Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test: le BlackBerry Passport sous la loupe

BlackBerry Passport. 649 francs avec 32Go de mémoire chez digitec.ch.

BlackBerry Passport. 649 francs avec 32 Go de mémoire chez digitec.ch.

Magnifique et singulier smartphone que le Blackberry Passport, qui m’a été fourni pour ce test par digitec.ch. Il séduit immédiatement dès sa prise en mains. Cet objet de plaisir se distingue par la qualité de sa finition et les matériaux utilisés. Le dos de l’appareil anti-glissant est sublime. La ceinture métallique relève le tout.

Sur la face avant l’écran de 4,5 pouces et 1440 x 1440 pixels est original. Le clavier physique détonne se démarque de la concurrence. Les touches sont dures et taillées dans une matière permettant de les rendre tactiles, dans une certaine mesure, comme nous le verrons plus loin…

Le démarrage du système sous BlackBerry OS 10.3 se fait sans encombre. Boosté par un processeur quatre cœurs de dernière génération et 3 Go de mémoire vice, le BlackBerry Passport est d’une incroyable réactivité et fluidité dans toutes les situations. en mains, il fait son poids, ce qui souligne globalement sa qualité.

Plus d’applications

Avec l’introduction du système 10.3, BlackBerry donne aussi accès à des centaines de milliers d’applications taillées pour Android et regroupées dans le store d’Amazon. Une béquille intéressante qui compte en partie les manques du Blackberry World, mais qui peut poser des problèmes puisque certains programmes ne fonctionnent pas correctement.

Quadrant, par exemple ne démarrage pas et plante lorsqu’on essaie d’accéder aux informations système. Je n’ai pas trouvé non plus d’application gratuite pour imprimer sur ma jet d’encre. Et je ne parle pas de programmes spécifiquement suisses…

Des claviers déconcertants

Au quotidien, l’utilisation de l’appareil est tout de même, de mon point de vue, handicapée par la coexistence du clavier physique pour l’alphabet de base et du clavier tactile, affiché au bas de l’écran pour les chiffres ou les symboles. Il est en effet délicat de passer de touches assez dures à d’autres qui réagissent au moindre effleurement.

Passons à internet. Le navigateur est d’une grande rapidité. La possibilité de glisser son doigt sur les touches de gauche à droite ou de bas en haut pour faire défiler le contenu est sympa, même si l’utilité de cette fonctionnalité n’est pas toujours évidente. Le lecteur vidéo se délecte de la plupart des vidéos de la toile.

Ergonomie bien pensée

Côté ergonomie toujours, il faut utiliser les deux doigts depuis le haut de l’écran pour faire apparaître une série de raccourcis utiles. Il faut s’habituer à cette particularité qui se justifie pour éviter des gestes déplacés sur sa fenêtre. Bien réfléchi.

On retrouve par ailleurs la possibilité de sortir d’une application en glissant le doigt vers le haut. Le BlackBerry Hub qui regroupe ses différents messages est toujours aussi bien réfléchi et permet un accès facilité à l’information en provenance de plusieurs sources.

Bon capteur photo stabilisé

Côté multimédia, ce BlackBerry Passport bénéficie d’un capteur principal de 13 millions de pixels et d’un appareil frontal de deux millions de pixels. Les deux délivrent des clichés de bonne qualité, même dans un environnement peu éclairé, même s’ils produisent peut-être un peu plus de bruit que d’autres.

L’ergonomie est bien pensée. On passe facilement du mode carré au 4/3 et au 16/9e par exemple. Il est aussi aisé de sélectionner le mode 1080p à 60 images par seconde et d’activer la torche pour filmer pendant une soirée. Une réussite. Pas de vidéo 4K, dommage.

Tuner FM et lecteur de cartes

Le BlackBerry Passport bénéficie évidemment d’un tuner FM RDS qu’il est possible d’écouter grâce à des écouteurs au design singulier en silicone et difficile à faire tenir sur les oreilles. Le câble plat permet d’éviter de l’emmêler. Ses 32 Go de mémoire extensible avec des cartes micro-SD de jusqu’à 132 Go permettent de conserver toute sa musique sans problème.

Au final, ce BlackBerry Passport séduit par sa finition et son design. A l’aise sur internet, il bénéficie par ailleurs d’un plus large accès à des applications que ses prédécesseurs. BlackBerry surprend donc avec un appareil à l’autonomie par ailleurs remarquable. Cédé 649 francs chez digitec.ch.

Xavier Studer

3 commentaires pour “Test: le BlackBerry Passport sous la loupe

  1. Sam
    01/14/2015 à 8 h 03 min

    Bah. Ils n’arrêtent pas de reculer…

  2. f.delamuraz
    01/14/2015 à 14 h 16 min

    Connexion Exchange sans plug-in additionnel cette fois ? (pour agenda, carnet adresse, mail )

    • 01/15/2015 à 17 h 10 min

      Bien entendu, c’est complètement compatible Active Sync, compte Google avec agenda, contacts, e-mails, taches, notes, etc. ou compte Exchange de Microsoft également sans aucun problème. Mais cela depuis 2 ans déjà depuis la sortie de l’OS 10 ! Je suis étonné que cette question paraisse encore.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :