Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Gestion des droits numériques: du meilleur au pire…

Excellente gestion des licences dans Office 365.

Excellente gestion des licences dans Office 365.

La gestion de ses licences numériques est plus ou moins aisée selon les éditeurs de logiciels et de produits dématérialisés. En la matière, Microsoft, par exemple, est d’ailleurs capable du meilleur, comme de solutions un peu évasives… Parfois, il faut bien s’organiser avant de réinstaller son système ou de changer de machine…

Commençons par Microsoft, qui propose une gestion de ses droits numérique idéale pour Office 365. Sur internet, dans son compte client, il est possible de voir sur quelle machine on a installé la célèbre suite bureautique du premier éditeur de logiciel au monde.

Gestion 100% en ligne

Il est possible de révoquer des licences sur des appareils que l’on n’utilise plus et d’avoir une vue globale des licences restante sur tout son parc qu’il s’agisse de PC, de tablettes convertibles ou de smartphones. Très pratique en cas de crash de disque pour récupérer une licence…

Le nombre de licences utilisables varie fortement d’une marque à l’autre. Précisons ici que Google est particulièrement remarquable. Il propose ainsi de pouvoir utiliser Google Musique jusque sur dix appareils en même temps. En plus, la gestion des licences en ligne est complète, bien que pas forcément très facile d’accès…

Chez un éditeur comme Avira, qui propose outre un antivirus différents logiciels d’optimisation, on retrouve un peu le même fonctionnement, mais moins bien développé. Il est ainsi possible de voir les licences actives, sans pouvoir véritablement les gérer.

Passons à Adobe, qui commercialise des produits de graphisme et des logiciels de montage comme Adobe Photoshop ou Premiere. Dans son espace client, il est possible de voir tous ses numéros de série ainsi que le type de système sur lesquels ils ont été utilisés. Aucune possibilité d’administration n’est proposée pour les formules hors abonnement.

Par le service client

Concrètement, il est alors nécessaire de supprimer à la main l’activation d’une licence sur une machine avant de pouvoir l’utiliser sur une autre (Aide, désactiver). En principe, Adobe accepte qu’une licence soit utilisée deux fois pour un produit. Pénible en cas de perte de disque dur… Peut-être par le service client?

Une telle démarche est en effet possible chez Microsoft avec les jeux. Après avoir utilisé un certain nombre de fois une licence en migrant d’un PC à un autre, par exemple, il est possible d’appeler un numéro téléphonique et d’obtenir de nouveaux codes d’activation. Une procédure assez longue, mais efficace.

Dans la même veine, j’ai eu contacté le service à la clientèle de Sony et autres après avoir perdu le feuillet d’activation d’Ultraviolet, qui permet de consulter en ligne des films par exemple acquis sur Blu-ray. Après avoir pris en photo le coffret concerné, j’ai fini par obtenir de nouveaux codes par e-mail. Bravo!

Et Windows 10?

Enfin, la politique de Microsoft concernant Windows 10 est assez surprenante. Depuis son compte client, il est possible de voir tous les périphériques sur lesquels Windows 10 est installé. La possibilité de supprimer l’appareil est proposée.

Il ne semble toutefois pas possible de véritablement gérer ses licences pour les porter sur un nouvel appareil ou un nouveau disque dur. Il est toutefois possible de cloner un disque avec les logiciels nécessaires. Etonnant que ce processus ne soit pas plus clair, surtout après cette longue période de mise à jour gratuite vers Windows 10…

Précisons enfin que nombre de produits numériques sont ré-installables à volonté parfois sur des décennies. J’ai toujours sur mon disque dur la suite bureautique Lotus, initialement prévue pour Windows Millénium… Eh oui, le numérique, c’est pas nouveau, contrairement à ce que laissent entendre actuellement certains, visiblement mal informés et très en retard…

Xavier Studer

5 commentaires pour “Gestion des droits numériques: du meilleur au pire…

  1. 28/08/2016 à 3:20

    Pour Windows 10 c’est « normal » de ne pas pouvoir transférer sa license sur une autre machine, c’est des licenses OEM, elles sont liées à la machine. C’est également le cas des upgrades gratuites depuis Windows 7/8.1, ça donne une license Windows 10 OEM sauf erreur. Après, changer de disque dur ne doit pas poser de problème, Windows se base plutôt sur les numéros de série du processeur et de la carte mère.
    Sinon il y a les versions « boîte » de Windows qui permettent le transfert d’une machine à l’autre mais qui sont bien plus chers.
    Après, c’est vrai que l’activation de Windows a toujours été un mystère…

    • 28/08/2016 à 8:27

      Il n’y a pas que des OEM, même s’il s’agit de l’écrasante majorité…

  2. 28/08/2016 à 9:35

    bonjour,
    pour le transfert de licence windows 10 tu peux utiliser le téléphone pour l’activation sa provoquera le transfert

    Exemple: j’installe windows 10 sur une nouvelle machine , je tape ma clé déjà utiliser , je choisir par téléphone et je suis la proccédure
    et voilà licence tranférer .

  3. merinos
    29/08/2016 à 12:35

    ah… je suis heureux de lire que je ne suis pas le seul à connaître un traitement de texte, un tableur, etc… d’une grande marque autres que ceux de Microsoft.

    et oui, dans les années nonante, en Suisse dans les boutiques, il y avait encore le choix parmi les logiciels propriétaires de bureautique.
    aujourd’hui, on ne trouve plus, par exemple: http://www.wordperfect.com/en/product/office-suite/

  4. Domx
    31/08/2016 à 9:42

    Pour Adobe on peut aussi gérer les licences en ligne et les machines dans le compte clients pour les abonnés en cas de perte ou crash disque ou simplement utiliser 2 postes en même temps… plus besoin d’appeler le service client….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :