Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

UPC Cablecom et Swisscom publient des chiffres contrastés

UPC Cablecom et Swisscom ont publié jeudi leurs données financières pour le troisième trimestre. Alors que Swisscom cartonne toujours, de façon méritée dans le domaine de la télévision numérique en pouvant afficher plus de 1,1 million d’abonnements, UPC Cablecom continue de perdre quelques milliers de clients sur son cœur de métier, malgré sa dynamique politique d’acquisition.

Le premier téléréseau de Suisse se rattrape en progressant sur l’internet, selon ce communiqué. Cela se ressent avec un chiffre d’affaires en hausse de 4,3% en une année. Quant au puissant opérateur, dont le volume d’affaires gonfle de 2% sur 12 mois (remarquable), il parvient à faire passer le cap des deux millions d’abonnés à sa filiale italienne Fastweb, soit une hausse de 5,5%.

Les deux opérateurs sont enthousiasmés par des chiffres qui démontrent que les marges restent substantielles sur le marché suisse des télécoms, malgré certaines baisses de prix. Voici les réactions des deux CEO…

Des CEO positifs

«La marche des affaires pour les neuf premiers mois est très réjouissante. Malgré une pression élevée sur les prix, le chiffre d’affaires et le résultat d’exploitation ont poursuivi leur progression», explique le CEO Urs Schaeppi. «En Suisse, nous avons déjà atteint le seuil des 2 millions de clients pour Natel Infinity, et un nombre de clients identique pour le haut débit en Italie.»

Du côté d’UPC Cablecom le CEO Eric Tveter, tire un bilan positif des neuf premiers mois de l’année. «Avec la téléphonie mobile et MyPrime, nous proposons le meilleur du divertissement à nos clients, à la maison comme en déplacement. Nos clients apprécient nos produits modernes et performants, mais aussi notre service. Actuellement, leur taux de satisfaction s’élève à 8.2 points, ce qui est un très bon chiffre. Nous voulons être encore meilleurs et souhaitons que nos clients deviennent nos fans grâce à la qualité de nos produits et de notre service clientèle.»

XS

4 commentaires pour “UPC Cablecom et Swisscom publient des chiffres contrastés

  1. Tricoline
    11/07/2014 à 9 h 47 min

    Ces deux « puissants » communiquent sur les chiffres, en arrangeant les choses pour les embellir !

    Par contre pas d’info quand au futur, par exemple pour Swisscom, comment vont se passer les migrations du tel analogique au tel IP, car 2 millions de clients seront impactés d’ici fin 2017, et pour Swisscom TV 2.0 qui devra forcément « avaler » la première mouture, avec un million de clients qui sont concernés, dernier chantier augmenter drastiquement les débits internet avec la migrations en VDSL vectorisés et le gfast, ceci d’ici fin 2020 pour 60 à 70 % des branchements.
    Donc 3 gros chantiers en perspective pour Swisscom et c’est sans compter sur la téléphonie mobile qui nécessite chaque jour plus de débit, vu l’augmentation continue des clients possesseurs de smartphone !

    Quand à UPC Cablecom il va devoir bosser dur pour évoluer le vieillissement DOCSIS 3.0 qui souffre du problème du débit en upload plafoné !

    Migration vers le DOCSIS 3.1 et/ou directement du FTTH, de très gros investissement donc !
    Pour la petite histoire il n’est pas possible de passer du 3.0 au 3.1 d’un simple claquement de doigts !
    Quand à la box Horizon elle est très bientôt obsolète (si pas déjà), l’enregistrement à domicile n’aura bientôt plus de sens ! 4 tuner et un gros disque, n’importe quoi en 2014 !
    Bref …. La com sur ces sujets … Zéro pointé !

    • marco
      11/10/2014 à 8 h 21 min

      Moi j’aime l’enregistrement à domicile, pour voir ce que je veux si internet est coupé par exemple (ou si le cable en panne) car le tout à distance c’est bien beau mais quand ca ne marche plus …

  2. 11/07/2014 à 10 h 41 min

    Vous imaginez que 25% de la population suisse possède un abonnement infinity ? De plus, Swisscom TV gagne des nouveaux clients. Avec de tels stats, Swisscom n’a aucune raison de baisser les prix, bien au contraire….

    • Nathalie Raemy
      11/08/2014 à 12 h 11 min

      La téléphonie mobile en Suisse est l’une des plus chères au monde, c’est bien connu! On est vraiment des « vaches-à-traire ». Il faut espérer que UPC Cablecom, grâce à ses accords avec Orange fasse un peu de concurrence à Swisscom – qui du reste a tout-de-même et encore le meilleur réseau en Suisse, du moins autant que je le sache. Par contre avec l’arrivée des très hauts débits et de l’accroissement des utilisateurs,
      il est vrai que les opérateurs doivent constamment développer leur réseau. Et cela ça coûte. La 5G devrait arriver ces prochaines années, la 4G étant déjà quasi saturée dès le début.

      « Cisco annonce d’ici 2018 une multiplication en 4 ans par 11 du trafic de données mobiles dans le monde, par rapport à 2014 » (Source Wikipédia)

      Les tarifs de Swisscom restent tout-de-même élevés, surtout du fait que de nombreux clients prennent des solutions L voir XL pour avoir accès ces hauts débits nouvelle génération, et pas du fait du nombre d’appels ou sms. Vous vous rendez compte pour un jeune ou une personne ayant un bas revenu, payer dans les 100 CHF par mois ou plus? En fin de compte c’est très discriminatoire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :