Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Financement des TV régionales: l’OFCOM serre la vis

Il n’est pas évident d’être une TV régionale en Suisse. Petit bassin de population, petits moyens, sans parler des pressions exercées sur le cadre législatif par de puissants lobbys. En plus, l’Office fédéral de la communication (OFCOM) exerce une surveillance sans pitié.

A l’issue d’un contrôle réalisé pour vérifier le respect des dispositions sur la publicité et le parrainage, l’OFCOM a récemment relève plusieurs infractions. Par exemple une insertion trop longue du logo du sponsor ou un rapport insuffisant entre l’émission et le rôle du sponsor, selon un communiqué diffusé la semaine dernière.

D’autres infractions portaient sur le placement de produits. Dans plusieurs cas, la déclaration nécessaire n’avait pas été faite. Dans celui d’une émission sur la santé, il a fallu clarifier si la présence d’un hôpital parrain constituait ou non un placement de produits, a précisé l’administration biennoise.

Phénomène répandu

Le phénomène semble généralisé. En effet, l’office fédéral a ouvert des procédures de surveillance contre huit des treize télévisions régionales au bénéfice d’une concession. Souvent des émissions (co-) financées par des sponsors, contiennent des placements de produits, estime l’OFCOM.

Hormis les frais administratifs, une obligation de présenter un rapport a été imposée aux chaînes de télévision afin qu’elles exposent les mesures prises en vue du respect futur des dispositions juridiques. L’OFCOM a cependant renoncé à exiger le paiement du «gain réalisé», selon le même communiqué. Pour éviter ces dérapages, dans quelle mesure ces TV ne devraient-elles pas bénéficier d’une plus large part de la redevance?

XS

6 commentaires pour “Financement des TV régionales: l’OFCOM serre la vis

  1. Shrek
    22/09/2014 à 11:18

    Réfléchissez. Qui sont les propriétaires des différents protagonistes? Conflits d’intérêts?

  2. NIK
    22/09/2014 à 11:46

    et on voudrait nous faire croire que le paiement D’UN MONTANT EXAGERE ET OBLIGATOIRE qu’est la facture BILLAG permet la diffusion de TV régionales. Balivernes !!

  3. FM
    22/09/2014 à 3:10

    « Pour éviter ces dérapages, dans quelle mesure ces TV ne devraient-elles pas bénéficier d’une plus large part de la redevance? »
    Excellente question!

  4. Saïmon
    22/09/2014 à 4:50

    C’est toujours le même discours et j’argumente toujours avec le même… argument: supprimons le service public et la redevance mais…on ne pourra jamais revenir en arrière. Je maintient aussi que le système des TV locales tel qu’il a été conçu est une catastrophe. TV locales qui vivent pour certaines à 60% de la redevance et qui malgré cela passent régulièrement près de la faillite pour certaines…

  5. Tricoline
    23/09/2014 à 9:09

    L’audience des TV locales romandes est très très faible, elles ont que les petites miettes !
    Elles sont tellement réglementées et contrôlées que leur avenir n’est pas assurés !
    Perso je ne me souviens même plus quand j’ai regardé pour la dernière fois la chaîne Fribourg Vaud la Télé !
    Une chaîne pour 2 cantons dont un bilingue … Ridicule et stupide !
    Une ignominie sorti tout droit de la tête des autistes de l’Ofcom !
    Comment est-il possible que nos autorités ont accepté pareil âneries ?

  6. Saïmon
    23/09/2014 à 9:17

    En effet, on doit être entre 0,5 et 1% de Pdm pour les meilleures chaînes (Leman bleu et Canal 9). Tout est dit…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :