Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Santé: Medgate mise sur Swisscom

Medgate et le tout puissant Swisscom entendent renforcer leur collaboration. Ce spécialiste de la télémédecine en Suisse utilisera Evita, le dossier médical électronique de Swisscom, et curaX, la plate-forme de mise en réseau, en vue d’étoffer son offre de services, selon un communiqué de presse diffusé cette semaine.

Swisscom estime que dans le secteur de la santé le traitement numérique des données n’est pas chose courante. Chaque année, quelque 250 millions de documents papier seraient transmis par fax ou courrier, ce qui entraîne des frais élevés. Evita comblerait cette lacune, mais soulève des questions de sécurité informatique… Ce n’est probablement pas pour rien, surtout après Prism, que le dossier sur la télémédecine n’avance pas!

Jusqu’où ira Swisscom?

Pour mémoire, Medgate est un des spécialistes de la télémédecine en Suisse. Il fournit aux ménages des conseils dans le domaine médical, indépendamment du lieu et de l’heure. Swisscom détient une participation minoritaire dans Medgate.

Mon commentaire? Cette diversification m’a toujours surpris. Déjà numéro un sur le fixe, l’internet et le mobile, bientôt en matière de télévision numérique, Swisscom ambitionne de devenir un acteur majeur de la santé. Jusqu’où ira ce poids lourd étatique?

XS

2 commentaires pour “Santé: Medgate mise sur Swisscom

  1. rolgui
    26/10/2013 à 9:31

    « Jusqu’où ira ce poids lourd étatique? »
    Peut-être comme la NSA.

  2. R2D2
    27/10/2013 à 10:44

    Contrairement à d’autres entreprises « étatiques » Swisscom a toujours su anticiper. Les CFF n’ont pas anticipé l’augmentation du nombre de voyageurs et demandent des subventions pour le rail. Les cablo opérateurs (en mains de municipalités) n’ont réagi qu’avec l’arrivée de Swisscom sur ce segment. Les Smartgrids l’automobile et la Sécurité seront aussi des thèmes important quand il faudra introduire le M2M pour gérer les économies d’énergie, le manque d’agent de sécurité ou simplement les robots de 3ème génération. Se serait plus inquiétant si des acteurs extérieurs à la Suisse débarquaient sur ces marchés car qui garantirait à partir de ce moment la sécurité d’une petite nation comme la Suisse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :