Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Hausse de prix: une raison de plus de liquider Netflix!

Netflix est présent partout.

Netflix est présent partout.

L’arrivée de Netflix a provoqué en Suisse une vague de panique chez les opérateurs. Il n’y avait visiblement pas de quoi puisque le catalogue proposé continue de décevoir nombre d’internautes. En plus, le fournisseur de vidéos en ligne augmente ses tarifs, même auprès de ses fidèles abonnés! Un internaute m’a transmis le courriel qu’il a reçu début août de Netflix pour lui signifier que son abonnement allait augmenter de quelques francs. Le sang de cet internaute plein de bons sens n’a fait qu’un tour. Voici sa réaction:

 

«Neflix a décidé d’augmenter de deux francs par mois les utilisateurs historiques qui ne les avaient pas quittés après la période d’essai. Le catalogue ne s’étoffant pas, bien au contraire, j’ai donc résilié mon abonnement.»

Testez gratuitement

Rien de surprenant. Régulièrement, je me réabonne à Netflix pour jauger l’offre disponible. Systématiquement après un mois ou deux j’imite cet internaute et quitte encore et toujours Netflix. Je recommande d’ailleurs aux internautes de saisir les «promotions» qui permettent de se réabonner gratuitement pendant un mois. Il est toujours possible de résilier en tout temps.

Autre conseil. Faites-vous un rappel dans votre agenda pour ne pas oublier de résilier dans les délais. J’avoue avoir payé une fois un mois de trop. Ce laps de temps supplémentaire m’a confirmé dans mon choix: l’offre n’est pas suffisante pour justifier un tel abonnement puisque j’ai dû longuement chercher un film à regarder.

L’ancien monde du téléchargement

Enfin, je précise qu’il faut se montrer un peu patient avec ces services en ligne. Abonné historique à Google Play Musique pour 9,95 francs par mois, j’ai suivi d’assez près l’évolution du catalogue. Et je dois dire que j’ai été surpris très récemment de retrouver une large partie de ma discothèque de CD classiques.

Dans quelques années, le streaming aura probablement complètement éradiqué nombre de comportements d’un autre temps. Imaginez: il y en a encore des gens qui se compliquent la vie à télécharger de la musque depuis YouTube ou à la downloader illégalement pour la classer dans des dossiers alors que les services de streaming, par exemple associés à un Sonos, garantissent une expérience inégalable…

Xavier Studer

16 commentaires pour “Hausse de prix: une raison de plus de liquider Netflix!

  1. Loutch
    12/08/2016 à 7:30

    Vous voyez, on retrouve exactement le même problème qu’avec la pub. Pourquoi vous vous désabonnez régulièrement ? Par ce que l’offre ne correspond pas à la demande. Et c’est donc votre libre droit démocratique de ne pas payer cet abonnement Netflix. Et bien c’est pareil avec la pub, les logiciels anti-pub existent car l’offre ne correspond pas à la demande.

    Pourquoi l’internaute que vous citez c’est désabonné ? Parce que c’est trop cher payé pour ce que c’est. Et bien, c’est exactement le même principe avec la pub intrusive, c’est trop cher payé pour le contenu proposé, du coup les gens installent des bloqueur de pub.

    Enfin, si il y a encore des gens qui s’amusent à télécharger des musiques sur Youtube et entretenir un classement par dossier, c’est simplement que l’offre ne correspond pas entièrement à la demande.

    Et étant utilisateur Spotify premium, je dois vous avouer que j’ai plusieurs fois hésité à arrêter mon abonnement pour revenir à des méthodes bien plus traditionnelles car certaines fonctions de base n’existent simplement pas pour moment dans ces services. Par exemple, la limite de 10000 morceaux dans ma bibliothèque Spotify est une limite d’un autre temps, ça n’a aucune logique de mettre une telle limite. Et c’est pareil pour d’autres petites fonctionnalités de base dans le genre. Si Spotify n’avait donc pas créé un forfait famille qui me permet de profiter d’un tarif très intéressant, je les aurait donc quitté.

    Retour donc au point de départ, l’offre et la demande. C’est la base de tout business modèle, que ce soit Netflix, Spotify, Google Play Musique ou la publicité en ligne.

    • 12/08/2016 à 7:42

      Ca n’a rien à voir. Vous semblez victime d’une grande confusion.

      • Ronald
        13/08/2016 à 10:46

        Ça c’est de l’argumentation…

  2. Tricoline
    12/08/2016 à 8:09

    Comme d’autres j’ai résilié après un mois, l’offre étant faible.

    J’avais trouvé un site mentionnant le nombre d’œuvres disponible par pays, les USA sont au max et en suisse c’est une misère, environ 2000 contre 6000.

    Bref, le téléchargement a encore de beau jour devant lui, légal ou non, c’est un autre problème.

  3. 12/08/2016 à 9:07

    Effectivement le catalogue est assez nul. ça m’arrive quand même de m’y abonner un mois de temps en temps. Si jamais comme astuce, pas besoin de se mettre un rappel pour se désabonner à la fin du mois, je le fais directement après l’activation de mon abonnemment, le service reste valable quand même un mois 😉

  4. Tricoline
    12/08/2016 à 9:24

    Il sera intéressant de voir le succès de DAZN en Suisse, le Netflix du sport en streaming, seulement dans la langue de Goethe pour le moment, disponible en Suisse, Autriche et Allemagne.

    La tendance américaine de l’OTT (Over The Top) semble se confirmer aussi en Europe.
    C’est une évidence logique, ce n’est pas aux opérateurs (Swisscom, UPC ….) de faire le contenu, ils sont là pour diffuser du contenu en le délivrant dans nos maisons, mais en aucun cas pour le concevoir et le rendre exclusif.

  5. djbulbi
    12/08/2016 à 10:47

    Connaissez-vous une offre légale en suisse qui a de meilleures offres que netflix à prix pas trop cher?
    Comme d’autres, je n’ai pas eu le choix durant de nombreuses années pour suivre les séries americaines, mais maintenant qu’une offre correcte existe, il me semble normal de payer les ayants droits à un prix correct et de stopper le vol.
    Le prix n’est quand même pas excessif.
    Et ce n’est pas en se désabonnant sans arrêt que cela aidera ces offres à s’étoffer.

    • Tricoline
      12/08/2016 à 2:03

      Bien sûr, à la condition que les séries figures dans le catalogue Suisse de Netflix !

      Un peu plus de 2000 œuvres dispo en Suisse contre plus de 6000 aux USA.

      Bien des séries ne pas dispo en Suisse, comme l’excellente « Call The midwife » ou alors il manque des saisons.

      Ok pour payer si l’offre tiend la route, ce qui est loin de d’être le cas.

    • Original Mike
      12/08/2016 à 8:32

      Ok et comment faites-vous pour les nombreuses séries qui ne sont pas disponibles sur Netflix ? Ou les saisons manquantes ?
      Les offres légales, c’est bien, mais ça reste très limité au niveau du catalogue. Et comme le dit si bien Tricoline, quand on voit la difference de taille entre les catalogues US et Suisse…et bien on est en droit de se demander dans quelle mesure l’offre est vraiment intéressante à ce prix là.
      En suisse romande c’est pire puisque en plus des droits affectés à la Suisse, nous devons faire avec les droits de diffusions de Canal+, en France, mais diffuae en Suisse… et donc les restrictions qui vont avec… (House of Cards illustrait très bien cet exemple).

      • djbulbi
        13/08/2016 à 1:42

        N’importe quel saison acheté en blue-ray ou dvd coute plus cher qu’un mois de netfix.
        Oui on peut continuer à regarder en streaming sur des sites illégaux, ou à télécharger, mais si on parle d’offre légal, netflix est a ma connaissance la meilleure.
        Oui on aimerait avoir plus de choix, mais n’oublions pas qu’aux etats-unis netflix existe depuis des années avec une très large clientèle. Ca donne une puissance financiere et permet de négocier les droits bien plus facilement qu’en suisse.

        Sans oublier les spécificités européenne, entre les quotas d’œuvre européenne et les droits à acquérir differement dans chaque pays…

        • Original Mike
          13/08/2016 à 1:55

          Pour autant que ceux-ci soient disponibles sur un support physique. Je regarde un grand nombre de séries et films qui ne sortent ni en DVD/BLURAY (en europe) ni sur les sites légaux d’offre de VOD.
          Je ne vais pas renoncer a regarder des programmes qui m’intéressent sois prétexte que Netflix ou autre ne s’y intéresse.
          Mais je rejoins votre avis quant au fait que Netflix a sans doute l’offre la plus intéressante,meme si elle est bien maigre.

  6. 12/08/2016 à 11:09

    « Je recommande d’ailleurs aux internautes de saisir les «promotions» qui permettent de se réabonner gratuitement pendant un mois. Il est toujours possible de résilier en tout temps. »

    Encore heureux que cette possibilité existe encore. Pour combien de temps avant de faire un contrat de 12 mois?

  7. hanslepire
    12/08/2016 à 3:40

    Je dois encore être le seul à acheter ma musique sur cede.ch et au format CD ;-P

  8. Cedric68
    12/08/2016 à 5:07

    J’aime avoir à ma disposition les films ou musiques. Pour le travail, je voyage pas mal. Les connexions internet des hôtels ne sont pas toujours de grande qualité et dans l’avion, il n’y a de toute façon pas de possiblité de faire du streaming. Donc, voir un film en HD est bien plus simple depuis une clé USB.

    A l’étranger, c’est sympa de pouvoir écouter sa musique depuis son smartphone sur la radio de la voiture. Et le fait que cela soit dématérialisé évite de devoir changer de CD en conduisant.

    Quant à télécharger de façon légale, mais sans payer, ce n’est pas bien sorcier. C’est pratique si on veut éviter de devoir créer des mp3 de ses cd avec tout le travail de tag à effectuer derrière.

    Bref, la musique dématérialisée, bien tagée, est largement plus simple à gérer que de CD. Pour les films, c’est pareil. Et quand on a une bande passante limitée, en téléchargeant la nuit, on ne dérange personne au moment de visionner.

  9. BioWW
    17/08/2016 à 6:10

    combien coûte de recevoir TF1, RTS et cie? pour quelle catalogue?

  10. Simon
    17/08/2016 à 9:04

    Rien qu’avec « Stranger Things » et « The Get Down », ça valait largement le coup d’avoir son abo Netflix pour les 2 mois d’été… et Narcos saison 2 arrive début Septembre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :