Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Twint bientôt disponible auprès de 5000 caisses de Suisse

Twint de PostFinance.

Twint de PostFinance.

Le système de paiement pour smartphones Twint devient disponible au niveau national. Une campagne publicitaire accompagne cette nouvelle manière de payer en Bluetooth. Twint peut déjà être utilisé dans plus de 250 magasins, auprès de 1000 caisses Coop, au Stade de Suisse ou encore dans certains bureaux de poste, notamment.

D’ici la fin de l’année, Twint sera déployé auprès de 5000 caisses, dont 3000 chez Coop. Par ailleurs, en plus de la Banque cantonale de Berne, la Banque Valiant, PostFinance ainsi que les Banques cantonales de Thurgovie, des Grisons, de Schaffhouse et de Genève accepteront les paiements par Twint.

Recharge par le réseau

Grâce à internet, les clients de ces instituts peuvent recharger Twint en quelques secondes. En collaboration avec PostFinance, plus de 4,5 millions de Suisses peuvent déjà connecter leur compte bancaire directement à ce nouveau mode de paiement par Bluetooth. Pour les clients des autres banques, la connexion du compte se fait par prélèvement automatique.

Les utilisateurs de Twint peuvent en outre s’envoyer de l’argent de smartphone à smartphone en temps réel. Selon Twint, les sommes d’argent ainsi perçues peuvent être directement utilisées pour faire du shopping. Une évolution intéressante à l’ère des réseaux sociaux!

Une solution Bluetooth

Grâce au soutien du secteur bancaire, le premier système P2P interbancaire permet de relier quelque 4,5 millions de personnes en Suisse. Les clients de sept banques peuvent s’envoyer de l’argent en quelques secondes via Twint, est-il indiqué dans un communiqué de presse.

Pour des raisons de compatibilité, Twint mise sur le Bluetooth (une norme parfois capricieuse pour ne pas dire plus). En plus de la nouvelle solution de paiement, ce système disposera prochainement des fonctions de marketing mobiles telles que des coupons ou des cartes de timbrage. Twint ne nécessite pas de cartes de crédit ou de débit puisque cette solution est basée sur le principe du prépaiement. L’application fonctionne sous iOS et Android.

XS

10 commentaires pour “Twint bientôt disponible auprès de 5000 caisses de Suisse

  1. Luc
    05/11/2015 à 6:54

    Un système de porte-monnaie, un de plus… Qui a envie de précharger de l’argent sur ce genre d’outil, et donc de le rendre indisponible pour un imprévu ? Il y a des années que mon boucher propose ce genre de carte à préchargement, personnellement je n’y trouve aucune utilité: les cartes de débit sont bien plus répandues, et ne demandent pas de manipulation pour les précharger avant utilisation.
    C’est mon avis et je le partage, mais ce genre de gadgets limités à quelques magasins, dans un seul pays, n’ont aucun avenir.

    • phil
      05/11/2015 à 7:00

      +1

  2. 05/11/2015 à 7:58

    Luc a raison.
    Il y en a toujours qui ré-inventent la roue.

  3. Anjoco
    05/11/2015 à 8:19

    Tout à fait juste !

    Un gadget inutile de Postfinance qui va se casser la gueule comme Swisscom avec son défunt Tapit

    • Nadia
      06/11/2015 à 9:00

      LOL – MDR
      Tapit, rest in peace. Tout-a-fait d’accord. A la fin on se retrouve avec 20.- sur cette carte 50.- sur l’autre, etc. trop compliqué.

  4. Anjoco
    05/11/2015 à 9:20

    J’ai installé l’App iPhone juste pour tester et si on cherches un commerce à proximité ça vous ouvre Safari sur une page en allemand sur laquelle vous devez à chaque fois changer votre langue dans le Menu.
    Même après avoir changé la langue, vous optez pour Deine Stadt und Alle Stores et rien sur Fribourg. Vous aurez à vous rendre au mieux à Lausanne ou à Berne, mais au pire dans le canton de Saint-Gall en passant par Thun et le canton de Soleure.

    Donc, absolument inutile en l’état actuel des choses. A désinstaller immédiatement et à l’oublier définitivement.

  5. Ludo
    05/11/2015 à 10:01

    Déjà que les gens ne comprennent pas et utilisent très peu le paiement sans contact avec les cartes de crédit, voire avec les cartes de débit (nouvelle PostFinance card par ex.), alors je doute qu’une solution plus compliquée rencontre du succès.

  6. Y-Phil
    05/11/2015 à 3:12

    Je comprend la volonté de mettre en place un système de paiement par mobile, je comprend pas qu’on en rajoute encore, et surtout je ne pige pas le fait qu’on utilise un des systèmes sans-fil les plus me…ique en termes de sécurité….

  7. JP
    05/11/2015 à 5:55

    Ça dépend. Quid de ceux qui n’ont pas de carte de crédit, et qui, par la force des choses, se retrouvent obligés à faire du prepay avec des systèmes comme PayPal pour payer leurs achats sur le web ou leurs vacances ? Il faut tout de même penser à la masse que l’image du Suisse riche passe à la trappe, qui elle est déjà habituée à ce modèle. J’ai plutôt l’impression que tout à coup, ce genre de système s’intéresse à une masse « oubliée », celle qui ne peut accéder à une VISA faute de revenu suffisant, mais qui regarde de plus près pour se nourrir, tout simplement. Et à mon avis, cette masse est plus nombreuse que celle des directeurs de banques. Et plus lucrative aussi… Sans oublier le fait que maintenant, ce ne sont plus des taxes mensuelles qu’imposent les banques, mais d’autres appliquées sur chaque retrait dans une banque tierce. Soit on retire tout son argent dans sa banque, soit on passe par ces systèmes. Le but inavoué reste le même : forcer les gens à ne plus utiliser de cash, pour, à terme, faire disparaître la monnaie. Et pouvoir mettre en place véritablement les taux négatifs avec de l’argent totalement dematerialisé. Suite de quoi, il ne restera plus qu’à faire un black-out total électrique, et plus personne ne pourra payer quoi que ce soit. Faisons comme les Chinois : achetons de l’or…

  8. Eric
    05/11/2015 à 11:15

    Bien que très ouvert aux nouvelles technologies, je préfère sortir ma MasterCard ou ma Maestro ; c’est beaucoup plus pratique en caisse !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :