Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Internet des objets: Samsung même sous votre matelas!

L’internet des objets n’a pas fini de faire clignoter des pixels et nous n’avons pas fini d’entendre parler de problèmes de sécurité ou de confidentialité, comme on peut le constater en se baladant entre les stands de la foire multimédia IFA 2015 de Berlin.

Samsung s’est encore une fois distingué en dévoilant sa vision de l’internet des objets, censés améliorer notre quotidien et notre état de santé. Il a ainsi officialisé un accessoire se plaçant sous le matelas pour enregistrer pendant la nuit notre respiration, nos pulsations cardiaques et nos mouvements…

Samsung SleepSense: sous votre matelas!

Samsung SleepSense: sous votre matelas!

Un «espion» sous le matelas

Evidemment, ces données sont collectées et envoyées sur internet pour redescendre sur nos smartphones. C’est le concept Sleepsense. Grâce à ces données, le Coréen veut améliorer notre santé en jouant sur différents paramètres. La solution de Samsung peut notamment ajuster automatiquement le climatiseur pour nous aider à nous reposer.

Les algorithmes du numéro un mondial des smartphones peuvent également éteindre le téléviseur lorsqu’il détecte que nous nous sommes endormis. L’interaction entre les machines et notre cycle biologique devient donc toujours plus étroite. Les données envoyées sur la toile à de grandes multinationales toujours plus complètes, confidentielles.

L’aspirateur qui filme son travail

Et tous les géants de l’internet ou de l’électronique veulent notre bien. Chez l’autre Coréen LG, on propose aussi une solution permettant de piloter tous les objets connectés de la maison en passant par le réfrigérateur, la machine à laver ou même l’aspirateur équipé de caméras… Il est donc possible de suivre son robot effectuant son travail à domicile…

Et je peux déjà vous dire que nous n’avons pas fini de parler des objets connectés qui vont continuer d’envahir notre quotidien en mettant parfois à mal potentiellement notre sphère privée. Reste à savoir si ces gadgets simplifieront vraiment nos vies ou s’ils n’apporteront pas simplement des bugs supplémentaires et leurs lots de problèmes…. épineux, mais passionnant!

Xavier Studer, Berlin

6 commentaires pour “Internet des objets: Samsung même sous votre matelas!

  1. 09/03/2015 à 18 h 21 min

    Etre connecté…
    Perso je préfère aller au coeur d’une forêt, m’assoir sur un vieux tronc d’arbre ou une pierre, sans but, juste être là dans le moment présent, écouter le chant de la nature… Alors on est connecté avec tout ce qui vit, la nature, les animaux, la Vie qui anime toutes choses, l’univers…
    Mais bon c’est un autre débat… 🙂

    • 09/03/2015 à 18 h 23 min

      Non. C’est exactement le débat qui doit avoir lieu. Vivre le moment présent dans le lieu où nous nous trouvons…

      • 09/03/2015 à 18 h 26 min

        Parfaitement d’accord avec vous.

    • JP
      09/03/2015 à 20 h 46 min

      Mangez des champignons hallucinogènes, vous n’aurez aucune publicité et cookie qui vous suivront. Tout au plus, 2 infirmiers, mais après traitement, comme les autres, et vous serez enfin géolocalisé. Sans rire. Ceux qui nous disent vouloir nous donner une liberté supplémentaire nous exploitent en tant que fournisseur de données. La pub dans la bta, on peut jeter. Celle qui vient, qui est déjà là, semble tellement logique qu’on ne voit plus rien. Non, on voit encore un truc. Notre carte de crédit débitée. C’est ce que disait Huxley. C’est là. Quand la publicité n’est plus différenciée de la communication, quand elle devient sujet de discussion et élément de la vie, les multinationales auront (ont) gagné. Et comme on est tous enclins à la loi du moindre effort, avec ces service gratuits qui nous transforment en produit, forcément, plus c’est facile à adopter, plus on se fait bouffer.
      Aller, y’a une action chez MediaFnouc de Soleil Vert en édition 4K, livrée avec des lackerli fournis par Digicrunch en prime, paske arrivé plus tôt, un tuyau Mr Studer, vous avez pu tester en exclu?
      Bah…

  2. Titus
    09/03/2015 à 21 h 45 min

    J’hallucine… Je sens qu’il va y avoir encore des mecs bizarres pour pas les nommer qui vont venir nous dire, mais moi avec mon iMachin j’arrive à voir dans les notifications que Federer à perdu contre Djokovic.
    En fait, les ondes Wi-Fi, la lumière des appareils, et ça c’est pas bon pour la santé.
    Perso, Facebook, google+, et tous ces machins bleutooth, ça me stresse. 🙂
    A l’époque, je sortais courir, j’avais une montre et je regardes ma montre 15 sec. je comptais mon pouls et je faisais fois 4.
    Etant donné que c’est plus ou moins précis, mais compliqué pour compter toutes les 3 minutes, j’ai opté pour une Polar, avec une ceinture. Qui compte pour moi.
    Aujourd’hui, Polar, elle fait aussi des trucs, via Google Maps, nous indique la vitesse, le dénivelé, etc. etc.
    Utile pour les mecs qui font un semi tous les jours, et qui ont envie de voir où ils se situent.

    Je ne suis pas convaincu par le tout connecté. Dans ma bagnole, j’ai un autoradio, gps, etc. qui reconnait les appareils, on peut connecter un smartphone, une tablette, etc. Il y a même un emplacement pour une SIM. On peut utiliser le GPS, ou projeter celui du téléphone directement sur l’écran, regarder des vidéos, des photos, importer de la musique, téléphoner,… bref, la totale.
    J’avoue que j’ai utilisé une fois ceci, pour tester. Mais j’ai vite arrêté.
    Quand je suis au volant en direction de la montagne, je peux vous assurer qu’on pense à autre chose, et pas à des machins connectés.
    Il faut voir l’utilité qu’on a de toutes ces choses. Moi le mec qui me dit : moi mes mails je dois les checker toutes les heures et y répondre, je ne l’envie pas.
    Je dois répondre aux e-mails dans la minute. Non. C’est faux. On ne vous le demande pas.
    Vous avez habitué vos expéditeurs à leur répondre à 3 heures du mat. Maintenant, il attend ça de vous.
    Evitez le tout connecté, ça vous pourri la vie et ça en vous rend pas heureux.

    • 09/03/2015 à 22 h 22 min

      – Evitez le tout connecté, ça vous pourri la vie et ça en vous rend pas heureux.
      +1.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :