Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Google lance la traduction automatique neurale. Petit test: Google traduit Google…

Google améliore son outil de traduction en utilisant un système «neural».

Google améliore son outil de traduction en utilisant un système «neural».

Le premier moteur de recherche mondial améliore encore son service Google Traduction. Quelque dix ans après avoir lancé la première mouture, il met à jour sa célèbre application disponible aussi bien sur les ordinateurs, les tablettes que les smartphones. Il propose désormais un système plus intelligent, neural, qui ne traduit plus mot par mot les textes. Evidemment, je n’ai pas résisté à tester cet outil remanié…

Il y a 10 ans, Google faisait un travail de pionnier et utilisait un système de traduction automatique statistique. Désormais, dopé avec des algorithmes plus puissants, ce nouveau système est capable d’analyser directement des passages entiers de texte.

Contexte de traduction plus large

Dans le but d’améliorer Google Traduction, le géant du web américain est allé encore plus loin et utilise désormais un système de traduction automatique neurale. Ce système traduit ainsi directement des phrases complètes en se basant sur un système qui serait capable de s’améliorer avec le temps.

Google Traduction utilise désormais «un contexte plus large pour l’aider à trouver la traduction la plus pertinente, qu’il réarrange ensuite et ajuste pour se rapprocher de ce que pourrait dire un être humain en utilisant une grammaire correcte», indique-t-il sur son blog. Vraiment?

Je me suis donc amusé à tester Google avec ses propres outils. J’ai copié le texte en lien ci-dessus, rédigé en anglais pour le faire traduire par ces nouveaux algorithmes. Voic ci-dessous un paragraphe utile, en italique, traduit et adapté par Google:

Google traduit par Google…

Aujourd’hui, nous mettons en œuvre la traduction automatique des neurones avec un total de huit paires de langues en anglais et en français, allemand, espagnol, portugais, chinois, japonais, coréen et turc. Ceux-ci représentent les langues maternelles d’environ un tiers de la population mondiale, couvrant plus de 35% de toutes les requêtes Google Translate!

Verdict? Google Traduction est de plus en plus efficace, mais ne remplace pas encore le travail d’un traducteur. Ces derniers utilisent toutefois désormais de plus en plus souvent des outils logiciels qui progressent à vue d’œil… Un jour, il sera visiblement possible de faire adapter et retravailler par des machines des textes rédigés par d’autres machines… Il ne restera peut-être plus qu’à l’être humain sa pensée propre, spécifiquement son opinion…

Xavier Studer

5 commentaires pour “Google lance la traduction automatique neurale. Petit test: Google traduit Google…

  1. Laurent LGonzo
    17/11/2016 à 7:51

    si je comprends bien, les traducteurs ont du souci à se faire. qui connait une autre solution que google qui est partout? y a t il un truc qui marche encore mieux pour les traductions d’angalis et parfois en allemand vers le français?

    • Carlo
      17/11/2016 à 8:38

      Je ne pense pas que les traducteurs aient à se faire du soucis. Ca fait longtemps qu’ils sont en concurrence dans ce domaine, il y a rien qu’à voir la piètre qualité des mailings envoyés par les entreprises pour faire de la promotion.
      Les documents traduits par des machines n’arrivent toujours pas à reprendre le contexte. Un mot pour un métier en voudra dire un autre pour un autre métier et ça n’importe quelle machine n’est pas encore capable de traduire le contexte. De plus, qui voudrait être assez stupide pour traduire sur google des documents légaux, des brevets et autres alors qu’on sait pertinemment que ceci pourrait servir à google en premier et au gouvernement américain en deuxième.
      Quand à la responsabilité, en cas de divulgation de données je pense qu’elle est partagée entre l’employé indélicat et son employeur qui n’a pas bloqué le portail de traduction. Mais seul un juriste pourrait répondre sur ce point.

      • Dabrow
        17/11/2016 à 7:53

        « Je ne pense pas que les traducteurs aient à se faire du soucis ».
        Oui c’est ce que j’entendais il y a quelques années à propos des Echecs et des champions humains, puis pour le Go , les humains n’ont pas de soucis à se faire ? Etes vous bien certain que les traducteurs humains ne seront pas bientôt dépassé non seulement en terme de rapidité mais même de qualité de traduction ? Moi pas , renseignez vous sur le deep learning .

    • Ludo
      17/11/2016 à 10:18

      Si on a un doute avec un mot dans une langue, le mieux reste encore de vérifier la définition dans le dictionnaire de la même langue.

      Sinon, au niveau traduction, Linguee est, selon moi, la meilleure application, car elle donne les définitions courantes et moins courantes, des exemples, des expressions, etc… Les exemples sont pris de sources officielles et traduits par des humains. Par ex, des sites de l’UE ou du gouvernement canadien pour les exemples français anglais. Selon moi, ce point est un vrai avantage, car il permet de bien comprendre dans quel contexte utiliser le mot.

      http://www.linguee.com/english-french

  2. Eco
    17/11/2016 à 10:54

    En tant que professionnel de ce métier, je teste de temps en temps google translate et d’autres services pour voir où ils en sont et on est encore assez loin de se faire du souci. Il est évident qu’une traduction automatique toute seule ne sera jamais capable de remplacer un humain. Ce qui pourrait arriver c’est qu’on en arrive à un point où les humains ferait juste la « révision » de cette traduction automatique. Et bien on en est encore loin. Pas mal d’entreprises ont tenté et certaines le font toujours. Presque toujours les changements à faire sont tels que le gain de temps est négligeable par rapport à traduire tout court (sans compter la frustration de corriger un texte d’une machine qui visiblement n’a pas compris). La profession de traducteur n’est donc pas en danger, surtout dans des domaines comme le juridique, le financier, le médical etc. Par contre google translate est de plus en plus utile pour comprendre des textes en langue étrangère non connue (linguee c’est autre chose, ça sert pour comprendre des mots en contexte, par pour faire des traductions de textes entiers).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :