Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

KBoxServ: 15’000 films et séries pour 149 francs sans abonnement

KBoxServ: un paiemetn unique de 149 francs pour 15'000 films.

KBoxServ: un paiement unique de 149 francs pour 15’000 films.

Alors que certaines marques peinent à proposer des catalogues de films ou de séries intéressants, la KBoxServ de l’entreprise lausannoise Koalito permet d’accéder à 15’000 titres en français en piochant dans les richesses d’internet… Fonctionnant sous Android, elle est vendue 149 francs, sans abonnement.

La KBoxServ propose un accès à un annuaire constamment à jour de films et séries TV en qualité HD. Ses concepteurs précisent que les films sont proposés en streaming et ne sont pas téléchargés sur le boîtier qui possède par ailleurs notamment quatre ports USB et une sortie HDMI.

Des contenus en streaming

Samuel Loche précise que l’utilisation des contenus à disposition est licite. «Avec la KboxServ vous ne faite que visualiser votre vidéo sur le principe du streaming. Elle n’est pas à proprement dit téléchargée dans votre box et par la même aucun contenu n’est envoyé depuis votre box vers l’extérieur», précise l’informaticien fondateur de Koalito.

L’utilisation du boîtier est simple. Après le démarrage de grosses icônes permettent d’accéder à une série de fonctionnalités permettant de visionner des vidéos ou de la musique enregistrée sur ses propres disques durs. En farfouillant un peu, on tombe ensuite sur l’application KBoxServ.

Avec souris et clavier

Un menu permet d’accéder à des films classés par catégories. Comme sur d’autres box TV fonctionnant avec Android, on peut ou utiliser la télécommande fournie pour naviguer ou brancher clavier et souris à un des ports USB pour se faciliter la navigation, dans des menus parfois un peu tronqués.

Comme il est possible d’accéder au Google Play Store, il est possible d’installer sur les 8 Go de mémoire (extensibles par USB ou par carte) de multiples applications comme Spotify, Google Music, voire Swisscom TV ou Netflix… Le KBoxServ est même compatible Apple Play. Bref, le média-center absolu!

Au-delà du cadre privé?

Chez Citycable à Lausanne, on connaît ce boîtier de vidéo à la demande. « Nous n’avons aucune idée comment les films ont été obtenus dans un premier temps. De plus, nous ne pouvons pas nous prononcer sur la légalité de ce service, mais il est clair que le partage ne se limite pas au cadre privé », met en garde Judit Granat, Responsable Marketing.

De son côté, Samuel Loche explique que la conception du boîtier se base sur les recommandations d’un célèbre avocat lausannois spécialisé dans les questions de droits d’auteur et de nouvelles technologies. Il explique aussi qu’il s’est adressé à la Suisa pour acheter les droits d’auteurs nécessaires, sans jamais recevoir de réponse… Ce service lancé il y a deux ans environ a déjà séduit environ 2000 utilisateurs.

Xavier Studer

21 commentaires pour “KBoxServ: 15’000 films et séries pour 149 francs sans abonnement

  1. Ludovic
    17/03/2015 à 08:09

    Comment c’est possible autant de film en français. Quand on voit ce qu’il y a sur Netflix en suisse

    • pataud
      17/03/2015 à 08:31

      C’est juste illégal et je ne comprends pas pour quelle raison ce business n’a pas été fermé et passé devant les autorités . Au minimum les films ne peuvent pas être distribués en streaming à moins de 36 mois non ?

      • say005
        17/03/2015 à 09:31

        le streaming n’est pas illégale en Suisse il n y a pas de lois qu l’interdisent pour le moment donc pour l’instant cette boite est 100 % l’égale.

        • Jean Mark
          17/03/2015 à 11:50

          Business model ? Pourquoi Holystar et SwissTV continue avec leur model obsolète alors ? Je suis vraiment perplexe.

    • Homer
      17/03/2015 à 09:36

      La société télécharge très probablement les films illégalement sur des sites de torrents et ensuite les diffuse sur les box, ce qui pour le client final n’est a priori pas illégal (en Suisse) puisque celui-ci ne fait que télécharger.

      Par contre la société elle même est certainement dans l’illégalité (ou alors joue avec la loi Suisse).

      Beau business model mis en avant par XS.

  2. Wattokp
    17/03/2015 à 09:45

    Le téléchargement n’est pas illégal en Suisse (à cause de la taxe droit d’auteur?), seulement le partage l’est… oui c’est un peu hypocrite et surprenant qu’on se soit pas encore fait taper sur les doigts.

    Pour ce système, en gros c’est juste un raspberry pi avec popcorn time dessus.

  3. Saïmon
    17/03/2015 à 09:58

    En même temps, 2000 boxs à 149 frs ça fait près de 300000 frs ! En allant faire un tour sur alibaba, on va dire qu’il les payent 50 frs pièce. Donc 200000 frs de bénéfice. Je vois pas ou est le problème de mettre popcorn time sur un raspberry pi (ou une box android dans le cas présent) et de revendre ça 149 frs. Si des gens sont prêt à acheter…

  4. Tricoline
    17/03/2015 à 10:26

    La marge de presque 100 frs réalisée par chaque boiboite vendue lui permettra de se payer un bon avocat lorsqu’il aurra les ayants droits des films sur le dos !
    Car il ne fait que tenir un catalogue des films disponibles en streaming depuis des serveurs qui ne lui appartiennent pas, donc il doit être juste juste limite question des droits, mais bon il n’est pas à l’abri de soucis juridiques !

    A suivre …

  5. Chris
    17/03/2015 à 10:27

    Le seul hic, ce sont les films en canadien 🙁

    • Tricoline
      17/03/2015 à 15:24

      T’as testé ?
      Évidemment en streaming on trouve de tout, si c’est doublé en québécois cela signifie que la version purement franco française n’est pas encore disponible en DVD en France donc en Suisse.
      Nous autres européens sommes lent à la détente c’est bien connu ou alors ce sont les distributeurs qui font traîner les choses.
      Les anglo saxons et tout le Canada avec même la partie francophone veulent un délai court entre la sortie en salle et la disponibilité DVD et VOD
      Ce sont les européens qui sont en retard et toujours comme au bon vieux temps de l’analogique et des K7 VHS
      Nos distributeurs sont cramponnés à leurs vieilles habitudes …

  6. BioWW
    17/03/2015 à 19:14

    Cette box en polycarbonate et propulsée par l’OS le plus avancé au monde représente bien la mentalité locale. Prendre à l’étranger et ne rien redistribuer en retour.
    Mon commentaire? Jouer à l’autruche en sachant que dans le fond c’est une flagrante violation des droits d’auteur ne mérite pas de figurer en tête de gondole, aussi légal le système semble être. Il est piquant de constater que l’avocat célèbre qui dit que c’est tout à fait légal, ne prend aucun risque, au contraire, il sera celui qui défendra l’entreprise vaudoise en cas de plainte. Ce sytème, taillé dans le droit suisse, est un parfait business model !!!

  7. Yannick
    17/03/2015 à 20:42

    Bref après un inscription gratuite on pet voir les films en low résolution…

    ils sont hostés sur cette ip : 80.74.148.202 METANET AG, Switzerland bref un hebergeur “sans limite”…

    Exemple….

    http://80.74.148.202/dataweb/filesmp4/d13ed0807968a6ef9e7417b9371dc2550324a626.mp4

    Bref… ç’est du pur et simplement illégal, menfin la loi suisse ne demande pas a celui qui regarde de savoir si celui qui diffuse les vidéos à légalement acquis les droits de diffusion.

    Pour dénoncer : http://www.safe.ch/74.html?&L=1

    • Vrai geek
      18/03/2015 à 14:44

      Ton lien fonctionne pas arrete de faire ton geek qui a tout comprit alors que… PAS !

    • Vrai geek
      18/03/2015 à 14:48

      Ton lien marche pas, Fais pas ton geek qui a tout comprit alors que je suis sûr que ton ordi est plein de fichiers torrents… Je ne vois pas pourquoi quelqu’un qui offre un service pour ceux qui sont moins geek que la masse puisse profiter soit condamnable, bref, égoïste !

  8. petard
    17/03/2015 à 21:29

    Le truc c’est que Metanet, l’hebergeur pourrait à mon avis être ennuyé par la justice. Effectivement, c’est bien sur ses serveurs que sont hébergés les films. Hors, on ne peut télécharger que pour son propre usage, dans un cadre privé et dans ce cas il diffuse publiquement du contenu qu’il n’est en outre pas censé posséder puisque pas sorti dans notre pays… Son avocat va lui aussi se remplir les poches très bientôt je dirais 😉

    Vous pensez-pas que si c’était légal, Netflix et Swisscom ne se seraient pas privés de faire pareil… D’ailleur je me demande aussi quel va être leur réaction quand ils apprendrons qu’ils perdent des clients à cause de ce business discutable…

  9. gallak
    18/03/2015 à 08:51

    Juste pour la petite histoire. PopCorn utilise le protocole Bittorent (échange de données entre utilistateur). Ce n’est pas du streaming donc = illégal.

  10. Original Mike
    18/03/2015 à 10:17

    Il n’y a aucune ambiguïté, le streaming et le download sont légaux en Suisse, seul le partage est interdit.
    Pour reprendre certaines réactions dans un autre article : si tu n’aime pas ou si tu es en désaccord et bien n’achète pas.

    • BioWW
      18/03/2015 à 10:21

      A lire les commentaires, tout le monde s’accorde à dire que c’est légal pour le client, tu as raison. Mais pas pour l’hébergeur Metanet, en CH, qui met à dispo du contenu non-légal (upload).

      • Original Mike
        18/03/2015 à 12:44

        Effectivement, si ils hébergent les fichiers sur leurs serveurs alors dans ce cas ils tombent sous le coup de la loi. En revanche si ils ne font que diriger les utilisateurs sur des flux sur d’autres serveurs que les leurs il ne devraient pas avoir de problèmes (la loi est assez floue sur la mise à disposition de liens). En tout cas pas plus que les moteurs de recherches.
        Enfin, ils ont tout de même pris les devants pour les droits d’auteur… Action restée sans réponse, selon cet article. Ça suppose qu’ils sont de bonne foi (ce qui ne les protège pas pour autant) et sont prêt à rétribuer une partie des gains aux ayants droits.

        Tout ça pour dire qu’a priori ils ne sont pas de simples voleurs comme il semblent être dépeints dans certains commentaires.

        Après, pour ce qui est de l’intérêt du produit, à chacun d’en juger.

  11. 18/03/2015 à 19:41

    Personnellement je suis assez dubitatif concernant cette box. Outre l’aspect légal ce qui me fait ne pas avoir envie d’en acheter une c’est que rien ne garanti que dans 2 semaines le service soit encore en ligne. Débourser 149.- pour une box qui en vaut visiblement même pas la moitié et se retrouver avec une boîte vide une fois les serveurs en rade ou simplement lorsque le créateur en aura vendu assez pour partir se dorer la pilule au soleil, très peu pour moi…