Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Faillite numérique: Sony nous livre un bel exemple

Les liseuses de Kobo.

Les liseuses de Kobo.

J’ai toujours jaugé les livres électroniques d’un œil critique, soulignant la fragilité de ce format alors qu’on est toujours en mesure de lire des parchemins vieux de centaines d’années, voire davantage. Sony, qui vient de fermer sa librairie numérique en Amérique du Nord, illustre une certaine faillite numérique.

Après avoir revendu cette semaine sa division PC et sa marque Vaio à un fonds d’investissement japonais, le Nippon se débarrasse progressivement des activités liées à ses liseuses à encre électronique. Tout n’est cependant pas perdu pour les clients du géant du divertissement en quête de rentabilité…

Migration vers Kobo

Dans un communiqué de presse* publié en fin de semaine, Sony explique que ses clients vont pouvoir profiter des quatre millions de titres proposés par Kobo à partir de fin mars. Ils recevront alors un e-mail qui leur expliquera comment ils pourront récupérer leurs contenus numériques et migrer vers la librairie canadienne.

Plusieurs articles publiés sur internet laissent toutefois entendre que tous les contenus ne pourront être récupérés, notamment certains magazines. Inquiétant. Cet exemple montre la fragilité des écosystèmes numériques, surtout s’ils sont enfermés dans des formats propriétaires ou des systèmes de gestion numérique des droits d’auteurs. Bonne chance!

Xavier Studer

Sony ne précise pas clairement ses intentions en matière de e-reader. Il ne donne pas plus d’informations sur ses projets pour l’Europe, la France ou la Suisse.

11 commentaires pour “Faillite numérique: Sony nous livre un bel exemple

  1. 09/02/2014 à 10:39

    Ne connaissant pas les liseuses Sony, je pensais simplement qu’ils avaient un format de fichiers standards comme l’ Epub ou tout simplement PDF. C’est en fait ce dernier, PDF que j’utilise, simplement pour son format universel PC Windows-Android phone-Tablette et certainement iOs que j’ai pas testé vu la petitesse des écrans téléphones….Mes revues recues chaque mois via mail-lien sont dans ce format.
    Sony va peut être sortir une tablette avec écran E-Link couleur prochainement, ce qui rendrait inutile des formats spécifiques pour un lecteur. Ce serait le bon moyen d’innover avec un produit qui aura une VRAIE autonomie 2 à 3 fois supérieure à ce que nous avons actuellement en tablette Android et autres….

    • gregory
      09/02/2014 à 12:10

      L’iPad convient très bien pour cela avec une autonomie largement suffisante mais a toujours le défaut de son prix. Perso j’attends aussi une liseuse couleur dans les 100 dollars qui ne fasse que ça mais le fasse bien pour la lecture de magazines.

      • 09/02/2014 à 5:11

        Toutes les tablettes sont plus ou moins correctes suivant l’ouvrage lu….Une 7 Pouces sera idéale pour un pdf « livre de poche » et pas un Manga par exemple.
        Je parle spécifiquement des écrans E-Link car J’ai vu un produit asiatique d’une autonomie quasi illimitée car comporte un « capteur comme les machines à calculer » tout autour de la lunette d’environ 1.25cm sur chaque côté, environ 25cm2….Le FUTUR selon moi….

  2. 09/02/2014 à 10:50

    Sony n’avait aucune chance de s’imposer face à Apple. Quel plaisir que de lire un livre ou un magazine amélioré sur iPad !

    • gregory
      09/02/2014 à 12:13

      c’est vrai, à titre perso sur l’une des plus grosses plus value apportée par l’iPad à sa sortie et que j’apprécie encore quotidiennement. Après comme dit plus haut une liseurs couleur abordable serait également un gros plus, étonnant que cela tarde autant

    • didier
      09/02/2014 à 1:25

      Il faudrait d’abord lire et comprendre l’article avant de comparer à qui que ce soit.

    • TerraNova
      09/02/2014 à 1:45

      Noisequik, retourne dans ta grotte et ton monde limité STP.

      Et consulte, tu as besoin d’aide…

      • ced
        09/02/2014 à 4:09

        C’est lui qui doit se sentir seul le dimanche, il ferait mieux d’aller se trouver une copine sur Meetic que de nous saouler avec son Apple.

  3. CreativeView Photography
    09/02/2014 à 12:00

    Surprenante annonce de la part de SONY, il semble que le monde de l’électronique n’ait pas fini de nous réserver des surprises en matière de restructuration. Mais il faut être prudent dans ses investissements numériques en tout cas

  4. Liamh
    09/02/2014 à 12:05

    Le problème n’est pas dans le format numérique en lui-même mais bien dans les DRM associés à ces formats numériques. Que ce soit pour la musique, la vidéo ou les livres électroniques c’est lorsqu’un fournisseur disparaît du marché et donc le générateur des clés pour lire les fichiers ne permet plus d’assurer la future utilisation de ces fichiers. La solution existe: la suppression des DRM! Sans DRM il n’y a pas de raison de ne pas pouvoir lire les fichiers.

    • rolgui
      09/02/2014 à 2:23

      Si l’on n’achetait plus de livres avec DRM, ils disparaîtraient automatiquement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :