Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Reconnaissance vocale: le Tessin aide Google

Instituto Dalle Molle di studi sull’intelligenza artificiale.

Instituto Dalle Molle di studi sull’intelligenza artificiale.

La dernière version de la reconnaissance vocale de Google déployée tant sur iOS que sur Android utilise des résultats du Fonds national suisse de la recherche scientifique. Les travaux à l’origine de cette amélioration ont été conduits en Suisse italienne, notamment à l’Université du Tessin.

Les réseaux de neurones récurrents de type LSTM développés par l’Istituto Dalle Molle di studi sull’intelligenza artificiale (IDSIA) sont à l’origine de cette importante innovation technologique annoncée récemment par Google dans une note officielle, selon une communication de l’institution. Ce sont justement les travaux sur les réseaux “Long Short-Term Memory” (LSTM) qui sont au coeur de cette avancée.

Plus efficace

La nouvelle mouture de la pieuvre du web est beaucoup plus précise que la précédente, plus rapide et résistante aux bruits de fond tout en exigeant une moindre puissance de calcul. Ainsi, les résultats de ces recherches seront utilisés par des milliards de personnes dans le monde entier, souligne l’université dans son communiqué de presse.

Publié par l’IDSIA en 1997 en collaboration avec la Technische Universität München, le modèle permet à la machine d’apprendre des sons et des mots par entraînement au contact de millions d’exemples. La structure du réseau de neurones artificiels développée est en effet très semblable à celle du cerveau humain.

Neuf prix

“À partir de cette architecture, l’équipe tessinoise a ajouté au réseau de neurones des connexions récurrentes qui aident à faire perdurer le son dans le temps de façon à faciliter considérablement le processus d’interprétation”. Pour sa nouvelle génération d’interprètes pour commandes vocales, Google a employé cette même innovation, illustrée dans le travail de recherche daté 2006, cité par Google.

Ces techniques et d’autres similaires ont récemment permis aux Tessinois de l’IDSIA de remporter neuf prestigieux concours internationaux. Google et d’autres sociétés de premier plan comme Microsoft, IBM et Baidu utilisent actuellement ces technologies dans des nombreuses applications!

XS

Paper Fonds national suisse

1 commentaire pour “Reconnaissance vocale: le Tessin aide Google

  1. Ernst
    28/10/2015 à 1:41

    Je me demande pourquoi des travaux qui ont autant d’années ont mis autant de temps pour être utilisés?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :