Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Lorsque l’internet mobile dépasse le fixe au niveau mondial

L'internet mobile supplante le web traditionnel.

L’internet mobile supplante le web traditionnel.

C’est avec un indicible plaisir que le pionnier du mobile que je suis écris ces lignes. Pour la première fois au niveau mondial, le surf nomade dépasse celui effectué à partir d’ordinateurs conventionnels. Certes, ce n’est pas tout à fait une surprise, mais cette étape est déterminante.

Alors que certaines «élites» découvrent aujourd’hui péniblement ce qu’elles appellent parfois la «quatrième révolution industrielle», Monsieur et Madame tout le monde font déjà leur shopping sur Amazon, Apple Musique ou digitec.ch depuis leurs smartphones et leurs tablettes tactiles tout en déversant leurs impressions sur les réseaux sociaux…

Le retard des «élites»

Un jour, «ces têtes pensantes» nous proposeront les 5e et 6e révolutions industrielles… Le changement de paradigme se joue aussi à ce niveau désormais. Ces «révolutions» semblent désormais s’opérer de la base jusqu’au sommet et non descendre de l’«élite» jusqu’au simple quidam!

Pour revenir aux chiffres mis en lumière mardi par l’outil statistique StatCounter, la Suisse s’inscrit aussi dans cette évolution, même si selon cette source, on n’a pas encore atteint ce croisement des courbes. Cela dit, sur certains sites internet, la fréquentation mobile dépasse déjà les 50% et peut atteindre les 70%, selon certaines indications.

Une «révolution» populaire?

Par ailleurs, les données publiées par StatCounter permettent d’étayer la thèse de Nokia, qui expliquait il y a fort longtemps que dans les pays émergents ou en développement, le web serait d’abord mobile. En Inde, par exemple, l’accès à la toile est à 8o% mobile…

Encore une fois, ces données montrent que cette «révolution numérique» est bien engagée, y compris dans des pays en voie de développement. De leur propre chef, les peuples ont mené à bien cette fumeuse «quatrième révolution industrielle». A méditer…

Xavier Studer

4 commentaires pour “Lorsque l’internet mobile dépasse le fixe au niveau mondial

  1. 02/11/2016 à 7:43

    C’est quand même grâce aux opérateurs qui ont augmenté leur vitesse de connexions mobiles que cette tendance a lieu. On va se trouver bientôt dans une bulle électromagnétique globale sans précédent, et on peut se demander s’il ne va pas y avoir des futures problèmes de santé publique.

  2. Pas une poire
    02/11/2016 à 7:51

    Mais oui! Faut arrêter avec le mobile, surtout en Suisse, quant on voit tous les sites qui ne sont pas adaptés… Les ordinateurs restent irremplaçables.

  3. 02/11/2016 à 8:13

    Surf nomade…Ou simplement utiliser son illimité mobile pour la maison en mettant son Smartphone en mode Modem …A quoi bon payer 2 fois pour de l’illimité avec un abonnement internet couplé à la TV ? sans être trop difficile, actuellement avec Wilmaa et Zatto qui permettent l’enregistrement de 25 émissions gratos online pour l’un,on économise pas mal..Il faut juste avoir une télé connectée avec la possibilité d’y installer les applis nécessaires ou juste brancher un pc en hdmi pour contourner Cablecom, Sunrise, ou autres et leur boîte… 😉

  4. Pedro
    02/11/2016 à 6:08

    @rolgui
    Futur problème de santé ?

    La stérilité, les cancers, etc…
    C’est un problème actuel déjà, le wifi serait une cause de la stérilité mais c’était a 2.4ghz aucune étude a 5ghz .. Les cancers qui sont situés proche de l’oreille ou se situe le téléphone en 2g ou débit plus faible.
    Comment faire des études qui prennent des dizaines d’années alors que les fréquences augmentent plus vite que cela ?

    Radio en FM, c’était en MHz pas en GHz 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :