Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Roaming: l’enfer de Comparis fond de 76’894 francs à 829 francs!

Roaming: un exemple de calcul signé Comparis le 29 juin.

Roaming: un exemple de calcul signé Comparis le 29 juin.

Comparis a voulu traquer en fin de semaine dernière les ultimes enfers du roaming. Dans un premier communiqué de presse, il avait calculé qu’avec un plan tarifaire d’un des trois grands opérateurs, la douloureuse pouvait se monter à près de 77’000 francs pour 15 minutes d’appels, 10 SMS et 250 Mo de données. Petite erreur de calcul…

Dans une version rectifiée, le site de comparaison a réduit cette facture à un peu moins de 830 francs. L’erreur est bel et bien humaine, mais ce cas n’est pas innocent. Il démontre que même un site spécialisé peut se fourvoyer puisque les tarifs en vigueur restent toujours trop complexes. On n’image pas ce qu’il peut arriver à un simple citoyen…

Jusqu’à plus de 5000 francs pour deux semaines

Au final, les tarifs les plus élevés sont moins spectaculaires, comme illustré dans le tableau ci-dessus. Il faut toutefois constater qu’il est possible de devoir débourser jusqu’à plus de cinq mille francs pour des prestations qui valent quelques dizaines de francs à domicile, voire désormais dans toute l’Europe…

Grâce à la Commission européenne, les factures d’itinérance ont fondu ces dernières années dans tous les pays entourant la Suisse et même dans cette dernière. Et il faut rendre à César ce qui est à César, le puissant Swisscom a joué ici un rôle moteur alors que Sunrise et Salt ont plutôt traîné les pieds. Mais tout finit par arriver!

Salt baisse ses options de surf, mais…

Salt a en effet revu à la baisse ses options de roaming, jusqu’à plusieurs fois plus chères parfois que celle de la concurrence. Sans panache, ni originalité, l’opérateur en mains de l’entrepreneur français Xavier Niel s’est aligné sur les tarifs de Swisscom. Le Go de données revient donc désormais, par exemple, à 39 francs. Chez Sunrise, qui étonnamment ne propose plus ce volume, les 2 Go sont à 49 francs.

Est-ce à dire que tout finit bien? Eh bien non! Salt persévère sur le terrain glissant des tarifications discutables. L’opérateur basé à Renens explique ainsi sur son site internet que «les options Go sont facturées à partir du 10 du mois jusqu’au 9 du mois suivant. Si vous activez ou désactivez une option pendant une période de facturation, le mois entier vous sera facturé.» Sympa pour le pigeon, forcé par la date de début de ses vacances, qui activera son option pile au mauvais moment!

Moralité: mieux vaut se renseigner avant de partir en vacances et se faire plumer sans ménagement!

Xavier Studer

4 commentaires pour “Roaming: l’enfer de Comparis fond de 76’894 francs à 829 francs!

  1. 04/07/2016 à 7:21

    « Salt persévère sur le terrain glissant des petits coups tordus! »

    Tout est dit 🙂

  2. Alp
    04/07/2016 à 7:47

    Encore une fois, vous nommez Xavier Niel mais pas les patrons de Swisscom ou Sunrise. Pourquoi cet fixation sur l’entrepreneur ?

    • 04/07/2016 à 7:53

      Il est le propriétaire. Il ne joue pas dans la même catégorie. Swisscom et Sunrise sont côtés en bourse. Leurs dirigeants sont des employés.

  3. Saltfury
    04/07/2016 à 10:58

    « Salt persévère sur le terrain glissant des petits coups tordus! » : rien de neuf sous le soleil! Cette pratique n’est pas nouvelle, a toujours existé chez eux et est liée apparemment à leur calamiteux système de facturation.

    L’essentiel à relever me semble tout de même de dire que leurs prix ont baissés. Le reste n’est que fioritures.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :