Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Google propose de recevoir les thèmes actuels par e-mail

Les tendance de recherche en Suisse et en français: édifiant!

Les tendance de recherche en Suisse et en français: édifiant!

Google proposait déjà de pouvoir consulter les recherches les plus fréquentes sur Google hottrends. Il fait désormais encore mieux en offrant la possibilité de «recevoir les thèmes les plus actuels de google.ch directement dans sa boîte e-mail», selon cette note de son blog officiel.

Dans un mailing diffusé mardi, il invite les internautes à suivre ce service: «abonnez-vous aux alertes e-mail pour recevoir les infos relatives aux “recherches du moment” du service tendance des recherches». Encore une fois on réalise les performances médiocres du moteur dans les pays multilingues…

La capture d’écran ci-contre montre que le premier moteur de recherche mondial commence à proposer des tendances en allemand, alors que le filtre linguistique est paramétré sur le français, pour la Suisse. Plus bas, on trouve le même thème en français.

Des résultats amusants garantis!

Comme je l’expliquais encore récemment, rien de neuf chez Google qui n’arrive souvent pas référencer correctement les sites multilingues, sauf efforts très importants des webmasters concernés. Ces problèmes sont assez piquants après l’épisode Prism…

Visiblement, la référence mondiale en matière de recherche internet éprouve toujours d’importantes difficultés à faire de l’ordre dans ses recherches en allemand, français, anglais et italien. Alors, n’hésitez pas à vous inscrire par e-mail à ce service pour recevoir des résultats qui s’annoncent d’ores et déjà loufoques!

Xavier Studer

 

3 commentaires pour “Google propose de recevoir les thèmes actuels par e-mail

  1. SuguS
    23/04/2014 à 8:03

    Encore un truc inutile pour polluer nos boîtes mail.

  2. rolgui
    23/04/2014 à 8:18

    Il est bientôt temps de trouver autre chose que ce monopole. Mais quoi?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :