Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

MétéoSuisse permet de suivre la grêle sur son application

MeteoSuisse veut prédire la grêle.

MeteoSuisse veut prédire la grêle.

MétéoSuisse a mis son application à jour pour permettre à ses utilisateurs de donner des informations sur la grêle. Il est ainsi possible de signaler la taille des grêlons pour venir en aide aux météorologues. L’application est disponible sur Android, iPhone et Windows Phone.

Les utilisateurs du programme de MétéoSuisse peuvent en outre saisir l’heure et le lieu d’une chute de grêle, en deux étapes faciles à effectuer. Cette solution de «crowdsourcing» permet à tout un chacun d’apporter une contribution précieuse à l’amélioration des alertes de grêle.


Plus il y aura d’observations qui parviendront à MétéoSuisse, mieux la nature des échos radar générés par des nuages d’orage provoquant des chutes de grêle pourra être étudiée. Dans ce projet, la garantie de la qualité des observations représente un défi de taille, explique l’Institut de météorologie dans un communiqué.

Essai pilote

En partenariat avec La Mobilière, MétéoSuisse réalisera cet été un essai pilote pour des alertes de grêle à court terme émises automatiquement à partir des mesures radars. Plusieurs centaines de personnes participeront à l’étude. Elles recevront un avertissement par SMS peu avant une averse de grêle prévue, et devront ensuite annoncer s’il a bel et bien grêlé.

L’application de MétéoSuisse a été téléchargée plus de trois millions de fois. Les utilisateurs de de l’application bénéficient déjà d’un système d’alertes en cas d’intempéries pour leurs lieux de prédilection en Suisse. Il est désormais possible de s’abonner à un service de prévision à moyen terme.

Xavier Studer

2 commentaires pour “MétéoSuisse permet de suivre la grêle sur son application

  1. 06/24/2015 à 10 h 06 min

    C’est incroyable qu’on ne puisse pas voir la grêle sur les radars, comme la foudre ou la pluie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :