Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Des bureaux dans la rue pour le 5e Home Office Day 2014

Le Home Office Day aura lieu le 15 mai 2014.

Le Home Office Day aura lieu le 15 mai 2014.

Partenaires du 5e Home Office Day, les CFF, Microsoft, Swisscom et d’autres sociétés continuent d’encourager le travail à domicile ou en déplacement. Ils ont en effet des intérêts évidents à favoriser la mobilité pour mieux utiliser leurs capacités de transport, vendre davantage de produits informatiques ou faire la promotion de leurs réseaux.

Au-delà de cette boutade, les possibilités offertes aujourd’hui par l’informatique nomade, les opérateurs mobiles et différents prestataires permettent de vrais changements de société. Et de plus en plus d’entreprises jouent le jeu en profitant au passage de la puissance offerte par l’informatique dans le nuage.


Cette année, la cinquième édition du Home Office Day national aura lieu le 15 mai 2014. Ce jour-là, des représentants de la politique, de l’économie, et du monde de la recherche appelleront ensemble les gens à davantage travailler chez eux ou de manière itinérante, selon un communiqué de presse de Microsoft diffusé jeudi.

Un bureau en plein air à Berne

Les promoteurs de cette journée estiment en effet que ces formes de travail flexible favorisent la productivité et la qualité de vie, tout en réduisant les impacts environnementaux et en soulageant les infrastructures de transport. Ils veulent donc à cette occasion permettre à la population de découvrir concrètement le travail mobile et flexible.

A cet effet, le premier bureau en plein air de Suisse sera installé sur la Waisenhausplatz à Berne. Le 15 mai, de 9 h à 16 h, des employés, des indépendants et des entrepreneurs pourront prendre place dans un espace de bureau très varié. Plusieurs zones différemment équipées pour répondre à des exigences diverses seront à la disposition des visiteurs…

Plus d’informations sur le site officiel

XS

5 commentaires pour “Des bureaux dans la rue pour le 5e Home Office Day 2014

  1. gregory
    25/04/2014 à 7:19

    Bon, même si il y a un intérêt commercial évident là derrière, il serait vraiment temps que les entreprises s’ouvrent au télétravail, tout le monde y a à gagner.

    • Oreille
      25/04/2014 à 8:37

      Très juste Gregory, mais encore faudrait-il que les entreprises apprennent à faire confiance à leurs employés et que le temps de travail à la maison soit géré correctement, pour les 2 parties.

  2. Xavier B
    25/04/2014 à 10:05

    Avec les moyens d’aujourd’hui il ne serait pas difficile de mettre en place un système de contrôle, par exemple une reconnaissance faciale sur le pc pour comptabiliser les heures que passe l’employer devant son bureau.
    Le travail à domicile est vraiment agréable, ayant moi même un certain pourcentage je ne peux que l’encourager. Même si je ne fais pas mes heures dans la journée, elles sont rattrapées le soir ou le lendemain. Pour l’employeur c’est que du gain car pas besoin de payer les employers qui passent leur temps à la caf, à discuter… enfin vous connaissez tous les nombreux avantages.

    moi je vote pour…

    • Oreille
      25/04/2014 à 1:15

      L’ayant vécu pour partie durant 9 ans, mon expérience me fait dire qu’il faut pouvoir collaborer sans un flicage excessif du genre que vous évoquez. Il doit y avoir confiance réciproque justement pour éviter cela !

      J’ajouterais qu’une partie de votre travail peut consister en tâches effectuées ailleurs que devant votre écran…

      En Suisse, c’est pas vraiment gagné chez la plupart des employeurs. C’est aussi culturel et chez nous il faut toujours beaucoup de temps 😉

    • gregory
      25/04/2014 à 6:52

      Le flicage est le meilleur moyen de plomber cette idée de télétravail, il suffit tout simplement de juger ses employés sur leurs résultatd plutôt que sur des heures à faire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :