Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les cabanes du CAS font un tabac sur internet

Les cabanes du CAS cartonnent sur internet.

Les cabanes du CAS cartonnent sur internet.

Plus de 60’000 nuitées dans des cabanes en Suisse ont été réservées en ligne en 2014. Cela représente environ un cinquième des séjours. Ce succès est à mettre sur le compte du nouveau système de réservation mis en ligne cette année et proposé depuis cette page (liens dans le PDF).

Trente-six cabanes de montagne, soit un quart des cabanes gérées par le CAS, utilisent désormais le système de réservation en ligne du Club alpin suisse (CAS), développé par la société ELCA. A n’importe quelle heure du jour et de la nuit, les clients peuvent réserver des lits et des repas dans les refuges.

Procédure simplifiée

Il est aussi possible de modifier ou annuler des réservations selon les délais, via une plateforme accessible également depuis un smartphone ou une tablette. L’ensemble du dispositif est proposé en quatre langues. S’il n’y a plus de place disponible à la date souhaitée, le client peut s’inscrire sur une liste d’attente et sera informé si des places se libèrent, est-il précisé dans un communiqué de presse diffusé jeudi

Le système a été très bien accueilli par les gardiens de cabanes puisqu’il simplifie considérablement les réservations avec des procédures automatiques. «Un coup d’œil me suffit pour voir les dates auxquelles la cabane se remplit. Les clients savent tout de suite s’il y a encore des places dans la cabane», précise dans le même texte Christian Bleuer, gardien de la cabane Gleckstein.

Accueil positif

«Nous sommes ravis que le système de réservation en ligne ait été si bien accueilli par les exploitants et les clients des cabanes, et nous nous félicitons de ce taux de réservations très élevé dès la première année. ELCA a développé pour nous une solution logicielle formidable, que nous ferons encore évoluer ensemble», commente Bruno Lüthi, responsable Marketing/Communication pour les refuges auprès du CAS.

«Le bénéfice pour les clients et les gardiens de refuge a été notre priorité tout au long d’un processus de développement pragmatique du système de réservation. Cette solution conviviale et accessible par ordinateur, tablette ou smartphone, simplifie l’administration des réservations par les exploitants de refuges en permettant une gestion électronique des tâches», précise Philippe Chanton, responsable Business Line chez ELCA Informatique SA.

XS

9 commentaires pour “Les cabanes du CAS font un tabac sur internet

  1. Alexis
    12/18/2014 à 8 h 51 min

    Les citadins qui envahissent les montagnes sont tout perdu sans internet et sans Smartphone. Dommage….

    • f.delamuraz
      12/18/2014 à 9 h 27 min

      C’est quoi le rapport avec la news ?

    • Tricoline
      12/18/2014 à 10 h 39 min

      Ah bon …
      Vous ferez comment sans internet dans quelques années ?
      Une solution c’est de rejoindre la communauté des Amish, des gens qui vivent reclus de la société moderne !

      • f.delamuraz
        12/18/2014 à 10 h 47 min

        et encore tricoline….. Vu plusieurs reportages sur les amish…. c’est un peu : « faites ce que je dis, pas ce que je fais »

  2. bazaro
    12/18/2014 à 9 h 36 min

    Les « citadins », c’est eux qui font tourner les cabanes maintenant, qu’on le veuille ou non. Mais ils n’ont pas, loin de là, l’exclusivité de la bêtise…

    • Bob
      12/18/2014 à 11 h 57 min

      Et puis marre de cette traditionnelle phrase »…comment on faisait avant internet ? … ». Ok, mais comment on faisait avant la roue, l’électricité, la pénicilline, etc. Discutez un peu avec les gardiens de cabane. Ils préfèrent certainement les réservations par internet, avec une trace écrite, plutôt que les réservations par téléphone avec des clients qui affirment avoir réservé alors que c’est bidon.

      • Luc
        12/19/2014 à 5 h 07 min

        Le problème est plutôt inverse: le nombre hallucinanat de « no show », soit des absences sans annulation. Ceci entraîne un gaspillage de ressources et de places disponibles. De plus en plus de cabanes facturent le séjour aux « no show », et cette plateforme simplifie cette démarche aussi. Très facile d’emploi, très efficace, un projet rondement mené !

        • f.delamuraz
          12/19/2014 à 7 h 44 min

          Je ne comprend juste pas pourquoi ces cabanes ne géraient pas leurs réservations avec les logiciels hôteliers existant comme: Booking Planner, FITS hotel, Protel Hotelsoftware, MICROS-Fidelio Suite8, etc..etc…

          • Luc
            12/19/2014 à 22 h 07 min

            Tu n’as pas dû fréquenter souvent des cabanes du CAS pour imaginer y monter un ordinateur… Déjà des wc à moins de 50m de la cabane, c’est le top. Alors un ordinateur… avec connexion data… Toutes les cabanes ne ressemblent pas, et de loin, au fleuron qu’est celle du Mont Rose, dotée de tout le confort, même de douches !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :