Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Dernier kilomètre: encore trop cher après les baisses!

L’accès au cuivre historique de Swisscom (dernier km) devient un peu plus intéressant. La Commission fédérale de la communication (ComCom) baisse avec effet rétroactif le prix du dégroupage pour les années 2012 et 2013 en le fixant à 15,50 francs pour 2012 et à 15,20 francs pour 2013.

Par ailleurs, l’utilisation des centrales du puissant Swisscom et des canalisations de câbles deviendra aussi plus avantageuse pour les autres opérateurs. Les baisses pourront atteindre 20%. Par contre, les prix d’interconnexion restent inchangés, selon un communiqué de presse diffusé jeudi.

Des baisses minimes au final

La ComCom a pris sa décision sur la base d’analyses approfondies (sic) des coûts effectuées par l’Office fédéral de la communication (OFCOM). Sunrise, qui avait demandé l’examen des prix d’accès, verra ainsi rétroactivement sa facture diminuer de 2% à  4%, selon les domaines. Pas de quoi stimuler la concurrence avec l’ogre Swisscom!

Le prix du dégroupage fixé par la ComCom demeure ainsi de quatre francs supérieur à la moyenne européenne, bien qu’il n’ait cessé de baisser depuis qu’il a été fixé pour la première fois en 2008. La ComCom avait alors abaissé de 23,50 à 18,18 francs le prix demandé par Swisscom en 2008.

Sunrise déçue

Dans un communiqué, Sunrise se dit déçue par ces nouveaux tarifs. «Les prix ont à peine baissé et restent très élevés par rapport à la moyenne internationale. Ceci s’explique d’une part par le fait que la ComCom a à nouveau reporté le passage du modèle de coûts à la technologie moderne à fibres optiques», explique le challenger des télécoms.

«D’autre part, la révision de la méthode obsolète de calcul des coûts prévue par DETEC est également retardée, malgré le fait que le Conseil fédéral avait déjà mis en évidence la nécessité d’agir dans un rapport d’évaluation 2010. Sunrise va examiner de près la décision de la ComCom et se réserve le droit de contester certains points auprès du tribunal administratif fédéral», précise le concurrent du géant bleu.

Un échec total

Pour mémoire, malgré un contexte très défavorable, «Sunrise investit plus de 250 millions de francs par année dans ses infrastructures de réseau et exploite, outre un réseau mobile national, également un réseau de raccordement à la fibre optique d’une longueur de 10’000 km environ. Depuis sa création en 1996, Sunrise a investi plus de 4 milliards de francs dans son infrastructure», souligne cet opérateur.

Quoi qu’il en soit, le dégroupage tel que pensé par nos autorités fédérales est un échec total. En effet, après son introduction tardive en 2007, le nombre des raccordements dégroupés a rapidement augmenté pour atteindre 317’689 en mai 2012. En revanche, depuis cette date, il diminue continuellement. On comptait ainsi 268’449 raccordements dégroupés en septembre 2013…

Xavier Studer

12 commentaires pour “Dernier kilomètre: encore trop cher après les baisses!

  1. Tricoline
    20/12/2013 à 7:11

    Le travail politique de fond de Swisscom et des ex employés PPT passés à l’Ofcom et au DETEC a bien fonctionné ces 15 dernières années !

    La Suisse est un pays de lobby !

    De toute manière le dégroupage cuivre sera mort et enterré d’ici très peu de temps, Sunrise utilise les armoires de Swisscom pour Sunrise TV vu qu’il faut du VDSL pour cela, de même pour des accès Internet dépassant les 15 MBit/s l’ADSL2+ du dégroupage de Sunrise et de VTX est obsolète.

    La prochaine foire d’empoigne sera la fibre optique, avec en marge les cablos opérateurs qui continueront de jouer les francs tireurs, ces derniers ne vont pas poser du FTTH (fibre à domicile), histoire de ne pas donner la possibilité à leurs concurrents d’arriver chez leurs clients. Pour atteindre des débits très élevés ces derniers utiliseront des dernières technologies comme le DOCSIS 3.1 ou du g.fast sur câble coaxial (made by Huawei).

    Celles et ceux qui rêvent d’une libre concurrence complète dans tous les domaines en Suisse n’ont rien compris au fonctionnement de ce pays ! Je les comprends cela ne figure pas aux programmes d’enseignement scolaire obligatoire.

    • 20/12/2013 à 7:39

      Le puissant lobby de Swisscom a déjà œuvré en matière de fibre optique. Tout est probablement perdu pour les raisons que vous évoquez. Triste dans un pays soit disant libéral!

  2. rolgui
    20/12/2013 à 7:37

    C’est normal que Swisscom bénéficie de ses investissements effectués, par la location de ses infrastructures, gaines de câble, raccordement sous-terrains aux centraux, etc. Sunrise vient après coup et réclame une part du gâteau. Ben voyons! C’est quand même Swisscom qui est venu chez moi, par l’intermédiaire d’une entreprise sous-traitante, installer une prise et le câblage en fibre optique, avec une seconde fibre pour un éventuel autre opérateur dont l’offre, au prix de 249.- pour cette installation, m’a été offerte gratuitement par le puissant opérateur, le géant bleu Swisscom.

    • Watto
      20/12/2013 à 8:42

      Il faudrait pas oublier que le problème de base et que lors de la création de Swisscom, on leur a offert le réseau existant. Puis on a demandé aux concurrents de venir se frotter à Swisscom mais en devant partir de zéro…

      Pour bien faire, il aurait fallu créer deux sociétés. Une première en main de la confédération qui se serait occupé uniquement de l’infrastructure commune (payée par nos impôts) et loué aux opérateurs. Une deuxième privée qui aurait joué son rôle d’opérateur… Ainsi il y aurait pu avoir une vrai et saine concurrence.

      De toute manière, en Suisse, on privatise pour la forme, mais la réalité en est bien loin … exemple la Poste…

      • Oreille
        20/12/2013 à 8:56

        100% d’accord avec vous et il est dommage qu’il soit trop tard…

  3. Marcel Liard
    20/12/2013 à 8:11

    Sunrise bouffe sa part de gâteau et après veut celle de Swisscom. La Confédération recevra moins de dividende et compensera par l’impôt et des taxes ou diminuera ses prestations et qui trinquera, nous. Bravo bien réfléchi!

    • Ah
      20/12/2013 à 10:19

      Bravo enfin une personne sur se blog qui a compris.

    • Ah
      20/12/2013 à 10:22

      Bravo enfin une personne qui a compris.

  4. Obiwan
    20/12/2013 à 9:35

    Quelqu’un pourrait m’expliquer ce qu’est un raccordement dégroupé ça serait gentil. On ne se moque pas svp :-).

    • Tricoline
      20/12/2013 à 11:11

      Le dernier km est utilisé par un autre opérateur que Swisscom !
      Disons qu’en ville avec la fibre optique cela n’a plus de sens !
      Depuis que Swisscom a posé des armoires DSLAM pour le VDSL cela n’a plus de sens non plus.
      Le degroupage avait sa raison d’être avec l’ADSL avant l’apparition du VDSL
      Un central dégroupé à des équipements d’autre opérateurs que Swisscom

      • Obiwan
        20/12/2013 à 12:03

        Je te remercie pour ta réponse.

    • MarkK
      20/12/2013 à 5:57

      « On ne se moque pas svp 🙂 »

      Ce n’est pas le genre de la maison … : )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :