Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Réussir ses vacances: «les dix commandements» numériques de Google

Gare aux frais de roaming!

Gare aux frais de roaming!

Internet et les nouvelles technologies ont profondément modifié notre manière de voyager, comme j’ai encore pu l’expérimenter récemment. Grâce au GPS connecté et surtout au smartphone, couteau suisse de la vie numérique, voyager et séjourner à l’étranger est beaucoup plus facile qu’avant. Ci-dessous dix recommandations de Google.

  1. La météo s’améliore

Afin d‘être muni contre tous les aléas de la météo, une fonctionnalité bien pratique est disponible sur les appareils Android. Lorsque vous recherchez «météo» ou demandez «va-t-il pleuvoir aujourd’hui» l’application Google fournit une foule de de nouvelles informations y compris la situation météorologique à chaque heure, le risque de pluie, les avis de tempête, des graphiques détaillés des précipitations et des vents, des prévisions détaillées à 10 jours, la qualité de l’air, l’index UV ainsi que les heures de lever et de coucher du soleil.

  1. Télécharger les cartes Google Maps et les utiliser hors ligne

Pour éviter les coûts d’itinérance, vous pouvez télécharger sur votre smartphone ou tablette via Google Maps la carte de votre destination de vacances. Sur place, vous pourrez ainsi à tout moment chercher votre route sans accéder à internet.

  1. Contrôler l’état du trafic et les itinéraires possibles
    Les données fournies en temps réel vous permettent de contrôler à tout moment l’état du trafic, simplement et rapidement, pour les transports en commun, la voiture et les parcours à vélo ou à pied.
  2. Rechercher la durée moyenne d’une visite et éviter les attentes

La recherche Google vous fournit les heures de fréquentation maximales de millions d’endroits et magasins dans le monde entier. Essayez par exemple la recherche «Blue Bottle Williamsburg», cliquez sur le titre et vous trouvez la courbe de fréquentation durant la journée. En plus la nouvelle fonctionnalité de la recherche Google affiche le temps moyen nécessaire pour visiter des endroits spécifiques.                     

  1. Explorer les endroits à l’avance grâce à Street View

Street View vous permet d’explorer le monde entier et aussi de visiter virtuellement un hôtel avant d’effectuer une réservation. Il suffit de quelques instants pour se rendre compte, par exemple, si une visite au Miniatur Wunderland à Hambourg ou aux châteaux de la Loire s’impose. Street View permet aussi d’effectuer des randonnées virtuelles au Mont-Blanc à travers les Alpes suisses par exemple.

  1. Prévoir ses arrêts intermédiaires avec Google Maps

Google Maps est l’outil idéal pour planifier des itinéraires avec arrêts intermédiaires. On peut d’ailleurs aussi savoir rapidement quand les commerces sont ouverts et à quel moment il faudra s’attendre au plus grand nombre de visiteurs.

  1. Vaincre les barrières linguistiques avec Google Translate

 «OK Google, traduis j’aimerais payer en italien.» La réponse correcte est fournie en temps réel. Conseil pour les plus aguerris: Google Translate traduit également le menu complet de la langue d’origine en français à partir d’une photo. L’application facilite la compréhension et les échanges dans plus de 103 de langues. Vidéo. 

  1. Préserver ses plus beaux souvenirs avec Google Photos

Google Photos trie automatiquement les photos effectuées et en vous propose même un album de voyage. Mais où se trouvent donc ces images si mignonnes de mon chien? Si vous ne souhaitez pas user la peau de vos doigts en faisant défiler toutes les images, utilisez le moteur de recherche en y indiquant l’endroit ou un émoji de chien.

  1. Cours des monnaies

Pour pouvoir rapidement déterminer ce que vaut notre monnaie dans le pays de destination, il suffit de saisir les monnaies correspondantes dans la recherche Google (par exemple «150 francs suisses en euro»).

  1. Google Play

Profitez de centaines d’applis, jeux, films, séries et livres avec Google Play. Vous pouvez télécharger vos livres ou albums préférés pour vos longs trajets en voiture, en avion ou en train, ou encore pour en profiter sur la plage.

Mon commentaire? J’utilise depuis fort longtemps ces services ou des équivalents, Nokia avait par exemple jadis une belle longueur d’avance en proposant déjà ses cartes en téléchargement pour tous les pays du monde afin d’éviter le roaming par exemple. Il a fallu des années à ses concurrents pour essayer de faire aussi bien… Enfin, n’oubliez pas de prendre une option de données avant de partir ou d’essayer de prendre une carte locale pour tordre le cou aux opérateurs qui abusent encore en matière de roaming!

Dernier constat. Pour profiter idéalement de ses vacances: rien ne vaut une planification numérique aux petits oignons. Et sur le terrain, mieux vaut utiliser les services en ligne pour se déconnecter en harmonie…

XS

15 commentaires pour “Réussir ses vacances: «les dix commandements» numériques de Google

  1. phil
    31/07/2016 à 12:51

    Le dieu google a parlé !
    “Utilisez mes services et uniquement mes services, mes chers fidèles ! C’est pour votre bien que je veux tout savoir sur vous !”

    • 31/07/2016 à 13:08

      Google propose à tous de multiples services gratuits. Et vous que nous proposez vous gratuitement?

      • Myriam
        31/07/2016 à 16:28

        Si un service est proposé gratuitement, c’est que c’est vous qui êtes le produit. En l’occurence la revente et l’utilisation de vos habitudes à des fins publicitaires.

        • 31/07/2016 à 17:27

          NON, cette simplification est ridicule. Lorsque vous prenez le 20 Minutes dans une caissette, c’est vous le produit? Cette expression est véritablement une crotte intellectuelle produite par les frustrés de l’ancien monde. Quand vous vous rendez chez votre boucher, votre poissonnier ou votre boulanger qui connaît toutes vos habitudes, est-ce que vous vous offusquez car il vous propose un produit répondant à vos attentes? NON! Et pourtant, tout ce qu’il sait sur vous! En plus, vous lui avez raconté vos dernières vacances, les prouesses de vos enfants… Le commerce n’a pas attendu Analytics pour nous proposer des produits ciblés!

          • Myriam
            31/07/2016 à 22:35

            ” Lorsque vous prenez le 20 Minutes dans une caissette, c’est vous le produit? Cette expression est véritablement une crotte intellectuelle produite par les frustrés de l’ancien monde. ”

            Ce que j’ai écrit est un fait: Google et Cie vivent de recettes publicitaires. Je n’ai pas émis de jugement dans un sens ou dans l’autre.

          • gregory
            01/08/2016 à 07:35

            mouais, comparer un artisan local qui saura vous conseiller sur SA spécialité à un géant mondial touche à tout tel que Google est ridicule. Suis étonné de tant de mansuétude de votre part.

            Ceci dit, chacun peut encore choisir ce qu’il partage en prenant le temps. Et certains des services que vous décrivez sont tellement bien foutus qu’il sont devenus incontournables et simplifient rééllement la vie.

          • Titus
            06/08/2016 à 07:42

            J’aime bien ce blog,..mais là,… Il faut pas abuser. Google, Facebook, Whatsapp, Instagram,… Il ne faut pas être un expert pour se rendre compte que c’est toi le produit!
            Qu’on utilise tes données. Sur android, télécharge ces applications… Et tu verras qu’il y a accès à tes photos, tes mails, tes contacts,… Stockage illimité et gratuit sur Facebook. Google saitplus de choses sur toi que ta propre mère,… Et tu vas dire que ce n’est pas toi le produit?

        • 01/08/2016 à 18:31

          Google ne fabrique pas de hardware ou si peu, propose des soft gratuits et ce fait plein de pognon !
          Magique non ?

      • phil
        02/08/2016 à 09:03

        @Xavier: Ce n’est pas parce que c’est gratuit que c’est forcément bien.
        Certes, google propose des produits bien puissants, ergonomiques et de qualité.
        Mais c’est exactement ce genre de grosse entreprise qui veut nous renfermer dans leur monde à eux.
        Alors que internet, que ce soit sur mobile ou desktop, représente encore un certain espace de liberté que se perds de jour en jour avec justement des services tels que ceux de google.

        J’aime bien ton blog Xavier ! Je viens souvent le consulter.
        Par contre, de la part d’un blog “indépendant” et “professionnel” comme le tien, on peut s’attendre un peu plus que de simples articles faisant régulièrement l’apologie de google.

        Désolé Xavier si je te critique un peu pour une fois… j’espère que tu ne le prends pas mal.

        Après avoir testé et adopté pas mal de services google justement ces dernières années, je tente pour ma part de faire marche arrière et de me tourner vers des solutions alternatives.

        Des solutions alternatives et intéressantes existent justement. Certaines sont peut-être un peu moins ergonomiques ou moins développées. Mais c’est peut-être le prix a payer pour sa liberté digitale.
        La grande partie des alternatives sont disponibles au grand public qui n’y connait pas grand chose… Mais faut-il que ces alternatives soient aussi connues.

        Pour ne citer qu’un exemple intéressant et assez complet d’alternatives il y a le site https://degooglisons-internet.org/ que j’invite tout le monde à consulter.

        Je saluerai, de la part d’un rédacteur comme Xavier, de voir aussi des articles présentant aussi des alternatives à la place de simples copier-collers des dix commandements promotionnels de google ou similaire.

        Bon début de semaine à toutes et à tous !
        Et merci encore une fois à Xavier pour ton blog.

  2. merinos
    31/07/2016 à 14:07

    à noter que Bing et Yandex commencent également à proposer un Street View:
    http://www.bing.com/maps/ exemples: Paris et Londres
    –> cliquer sur le petit bonhomme bleu
    http://yandex.ru/maps/ exemples: Москва et Санкт-Петербург
    –> cliquer sur les jumelles

  3. Carlo
    31/07/2016 à 16:30

    En tant que parents, j’aurai un truc encore plus TOP.
    Choisissez un lieu de villégiature sans WIFI pour ne pas être tentés.
    Discuter et planifier des visites à faire à l’avance avec vos enfants, comme ça pas de drame le jour de la visite.
    Prenez avec vous un réveil, dormir c’est bien, mais dans certains endroits il vaut mieux visiter tôt le matin et faire la sieste l’après-midi.
    Confisquez à vos enfants leur smartphone et tablette en leur expliquant que même pour vous internet c’est pas d’actualité pendant les vacances, ça évite la pub pour vider votre appartement.
    Si vous avez un téléphone professionnel, mieux vaut l’oublier à la maison. (Achetez un téléphone prépayé sur place).
    Donnez à vos enfants le goût de lire avec des guides papier (vous pouvez les acheter sur Amazon si vraiment vous y tenez).
    Prenez avec vous des jeux de société.
    Sortez le soir, ça sera pris sur votre budget data roaming que vous n’aurez pas à dépenser.
    Demander à votre logeur les bonnes adresses, pas besoin de TripAdvisor qui est souvent l’avis de touristes.
    Planifier vos arrêts à l’avance et prévoyez beaucoup de musique dans la voiture pour chanter comme sous la douche :).

    Laissez vos soucis et votre travail derrière vous. Vos enfants vous remercierons plus tard 😉

  4. Nathalie
    31/07/2016 à 17:45

    Même parfaitement équipé (paquet de données pour l’étranger, GPS, modem Huwahei*, etc.), si vous voyager en voiture un bon vieil atlas routier vous sera utile de temps en temps. Car le réseau est parfois hyper-lent (pas de 4G, voir ni même 3G) et le GPS de votre voiture vous propose des itinéraires imprévus.

    Sinon c’est vrai que c’est bien de déconnecter un peu, mais le web et la 3G/4G sont malgré tout très utiles en vacance sous tout point de vue. Découvrir la région, trouver les supermarchés les plus proches, connaître les heures de marée, utiliser google map, WhatsApp, skype, etc., etc.

    *les wifi des hôtels, surtout des villages de vacance de type bungalows, sont souvent déplorables, voire inutilisables….

    Bonne vacances à tous, et évitez les frais de roaming avant tout!

  5. 01/08/2016 à 12:01

    Bon voyage en Papouasie ou on se déplace en Pylatus, avec le chef de tribu comme co pilote.

  6. 01/08/2016 à 18:33

    Pour les cartes, il y a également openstreetmap (www.openstreetmap.org/), qui est basé sur un fonctionnement participatif. On trouve sur Android et sur l’iPhone pas mal d’applications qui permettent de télécharger gratuitement les cartes openstreetmap en mode offline. Personnellement je conseille d’utiliser l’application maps.me, qui est gratuite et open-source et qui est disponible sur Android et iPhone.

  7. fkanker
    05/08/2016 à 07:36

    Un “détail” que Google ne dit pas si on veut passer de bonnes vacances : Si on est sous Android (depuis au moins 5.1), enlever sa carte SIM ou bloquer le roaming data chez son opérateur. Sous peine de frais de roaming “surprenants” chaque fois qu’on sort du mode avion, ou qu’on entre son code de carte SIM.