Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Sécurité sur internet: pas d’amélioration depuis 2010, selon l’OFS

Sécurité sur internet. Graphique: OFS.

Sécurité sur internet. Graphique: OFS.

Les chiffres publiés mercredi par l’Office fédéral de la statistique (OFS) en matière de sécurité sur internet en Suisse laissent songeur. Depuis le dernier coup de sonde en 2010, les résultats collectés en 2014 ne font pas état d’une amélioration de la situation. Seuls 73% des utilisateurs d’internet déclarent désormais disposer d’un logiciel de sécurité. Mais attention…

En tenant compte des 11% des internautes qui confient cette tâche de sécurité à quelqu’un d’autre dans le ménage et des 2% qui utilisent uniquement des ordinateurs professionnels, 86% utilisent en principe un ou plusieurs logiciels de sécurité, selon la publication Sécurité internet dans les ménages en Suisse, 2010-2014 de l’OFS.

D’autres chiffres font froid dans le dos. Quelque 12% des surfeurs déclarent ne pas utiliser de logiciel de sécurité et 2% ne sont pas en mesure de répondre à cette question. En revanche, la quasi-totalité des ordinateurs professionnels est équipée d’un logiciel de sécurité.

Le spam mine les internautes

Mais quelles sont les difficultés rencontrées par les internautes en Suisse? Près des trois quarts mentionnent un problème de sécurité ou de spam au cours des douze derniers mois. Le phénomène du pourriel est massif. Il est cité par 64% des sondés, selon le même texte.

En revanche, télécharger un virus ou souffrir d’une autre infection de son ordinateur est moins fréquent. Ces désagréments ont tout de même frappé 14% des utilisa­teurs de la toile en 2014, soit 800’000 personnes. Sur la durée, la baisse par rapport aux virus ou autre est significative (20% en 2010, 14% en 2014), selon les données de l’OFS.

Peu de sauvegardes

Enfin, de nombreux internautes ne se prémunissent pas contre un large spectre de problèmes en réalisant des sauvegardes. En 2014, 32% des répondants ont affirmé ne jamais (ou presque jamais) faire de copie de leurs documents. La mise en œuvre de cette précaution élémentaire varie par ailleurs fortement selon le sexe, le niveau de formation et les modalités d’utilisation d’internet, précisent les experts de l’OFS.

Environ 21% des sondés annoncent faire des sauvegardes men­suelles et 17% des copies hebdomadaires. Quelque 10% des uti­lisateurs délèguent cette tâche à une tierce personne. Les 20% restant procèdent à une réplication de leurs fichiers à une fré­quence inférieure à tous les mois, est-il indiqué dans la lettre d’information de l’Office fédéral.

Xavier Studer*

*Je précise que je travaille pour l’OFS, plus utile que jamais, comme expliqué ici.

2 commentaires pour “Sécurité sur internet: pas d’amélioration depuis 2010, selon l’OFS

  1. Foxband
    10/03/2016 à 11:56

    Eh bien, ils ont pris leur temps pour sortir le bouzin…
    Aucune distinction des périphériques ; pourtant depuis 2010, la situation a bien évoluée.
    Je veux bien comprendre qu’ils ne peuvent changer les questions en cours de route, mais tout de même… J’aimerais bien qu’on m’explique l’intérêt d’un tel document.
    De plus ils partent du principe que si l’on chope une saloperie, on est forcément au courant…

  2. merinos
    11/03/2016 à 11:45

    pour l’anecdote, tous les utilisateurs de Windows et OS X ont un pare-feu… méritant d’être un peu renforcé pour les premiers et activé pour les seconds.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :