Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La Suisse reste le pays le plus innovant au monde!

La Suisse reste championne de l'innovation.

La Suisse reste championne de l’innovation.

Malgré certains signaux orange, notamment dans le domaine de la numérisation, la Suisse reste pour la sixième année consécutive, le pays le plus innovant au monde, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), qui a publié son classement 2016. La Suède, le Royaume-Uni, les États-Unis, la Finlande et Singapour suivent. Pour la première fois, la Chine rejoint le groupe des 25 nations les plus innovantes, ce qui conforte d’autres tendances relayées ici.

Attention toutefois, car comme le relève, l’OMPI, la progression de la Chine reflète les résultats positifs de ce pays en matière d’innovation, mais aussi l’utilisation d’indicateurs améliorés en matière d’innovation, selon un communiqué.

Méthodologie centrale

Et c’est bien là tout le problème de ce genre de classement ou de comparaison internationale. La méthodologie est un point central. Elle doit être partout la même pour que les résultats soient cohérents et pertinents. Prudence donc, comme le montre l’exemple chinois, même si ces résultats restent un bon indicateur. Le classement complet.

Quoi qu’il en soit la recherche et le développement restent des plus importants, même si en Suisse la tendance est au tassement. “Il est essentiel d’investir dans l’innovation pour assurer une croissance économique sur le long terme. Compte tenu du climat économique actuel, la priorité de toutes les parties prenantes doit être de trouver de nouvelles sources de croissance et d’exploiter les possibilités qu’offre l’innovation mondiale”, selon M. Francis Gurry, Directeur général de l’OMPI.

Meilleure collaboration privé-public

Cette mouture de ces indicateurs met le doigt sur certains points intéressants. Par exemple, «Le rapport établit également qu’il existe encore de nombreuses possibilités pour renforcer la coopération entre les secteurs public et privé dans le domaine de la R‑D à l’échelle mondiale et ainsi stimuler la croissance économique future.»

«L’Europe obtient d’excellents résultats en particulier ce qui concerne les performances environnementales, l’accès aux TIC et l’espérance de vie scolaire. Parallèlement, des améliorations sont encore possibles en ce qui concerne la R‑D financée par les entreprises étrangères, les exportations de technologies de pointe et les dépôts internationaux de demandes de brevet», estime l’OMPI.

XS

Les explications de Francis Gurry, Directeur général de l’OMPI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :