a un peu plus de poids sur le marché…

  6. Ted
    20/07/2013 à 10:52

    A qui appartient swisscom? 😉
    L’état n’a t’il donc pas aucun intérêt à limiter la position dominante de swisscom? C’est une manne financière non négligeable pour la confédération.

  7. tom
    22/07/2013 à 10:13

    Le réseau de Swisscom a effectivement été hérité de Telekom PTT.
    Cela dit, Swisscom investit encore plus 100 Millions par an dans l’infrastructure cuivre.
    Faites le calcul depuis 1998…

    • Sebseb01
      27/07/2013 à 12:24

      En attendant, le central près de chez moi ne supporte pas le CLIP … swisscom profite tout de même bien du vieux réseau. et investi que dans les zones très rentable

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :