Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Google vend Motorola. Que va devenir Nokia?

Moto X Ebony.

Moto X Ebony.

C’est une surprise et un coup de tonnerre. Google s’est séparé de Motorola quelques mois seulement après l’avoir racheté pour quelque 12,5 milliards de dollars. Cette session claque au moment où Microsoft vient de mettre la main sur Nokia qui ne cesse de perdre du terrain sur le domaine des téléphones portables.

Le combat que devra mener Microsoft est similaire, même si Nokia remonte déjà clairement la pente en matière de smartphones grâce à la marque Lumia et au système Windows Phone. Comme Google pour Mororola, Microsoft devra probablement réorganiser la société et y faire souffler un vent nouveau. Vraiment?

Innover ou crever

On peut en effet se demander si cette opération sera vraiment possible. Le monde des télécoms et particulièrement celui de la mobilité évolue à un rythme soutenu où l’innovation doit être presque quotidienne. Cela laisse peu de temps pour restructurer et se réinventer. Cela dit, Motorola possède d’indéniables qualités et ne baisse pas les bras.

Google semble toutefois avoir échoué avec Motorola qu’il cède à Lenovo pour une bouchée de pain, c’est-à-dire environ 2,9 milliards après s’être désengagé des activités de décodeurs et de modem du même Motorola. Google voulait d’abord récupérer des brevets pour asseoir Android.

C’est le côté positif de l’opération. Et l’accord trouvé cette semaine avec Samsung sur ce terrain n’est probablement pas étranger à cette vente. D’ailleurs Google reste très évasif sur son blog, se bornant à évoquer justement l’importance du rachat de l’ancien fleuron pour l’écosystème Android.

Une drôle de valse

Quoi qu’il en soit, après avoir racheté en 2005 la branche des ordinateurs personnels d’IBM, l’acquisition de Motorola par le Chinois Lenovo sonne faux. Rappelons que Google venait de rouvrir des lignes de production au Texas et qu’Apple veut aussi rapatrier une partie de la production de ses macs aux Etats-Unis.

Cette valse est incompréhensible. On pourrait penser en voyant ces mouvements de danse que seuls les Chinois sont aujourd’hui capables d’organiser des productions de masse. Ils sont d’ailleurs les grands gagnants dans cette affaire en pouvant prendre pied largement aux Etats-Unis. Quant à Google, il va rassurer ses partenaires industriels qui le percevaient désormais comme un concurrent…

Xavier Studer

PS. N’oublions pas que Microsoft a besoin de Nokia pour tenter de percer avec son Windows Phone. Google, qui règle sur le monde du mobile avec Android, a plutôt besoin du soutient d’un Samsung…

28 commentaires pour “Google vend Motorola. Que va devenir Nokia?

  1. MonBug
    31/01/2014 à 7:39

    Quand on se remémore l’énorme et agressive campagne de pub derrière le « Made in USA » des Moto X et Moto G, d’il y a à peine quelques mois, Motorola sera maintenant 100% Chinese !!! Ça fait doucement sourire. Enfin c’est officiel, Apple est maintenant la seule société non asiatique opérant sur ce marché. Ça l’était pour les ordinateurs, ça l’est maintenant pour les smart phones et tablettes. Enfin y’a encore Microsoft/Nokia. Bravo Google !!!!! Construire et maîtriser tout un écosystème de À à Z n’est pas si facile. Tu vient de s’en rendre méchamment compte. Bon tu as quand même réussi à morceler la boîte, vendre ce que tu pouvais, virer des wagons d’employés, et pour finir, brader le reste pour une bouchée de pain aux chinois. Bravo ! A par contre, c’est cool, tu es un grand humaniste avec tes projets sur l’art et donner le wifi à la moitié de l’Afrique sub saharienne……. Y’a encore des gros naïfs sur ce blog ???????

    Quand a l’accord Google/Samsung, genre : j’aime pas ta façon de dénaturer horriblement mon android, qu’on dirait même plus que c’est moi qui suit derrière (Magazine UX), et vu que tu représente 80% des ventes, ça m’énerve et ça me fait un peu peur quand même. Galaxy étant plus connu qu’Android. Et Samsung de répondre : ok, je redonne plus de visibilité à tes produits, je vire mes merdes et doublons d’apps qui ne servent à rien et dont personne ne se sert, j’arrête de bâtir petit à petit des alternatives, par contre, toi tu arrêtes tes conneries avec tes nexus, et tu me vire Motorola !

    • Majipoor
      01/02/2014 à 4:10

      Bonne analyse du « deal » Samsung/Google je pense, mais Google permet aussi au fabricant de smartphones no 3 Lenovo de se renforcer par rapport à Samsung en particulier en leur ouvrant une porte sur le marché US. Google essaie donc d’affaiblir Samsung car moins les fabricants de smartphones Android sont individuellement puissant et plus facile il est pour Google d’imposer sa position.

  2. MonBug
    31/01/2014 à 7:50

    « Smartphones, as they are today, are officially a commodity. Samsung and Apple control the market, and the others pick up the scraps. At this point in the game, no one is going to put a dent into Samsung or Apple, unless either or both companies make a serious mistake »

    • 31/01/2014 à 9:33

      Excellente analyse de Monbug, bravo !

  3. Ted
    31/01/2014 à 8:07

    Merci pour votre analyse

  4. Simon
    31/01/2014 à 8:25

    Surprise? vraiment? Motorola était un boulet financier pour Google! Perte colossale à chaque trimestre, licenciement et restructuration massive, etc. le portefeuille de brevet? inutile! Casi aucune victoire juridique et un impact négligeable sur l’éco-système Android. Bref une histoire bien triste pour l’industrie américaine…

    • Christophe
      31/01/2014 à 11:33

      Inutiles les brevets… Pourquoi ils les gardent alors? Pas du tout d’accord

      • Simon
        31/01/2014 à 3:50

        Inutile car pour l’instant ils n’ont apporté à Google que peu de victoire juridique comparer a leur prix (très) chèrement payé. (Sans relancer toute la discussion sur la justesse de ces actions juridiques entre les différents acteurs du marché)

      • Majipoor
        01/02/2014 à 4:19

        L’essentiel des brevets de Mototola sont des brevets fondamentaux (SEP) soumis à des conditions particulières qui obligent Google à accorder une license à un prix raisonnable (FRAND = Fair, Reasonable and Non Discriminatory).

        Ces brevets ont l’avantage d’assurer de rapporter un peu d’argent à Google (mais ce n’est pas ce dont ils ont besoin) mais sont très faibles pour se défendre contre des brevets « normaux » comme ceux d’Apple ou Microsoft. C’est d’ailleurs exactement le même problème qu’à Samsung. Tant Google/Motorola at Samsung on déjà essayé d’utiliser ces brevets SEP contre Apple et Microsoft et ils ont non seulement perdu, mais se sont attiré les foudres des commissions anti-trust américaines et européennes car abuser des brevets SEP pour attaquer un concurrent en demandant en particulier une interdiction de vente est typiquement une violation de la loi sur la concurrence.

        Donc en effet, les brevets de Motorola ne servent à peu près à rien.

        Il est bon de rappeler au passage que Google a racheté Motorola en particulier parce que Motorola menaçait d’attaquer sur la base de ses brevets les fabricants de smartphones Android à un moment ou le business ne marchait pas du tout peut eux: le patron de Motorola a ainsi brillamment joué pour maximiser la valeur de l’entreprise pour les actionnaires et forcer Google à les racheter.

        • Christophe
          01/02/2014 à 6:18

          Pire que ce que je pensais … on peut clairement dire que Gogole c’est des gros mauvais !
          Evil and stupid !

  5. Nicolas Chauvin
    31/01/2014 à 8:45

    Au contraire de Microsoft, Google n’avait aucune expérience du marché du Consumer Electronics et des contraintes de la production en grande série.

    Microsoft peut s’appuyer sur son expérience de la Xbox (hardware + OS) et fut pendant longtemps le principal concurrent de Logitech pour les souris, claviers et webcams. Ils maitrisent très bien les canaux d’approvisionnement et de distribution pour les produits électroniques.

    Quand à Lenovo, avant ce rachat de Motorola Mobile, n’oublions pas qu’ils étaient n°5 mondial du smarphone et tout proche de la 3ème place mondiale.
    http://www.idc.com/getdoc.jsp?containerId=prUS24645514

    La bataille sera très ferme pour être 3ème derrière Samsung et Apple. Lenovo semble maintenant être le mieux armé pour ravir la médaille de bronze en 2014.

  6. gregory
    31/01/2014 à 11:41

    Je me demande tout de même si cela n’était pas planifié dès l’achat de Motorola dont seuls les brevets intéressaient Google mais qui devait s’encombrer des smartphones pour faire passer la pilule.

    • Obiwan
      31/01/2014 à 12:19

      Je pense exactement la même chose. Après ils ont réduit drastiquement les effectifs pour pouvoir revendre un peu plus facilement l’entreprise. De plus Google a besoin de Samsung et des constructeurs chinois pour continuer à dominer le marché. Autre hypothèse peu probable : Peut-être avait-il quand même pensé que de rapatrier l’assemblage aux USA allait titiller le patriotisme américain et augmenter les ventes ?

      • MonBug
        31/01/2014 à 12:34

        Une chose pareille est-elle possible de la part de Google ? noooooooon voyons ! Belle mentalité si c’est le cas. Pas bon pour leur image en tout cas. Surtout aux States.

        • Obiwan
          31/01/2014 à 1:40

          C’est sûr que certians ricains ne vont pas aimer le fait de vendre un fleuron (enfin ex fleuron) des USA. J’imagine qu’il doit y avoir une peur réelle de voir des entreprises passées en main chinoise. Sur ce coup Google devient the evil…

      • Majipoor
        01/02/2014 à 4:22

        Et pourquoi Google aurait alors fait l’effort du Moto-X et de sa fabrication aux US avec cette customisation inédite proposée pour ce genre d’appareil?

        Et puis, voir mon message plus haut: les brevets de Motorola on démontré déjà leur totale inefficacité pour lutter contre des brevets classiques d’Apple, Microsoft ou autres (parce que ce sont des brevets liés à des standards).

        Google a juste très mal joué le coup et maintenant ils essaient de limiter les dégâts.

    • gregory
      31/01/2014 à 2:27

      Inétéressant merci, il y avait aussi un bon article dans le Monde d’hier que rejoignait celui-ci. Et qu’en plus la transaction dans son ensemble n’est pas vraiment une perte pour Google qui a puis déduire les pertes de Motorola des impôts qu’elle aurait de toute façon du payer. Après le tout reste très malsain je trouve, on vais vraiment se diriger vers un quasi monopole comme dans le PC.

  7. Bobnic
    31/01/2014 à 11:56

    « même si Nokia remonte déjà clairement la pente en matière de smartphones grâce à la marque Lumia et au système Windows Phone »
    Comment peut-on encore écrire des énormités pareilles ? Nokia a coulé à partir de 2011 après l’adoption de Windows Phone, puis, conséquence logique, a du céder sa division Téléphones l’année dernière.

    • dal
      31/01/2014 à 3:56

      Nokia a couler depuis la généralisation des smartphones. Se cantonner a windows n’as surement pas été la meilleures idée mais c’était mieux que de continuer avec symbian. Ils avaient juste pas la connaissance soft pour lutter contre les 3 gros (un peu comme blackberry).
      Mais depuis quelques temps, avec la montée en puissance des winphones, les téléphones « nokia » reviennent. Il leur a peut-être manqué 2-3 ans de liquidité pour sortir la tête de l’eau se vendre. C’est dommage.
      Mais je pense pas que MS va les revendre (en tout cas pas tout de suite) vu que pour le moment c’est les seuls a faire des winphones. Peut-être que si samsung se met a faire des galaxy-win8 ça changera (mais l’accords avec google éloigne un peu cette option)

  8. Noisequik
    31/01/2014 à 12:13

    La photo de cet article est très parlante: Motorola, c’est une autre époque…

  9. Christian C.
    31/01/2014 à 1:10

    L’analyse manque vraiment de profondeur, comme souvent. Si quelqu’un a été étonné, c’est plutôt parce que Google a gardé Motorola aussi longtemps. Le Hardware est un boulet face aux marges gigantesques des autres activités de Google. En fin de compte, tant l’achat que la revente a été une bonne affaire:
    – Google n’a quasiment pas perdu d’argent. Car les 2 mia de cash qui ont été transférés des caisses de Motorola chez Google lors de l’achat restent chez Google, les brevets aussi, le nouveau projet de Smartphone « Lego » également
    – Cela a permis a Google d’acquérir plus de 15’000 brevets importants pour aider à protéger les partenaires de l’écosystème Android
    – En revendant, cela enlève la crainte de privilèges pour Motorala face aux autres partenaires Android
    – En revendant à Lenovo, cela renforce un autre fabriquant face à Samsung pour éviter la position domaine du Coréen dans l’univers Android.

    C’est du gagnant-gagnant pour tout le monde… sauf peut-être pour Motorola qui risque bien de ne laisser que des miettes aux USA et transférer le reste en chine.

    Rien d’étonnant que le partenariat d’échange de brevets pour 10 ans avec Samsung soit tombé presque simultanément. Rien d’étonnant aussi que les OS open-sources (Tizen, Firefox et autres) pour smartphones patinent dans le yoghourt face à tant d’effort d’hégémonie.

  10. ced
    31/01/2014 à 4:40

    Il m’a semblé que Motorola avait marqué un grand coup avec son Moto X et ses divers personnalisations. Google aurait pu faire quelque chose de bien avec Motorola.

    • Noisequik
      31/01/2014 à 6:40

      Non.

      • ced
        31/01/2014 à 8:17

        ?
        Avec une explication détaillé sa donne quoi?

    • MarkK
      03/02/2014 à 5:40

      Imo, Google n’y est pas pour grand chose dans la sortie et commercialisation du Moto -X.
      Cela devait certainement être un projet déjà dans le pipe de Motorola. Google a simplement poursuivi son développement jusqu’au terme. La « touche » de google est certainement l’abandon de l’interface ‘Blur’ (qui n’apportait de toute façon rien du tout) au profit de « l’expérience Android pur ».

  11. 01/02/2014 à 10:49

    Samsung n’a pas besoin de Google. Jolla, entreprise européenne, semble intéresser plusieurs fabricants comme alternative à Android en plus léger (moins gourmand en ressource matériel)
    a suivre au mwc

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :