Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Recherche et développement: la Suisse toujours bien positionnée

Recherche et développement: position de la Suisse.

Recherche et développement: position de la Suisse.

Les dépenses en matière de recherche et de développement (R&D) ont sans cesse augmenté en Suisse depuis l’an 2000. Le taux de croissance a toutefois ralenti en 2012. Cet effort est récompensé par des résultats scientifiques remarquables dont certains secteurs économiques bénéficient directement, selon une étude de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Proportionnellement au produit intérieur brut (PIB), les dépenses de R&D de la Suisse sont parmi les plus élevées de l’OCDE. Le secteur privé reste le principal acteur, mais la Confédération augmente son soutien au fil du temps, témoignant ainsi de la détermination de l’Etat à soutenir la recherche en Suisse, selon l’OFS.

Un développement soutenu

Le personnel actif dans ce secteur augmente continuellement sur la période considérée qui s’étend de 2000 à 2012. Si la crise financière a eu des répercussions temporaires, l’attrait de la Suisse en tant que pôle de recherche et développement reste important, selon la brochure «Statistique de poche 2015, Science et technologie».

En douze ans, les dépenses dévolues à la recherche et au développement ont sans cesse augmenté en Suisse. En 2012, elles s’élevaient à 18,5 milliards de francs, mais l’évolution de ces dépenses ralentit rapport à la période précédente, relève l’OFS dans sa publication, complétée par des indicateurs.

La Suisse bien positionnée à l’international

Même si sa part a légèrement diminué en 2012 (69%), le secteur des entreprises privées reste clairement le plus gros investisseur dans la R&D en Suisse. Le rôle des hautes écoles a également augmenté depuis 2008, selon l’OFS.

En comparaison internationale, Israël est le pays qui consacre la plus grande part de son PIB à la R&D, juste devant… la Corée du Sud, célèbre pour ses grands groupes technologiques comme Samsung ou LG. Les efforts de la Suisse sont proches de ceux des Etats-Unis.

«En raison de sa petite taille, la Suisse ne détient qu’une faible part du total des brevets déposés dans le monde. Par contre, relativement au nombre d’habitants, la Suisse est dans ce domaine, l’un des pays les plus actifs», est-il précisé dans la brochure de l’OFS.

XS

Je précise que je travaille pour l’OFS, plus utile que jamais, comme expliqué ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :